jeudi 28 juin 2012

[PRO] Morbäck rising...















Non... ce n'est pas une blague!


La décision est tombée récemment, après 6 mois d'échanges, je vais finalement m'expatrier en Angleterre pour participer à la création des plus belles figurines de jeu du monde, au sein du Design Studio de Games Workshop.


Petit retour sur ces péripéties...

Fin Janvier 2012, par le biais d'un haut dignitaire bien placé au sein de l'aristocratie de Terra, j'envoie une candidature spontanée en montrant mon boulot (projets de sculpture pro), avec CV, lettre de motivation... tout ce qu'il faut.
La personne qui la reçoit semble très emballée, et souhaite organiser un entretien téléphonique au plus tôt.
Le lendemain, je reçois un coup de téléphone sur mon portable avec l'indicatif +44. C'est parti!
Une demi-heure d'entretien où nous parlons figurines, de la manière dont je conçois mes trucs, des outils que j'utilise. A la fin de cet entretien, on me demande si je peux bosser sur un petit projet test en 3D, et dans quels délais. Il s'agit d'un canon d'assaut de Dread. Je leur annonce que je peux boucler ça en 48h. A peine rentré chez moi, je me mets frénétiquement au boulot, et je ponds ça:



Rien de forcément très novateur au niveau de l'esthétique, mais plus une réflexion sur l'agencement et l'assemblage des pièces pour avoir un bon rapport entre optimisation de la production et niveau de détails.
La pièce doit bien sûr être produite en injection plastique, ce qui rajoute un certain nombre de contraintes.

J'envoie les fichiers, ils visualisent ça sur place et me disent qu'ils me recontacteront la semaine suivante pour une "conférence" téléphonique avec quelques sculpteurs.

La semaine suivante, toujours la même personne qui m'appelle pour me dire que finalement, on ne fera pas de conférence. On va faire plus simple, vous allez venir!
Ok! En route pour Lenton alors!

Mi-Mars, après un petit séjour en Pologne très appréciable chez la team MaxMini, je m'envole pour Nottingham. 4 jours sur place, dont une journée passée au Games Workshop Head Quarter. Une journée incroyable! Visite de la société (les bureaux, la production, le hangar logistique...), entretien avec le service de recrutement, entretien avec les sculpteurs (1h pour chaque). Super sympa, je ressort avec des étoiles plein les yeux. C'était sans compter sur la visite du Design Studio juste après!
Voici donc l'antre des créateurs de cette formidable gamme de figurines Citadel. Tous nos héros sont presque tous là. Ils se présentent tour à tour, montrent un peu sur quoi ils sont en train de bosser, se charrient mutuellement... Bref, bonne ambiance!
A l'issue de cette journée, je vais boire un coup dans un pub avec les deux autres candidats convoqués pour les entretiens: James Van Schaik, un canadien, sculpteur "physical" et Luigi Terzi, un sculpteur "digital" italien. Très sympas tous les deux, j'espère qu'on va pouvoir rester en contact ;-)






De retour en France, mon contact me rappelle pour me dire qu'ils ont encore du mal à se décider, et veulent nous faire bosser chacun sur un autre projet test. Pour ma part, on me demande de sculpter un Empire State Trooper (un Soldat des troupes régulières de l'Empire)... Bien loin d'être un spécialiste de Battle, je me mets malgré tout au boulot super motivé! Vu la nature du projet, j'attaque une sculpture "physical" toute en green stuff. Voici le résultat que j'ai envoyé 3 semaines plus tard:









C'est loin d'être parfait, mais j'ai vraiment progressé sur cette pièce, et j'ai vraiment essayé de donner mon maximum.

Quelques semaines plus tard, je reçois enfin un nouveau coup de fil de Lenton pour un petit débriefing sur ma fig. Celle-ci semble leur avoir vraiment plu, malgré quelques imperfection. Ils ont surtout été étonnés et agréablement surpris que je tente de la faire en sculpture traditionnelle. Ils s'attendaient à me voir gérer le truc en 3D, et ont trouvé que je m'en était admirablement bien sorti.
Malheureusement, pour diverses raison administratives, le recrutement est repoussé à plus tard. Réponse définitive normalement début Août.

Et il y a quelques semaines, nouveaux coup de fil à l'indicatif +44...   :-)
Après avoir bien réfléchi, en regardant à nouveau mes boulots test, en reparlant avec les sculpteurs qui m'ont vu le jour de l'entretien, ils se sont dit finalement que je serais pas un si mauvais cheval sur lequel parier!
Résultat, et ben c'est parti pour Lenton! Je commence le 3 septembre.

Et le Blog dé Kouzes dans tout ça?...

Il m'est actuellement impossible de vous dire ce qui va changer au niveau du Blog. Ce qui est clair, c'est qu'il n'y aura plus d'articles à caractère professionnel concernant mes projets de sculpture, car mes collaborations avec mes clients actuels s'arrêtent au 3 septembre.
J'espère pouvoir maintenir l'article hebdomadaire, si mon hobby perso est toujours aussi prolifique. Mais tout ça risque de pas mal évoluer dans les mois à venir. Espérons que ce sera dans le bon sens!

Je souhaiterais remercier Christophe Bertrand pour m'avoir donné la chance de présenter mon boulot au bon interlocuteur.
Merci à tous mes clients, et en particulier Laurent de Blight Wheel Miniatures et Przemek de MaxMini, qui m'ont permis de progresser un maximum avec tous ces projets plus dingues les uns que les autres! Bonne route à vous, je vous fais confiance pour continuer à produire des trucs cools!
Et enfin merci à Mathieu "El Diktator" Wach pour m'avoir donné ma chance et m'avoir permis de mettre un premier pied au sein de Games Workshop dans le centre hobby de Strasbourg. Tu déchires gros pédéééééé!!! :-D


Et n'oubliez pas, il n'y a que la guerre...



--
morbäck


lundi 25 juin 2012

Pour Bruno




Un petit message pour Bruno Grelier qui nous a quitté très récemment. En plus d'être un des plus talentueux figurinistes que j'ai connu, il était un modèle de gentillesse et d'amitié, débordant de bonheur à travers se rire dont beaucoup se rappelleront longtemps.
Comme un fait exprès, c'est arrivé juste avant le French Waaagh Day. Nous avons tous été bien tristes ce weekend, et continueront à l'être pendant longtemps. Mais au moins nous étions ensemble en cette heure difficile, et avons tâché de nous amuser, de rire et de profiter au moins autant qu'il l'aurait fait.

Adieu Bruno...



--
morbäck



mercredi 20 juin 2012

Gretchins on Parade!

Aux portes de Gretchingrad...


Salut à tous!

Cette armée de grots étant vraiment adaptée pour tenter de concourir pour Armies on Parade, j'ai travaillé cette semaine sur le plateau qui l'accompagne. Place aux photos!


















Premier constat avant de commencer: 60 cm de côté, c'est gros! J'ai amplement la place de disposer l'armée, et même de rajouter quelques trucs par la suite.


Vu que je souhaite une base légère, le plateau allant accueillir pas mal d'ardoise, je pars sur une base en polystyrène, renforcée d'un cadre en bois pour protéger les bords. Moins de 800g pour le plateau de base!

 



Pas très fan du rendu "full ardoise", Bad Karma sur le WarFo a eu l'idée d'utiliser de l'écorce. L'intérêt de ce matériaux est qu'il a une structure en strate assez similaire à de l'ardoise, qu'il est léger et que les portions sont plus volumineuses. J'ai donc décider de créer mes enrochements de cette manière, en intercalant des morceaux d'ardoise pour rajouter de la finesse.




Pour la peinture, plutôt que d'utiliser 5 ou 6 pots de Khemri Brown pour la couche de base, je suis heureusement tombé sur une teinte assez similaire dans mon stock de bombe.






Bon, je sais que cette armée est nettement moins impressionnante que celles qui remportent AoP habituellement: pas de gros véhicules, pas de pièces FW, pas de décors très haut... mais je trouve le rendu très chouette et bien en accord avec l'ambiance de l'armée et l'idée que je m'en fais.

Je vous laisse découvrir toutes les étapes de la réalisation de ce plateau ici:






--
morbäck

vendredi 15 juin 2012

[Tuto] Pigment Bases


Salut tout le monde!

La saison des Games Day ayant commencé, c'est l'occasion de se pencher sur une ou deux techniques avancées, que ce soit en conversion, en peinture, mais pourquoi pas en soclage?!
Voici un petit tutoriel pour vous expliquer comment j'ai fait mes socles tout au pigment sur certaines de mes dernières figurines.
Je précise que c'est une technique relativement nouvelle pour moi, que je ne maîtrise pas trop, et que j'expérimente après observation de socles réalisés ainsi, notamment ceux de mon très cher ami Cédric Lurkin (gloire éternelle à lui, qu'une place lui soit réservée à la droite du Trône d'Or). La discussion est donc ouverte à tout conseil pouvant améliorer la technique!

Premièrement, évaluation des forces en présence!





Les principaux outils sont des pigments de marque Vallejo (biens et abordables), et des pinceaux un peu larges. Je vais faire ce tutoriel sur un socle réalisé en ardoise, mais tout type de revêtement peut convenir, la texture finale étant celle du pigment évidemment.


Tout d'abord, sous-couche noire GW de l'intégralité du socle.


Ensuite, phase de masquage des éléments du socle qui ne devront pas recevoir de pigments.
Pour toutes les zones un peu délicates, j'ai utilisé du maskol. Pour le reste, du scotch de masquage.



Après cette courte phase de préparation, on peut se lancer!
On va commencer par le pigment le plus foncé, que l'on va diluer et utiliser comme une peinture.


Ajoutez de l'eau au pigment jusqu'à obtenir une peinture à la texture proche d'une Citadel Base (ou Foundation pour ceux comme moi qui ne sont pas "aware").


Appliquez ce mélange sur l'ensemble du socle.


Vous allez voir, ça sèche relativement vite, et ça prend tout de suite une texture sympa.
Attention: d'une manière générale, les pigments ne tiennent pas! Même après passage d'un vernis en bombe, ça peut facilement se barrer. Cette technique est donc plutôt réservée au socles d'expo, ou pour les personnes très, très soigneuses!


Passons aux étapes suivantes. Gardez toujours une petite flaque d'eau sur votre palette pour pouvoir facilement et à tout moment humidifier votre pinceau.


Pour que le pigment suivant adhère, on va humidifier le pigment déjà appliqué. Attention, cette opération peut retirer le travail préalablement fait. Procédez en tamponnant légèrement avec un pinceau humide.


Armez vous d'un pinceau de brossage à poils durs, humidifiez le légèrement.
Ensuite, ramassez du pigment sec à même le pot. On passe alors à un pigment plus clair. Faites-gaffe à ne pas en mettre de partout, c'est relativement salissant.


Tamponnez ce pigment sec sur les zones préalablement humidifiées. Celui-ci va adhérer.


Répétez l'opération, en humidifiant d'autres zones, et en rajoutant du pigment sec.
Pensez à récupérer excédant de pigment dans un pot. Celui-ci contiendra différentes teintes, je vous déconseille donc de le remettre dans les pots d'origine. Faites-vous un pot avec tout votre surplus de pigments à utiliser pour les tâches ingrates! (socles d'armée, décors...)


A ce stade, on va passer un coup de vernis mat en bombe Vallejo pour fixer cette couche.
Faites attention à ce que le socle ne soit plus humide, sinon votre vernis blanchira. Faites aussi attention à bien agiter la bombe, et à vaporiser de loin pour ne pas souffler le pigment. Et n'en mettez pas trop!


Une fois ce vernis passé, on va répéter l'opération précédente avec un pigment encore plus clair et saturé.
Là, pas besoin d'humidifier. On vient juste de passer le vernis, et ce produit (en tout cas le Vallejo) sèche très lentement, ce qui fait bien notre affaire! C'est lui qui va permettre au pigment d'adhérer désormais.



Après avoir fait tomber l'excédant, c'est globalement fini. Il ne reste plus qu'à enlever le masquage.


Pour retirer le maskol, j'utilise le pinceau à poils durs Citadel:  le Stippling Brush (très pratique dans cet usage)


Pendant cette opération, on a malgré tout pas mal de pigment qui vient se loger un peu partout (surtout si vous être un gros dégueulasse comme moi!)
Une phase de re-peinture du noir est donc quasi-indispensable.


 

 Pour ce faire, j'utilise du Chaos Black auquel j'ajoute du vernis mat en pot (peu importe la marque, je ne sais pas s'il y en a dans la nouvelle gamme Citadel, avant c'était pas le cas.) Ainsi le noir sera bien mat en séchant.


Pour les zones précises, on peu utiliser un Basecoat.  pour le reste du socle, un pinceau large sera parfait.
Essayez de limiter les traits de pinceau, en passant une couche la plis fine possible.



Un petit coup de sèche-cheveux est possible pour accélérer le séchage. J'ai aussi l'impression que ça réduit le risque de traces.

Et voilà le socle terminé!




Je rappelle que les pigments adhèrent très peu. Si vous passez le doigt dessus, ça dégage. Vous pouvez toujours vernir à nouveau à la fin, mais sachez que plus vous mettez de vernis, plus ça atténue l'effet.
C'est donc une technique délicate, mais qui fait son effet!






--
morbäck