samedi 25 juillet 2015

Serviteur 9-XIV

Burning Skies, Chapter V


Salut à vous, citoyens de Terra!

Aujourd'hui voici une figurine un peu particulière qui rejoint Lukas Kupferberg dans sa chasse à l'Eldar: le Serviteur 9-XIV et son droïde de reconnaissance.


Les Serviteurs type XIV ont été développés pour effectuer des missions de reconnaissance aux limites de l'espace connu. Affectés à un Drone X12-F "Walküre", ils furent déployés au début du millénaire 36 pour effectuer des missions de repérage préliminaires à l'envoi de contingents d'exploration complets, de façon à limiter les coûts des déplacements inter-sidéraux de grande envergure.
Conçus pour opérer de manière indépendante pendant plusieurs dizaines d'années, leurs missions était de localiser des territoires inexplorés, d'effectuer des missions de reconnaissance et des prélèvements, et enfin de transmettre ces informations directement aux Adeptes de Mars.
Pour une raison méconnue, cette mission fut un échec, le contact avec de nombreux Serviteurs XIV étant perdu peu après le début de l'opération. La plupart d'entre eux moururent, mais d'autres parvinrent à survivre, menant une vie d'errance après l'annulation de leur protocole de mission.

On raconte que les quelques survivants de cette opération auraient depuis longtemps perdu la raison, vagabondant de système en système et se livrant à toutes sortes d'exactions.
C'est sur Belis Corona que le Serviteur 9-XIV rencontra Lukas Kupferberg, alors qu'il ravitaillait son drone X12-F en vue de s'envoler pour un autre système.
Le rogue trader parvint à le convaincre de rester, et ils menèrent ensemble plusieurs opérations contre des malfrats de Belis Prime. (Certains dise que Kupferberg a simplement réussi à hacker son protocole de mission, le réinitialisant pour mettre le serviteur à son service)

Les deux pilotes ne se quittent plus depuis, traquant les pirates Eldars partout où ils surgissent pour commettre leurs actes impies. 



Pour piloter ma Valkyrie, j'ai donc choisi une très vieille figurine de serviteur de l'Ad Mech (presque aussi vieille que moi!) car j'ai été séduit pas son côté "cosmique" très 80's, qui passe bien pour un pilote perdu dans l'espace depuis des centaines d'années.



La peinture est assez similaire à celle de mon armée du Mechanicus,  du Knarloc green ombré au noir et éclairci au blanc.
Quelques zones en Macharius Solar orange, et de petits effets de lumière bleuté au Hawk Turquoise, et le tour est joué!



La peinture du capot supérieur de la pince, en orange avec deux bandes blanches obliques, est une référence à l'album de Rammstein "Reise, reise".
Cagn a été fortement inspiré par l'album "Rosenrot" du même groupe lors de la création de son schéma Eldar Noir. Ces deux albums ayant été composés ensembles, l'un ayant des sonorités plutôt chaudes, l'autre étant son pendant glaciaire, je me suis dit que ça ferait un clin d'oeil sympa à ma némésis (en plus de bien marcher dans le schéma de la fig)!


Le Serviteur est donc accompagné d'un Droïde de reconnaissance (sa petite mascotte à lui!), basé sur le C.H.A.T. de Space Hulk. J'ai simplement rajouté quelques bitz du Mechanicus (petits bras mécaniques de Kataphrons, crêtes d'Electro-priests) et de marines Devastator pour en faire une machine plus "complète".



L'idée de la console à l'arrière, suggérée par Larg', est qu'elle lui permet de piloter le Drone X12-F à distance s'il a besoin d'être évacué rapidement.


Et voici donc la fine équipe prête à prendre son envol vers des territoires inconnus!



Bon weekend à tous! :-)


samedi 18 juillet 2015

The Vermin Prince

Slave to Darkness...


Non, vous ne rêvez pas! Il s'agit bel et bien d'une fig Battle sur le Blog dé Kouzes.
J'ai toujours été fan de l'univers et des figurines Warhammer, mais j'avoue que la présentation de celles-ci en régiment et par extension le jeu qui leur était associé m'ont toujours rebuté.

J'ai toujours dit: "je me mettrai à Battle quand les figs seront sur socles ronds", et bien Age of Sigmar rebat les cartes et me donne l'occasion de tenir ma promesse!

Voici donc ma figurine test pour mon armée du Chaos, une force qui se voudra mixte avec toutes les figs de cette faction que j'ai envie de peindre. On commence donc avec un Stormfiend Skaven:


Avant de vous parler de la peinture, petit retour sur la conversion.
Les Skavens ont toujours été définis comme étant des créatures du Chaos, mais leur nature insidieuse et le fait qu'ils aient leurs propres croyances et poursuivent leur propres buts les ont toujours laissé en marge des armées des Puissances de la Ruine.
Lors de la Fin des Temps, Archaon a réussi à rallier sous sa bannière toutes les créatures de l'ombre, dont les Skavens qui font encore partie de cette faction, plusieurs milliers d'année plus tard.


Les Stormfiends étaient une création des clans Moulder et Skryre commandée par Thanquol pour se constituer un contingent de gardes du corps surpuissants. Les années ont passé, et j'imagine bien ces brutes épaisses changer d’allégeance maintes et maintes fois, ou pourquoi pas revenir à l'était sauvage. Mais je suis sûr que leur soif de carnage leur aura fait rejoindre les rangs du Seigneur de la Fin des Temps!
Le décors est planté, je voulais donc convertir des Stormfiends à l'aspect légèrement moins "technologique" et dont l'allégeance au Chaos était évidente. 


J'ai commencé par retirer tous les symboles Skaven, non pas qu'ils seraient prohibés dans ma force mais plutôt que l'étoile à huit branche serait le symbole le plus présent.
J'ai aussi supprimé certains des plots recevant les lames rotatives dans le but de donner à l'armure un côté plus archaïque. J'envisage vraiment ces Skavens comme ayant régressé, comme si l'apogée de leur civilisation sur le plan technologique se situait avant la Fin des Temps.



Le plus gros du boulot a été d'intégrer l'arche du Chaos issue de l'Autel de Guerre. Ce qui était rigolo, c'est que celle-ci fait exactement la même largeur que l'armure du Stormfiend! Je l'ai donc retaillée avant de la coller en place. J'ai sculpté la jonction avec de la green stuff, en essayant de reprendre le style de l'arche en affinant les extrémités pour finir en pointes, et en essayant de donner l'impression que la structure était soudée à l'armure.


Les grosses sphères métalliques ont été remplacées par de gros crochets issus de la grappe de véhicules du chaos 40k.
Je n'ai rien changé au dos de la fig, conservant le "brain-rat" car je le trouve bien cool et dégueulasse à la fois :-)
Passons à la peinture...



J'ai commencé par une sous-couche blanche avec le nouveau Corax White. Je ne le dirai qu'une seule fois, c'est à graver dans le marbre: cette sous-couche est UNE PURE TUERIE!!!
C'est fin, ça couvre grave, ça sèche super vite, c'est homogène. Bref, j'en mettrais volontiers deux couches sur mes tartines au petit dèj'!
J'ai commencé par la peau en faisant un gros lavis un peu "Plaguebone style" avec 5 mesures de Nuln Oil pour une mesure de Guilliman blue et peut-être bien 10 mesures de vernis mat, histoire d'avoir un truc très transparent.
Les poils ont reçu une couche d'Astro Grey suivie d'un lavis 50/50 de Nuln Oil et Lahmian Medium.
J'ai ensuite utilisé du Baal Red autour des cicatrices, des articulations et des pieds pour les rendre un peu rosés. (Note: je suis sur la peinture des deux suivants, et j'ai utilisé du Carroburg Crimson à la place du Baal Red à cette étape, et c'est beaucoup mieux. C'est plus sombre et vaguement violacé, ça donne vraiment un aspect de chair tuméfiée)
Les fines cicatrices ont été tracées avec un pinceau très fin, mélange 50/50 de Red Ink et de Flesh Wash.


Le métal a été traité de façon très simple, avec une base d'un mélange 50/50 de noir et de Chrome PA. J'ai passé plusieurs couches de Brown Ink diluée pour ombrer ce métal et le rendre crasseux. J'ai enfin surligné les arrêtes en Chrome, et fait quelques éraflures avec cette même teinte.


Le rouge est peint sur une base de Khorne Red, éclairci au Blood Red et ombré au noir. L'ombrage au noir et non au marron ou au violet est très important, c'est lui qui donne toute sa profondeur à la teinte. J'ai ensuite surligné les arrêtes au Lugganath Orange, avant de passer un petit Glaze de Bloodletter, juste pour enrichir un peu la teinte et atténuer l'éclaircissement sur les arrêtes (qui est très "orange" pour le coup).
Comme je voulais un aspect laqué, j'ai passé une couche de vernis satiné pour apporter un peu de brillance. J'aime bien! :-)


La queue et le Brain-rat on été peints un peu de la même manière, c'est tout d'abord une couche d'Elf Flesh diluée sur la sous-couche blanche, histoire d'avoir une peau bien claire. J'ai ensuite passé un lavis de Baal Red dilué au Lahmian Medium pour ombrer un peu et rendre la peau un peu rose.
J'ai accentué ce lavis avec du Baal Red non dilué sur la cervelle et la queue du Brain-rat.
Avec du noir dilué, j'ai ombré l'extrémité des membres de ce petit être en plusieurs couches successives. J'ai ensuite éclairci les arrêtes principales avec du Ceramite White légèrement dilué.



Les tubes ont été peints en Sotek Green, ombré au noir. Un fin trait de Ceramite White dilué, ponctué de petits points viennent suggérer la brillance et la transparence du matériau.
Les tubes rouges sont peints de la même manière, avec du Blood Red comme base au lieu du Sotek.
Les petites bulles sont des petits cercles Ceramite White très dilués. J'ajoute un tout petit point de blanc sur chacun à la fin pour figurer la brillance encore une fois.


Le cuivre est peint en utilisant un mélange 2/1 de Hashut Copper et Charadon Granit pour la base. Du Hashut Copper seul passé en deux couches diluées vient faire l'éclaircissement principal. J'utilise enfin du Runelord Brass pour surligner les arrêtes.
Pour le vert-de-gris, je le fais en deux étapes en passant du Scaly Green dilué de façon assez large, puis du Nihilakh Oxyde très très dilué dans les creux.


J'entends souvent dire que c'est prétentieux de peindre une fig qu'on a sculpté sois-même, pour le coup ça me fait un peu l'effet inverse, je passe la majeure partie du temps à m'arrêter sur des conneries, en me disant que j'aurais du faire tel détail plus gros, telle rainure plus profonde, tel muscle plus marqué... Au final je m'amuse franchement moins que sur les figs des autres! Mais bon, on va dire que c'est exorcisé pour celui-là, je prendrai certainement plus de plaisir sur les autres membres de l'unité.


Pour le socle, je ne vais pas rentrer dans les détails maintenant, je pense que la technique fera l'objet d'un tuto un de ces 4, mais pour la faire courte c'est basé sur une surface peinte (un peu comme mes socles Plaguebones) couverte de plusieurs couches d'eau artificielle. Les blocs et cristaux de glace sont en fait des morceaux de verre cassé et pillé! Attention les doigts, c'est une technique vraiment avancée qui demande une extrême précaution.




Voilà les p'tits gars! C'est tout pour cette semaine.
J'espère que cette première fig vous aura plu, parce que je suis chaud comme la braise pour me monter une armée pour aller casser la gueule aux Élus de Sigmar dans les désolations des Royaumes Mortels!

samedi 11 juillet 2015

Pandemonium Genesis Cultists

 


 

Voici enfin un second tuto concernant mes cultistes, sur la peinture cette fois, après celui des conversions. En guise d'introduction, je tenais à préciser que je n'ai rien inventé et que ce qui suit m'a été transmis ainsi qu'à d'autres par Old Blood. Au cours d'un FWD, il m'avait montré un ork peint "en 30 minutes".  Autant vous dire que je ne l'avais pas cru... Après un petit tuto photo , c'est au cours d'un autre FWD qu'il nous avait gratifié d'une démo en direct pour finir de nous convaincre. Le tuto que je vous livre ici et la vidéo à la fin ne sont que des adaptations sur la base de sa technique de Glace à l'Italienne comme il aimait l'appeler.

Ce tuto convient bien pour la peinture à la chaîne et donc pour de la peinture d'armée car le temps de séchage des lavis sont masqués par le nombre de figurine à peindre. Les techniques sont très variées mais il n'y a rien d'insurmontable, et surtout c'est surtout complètement adaptable, par exemple en remplaçant les étapes à l'aérographe par des aplats, mais je reviendrais là dessus plus tard. Entrons dans le vif du sujet.



Je commence par une sous couche blanche par habitude, mais la technique à l'aéro utilisée ensuite mériterait plus une base noir pour accentuer encore les contrastes finaux.


Une première couche de marron PA air est appliquée puis une teinte sable iraquien de la même gamme pour donner le ton beige.



Viennent ensuite quelques éclaircissements en sable avec du blanc puis du blanc pur en zénithal, en insistant sur les arêtes des vêtements et les chaires, toujours à l'aéro. A ce stade, on peu considérer que tous les éclaircissements sont déjà finis pour la suite. Si vous n'avez pas d'aéro, on peut tout à fait 
se contenter d'une base marron (aérosol Army Painter par exemple) pour les ombres, puis un passage à la bombe pas tout à fait en zénithal et finir le blanc en brossage à sec.



On attaque ensuite les aplats, ici du Caltan Brown et du Snakebite Leather, toutes les deux des anciennes références. Qu'importe, il faut une ou plusieurs teintes couvrantes pour ne passer qu'une seule couche pour être efficace. J'en profite pour répondre ici à une question posée sur la première série de cultistes qui portait sur comment faire pour avoir des teintes disparates et garder une certaine unité dans les tons. En gros, je prends une couleur dominante, ici des teintes naturelles, du beige au marron en passant par le sable/ocre. D'une figurine à l'autre, j'essaie d'appliquer des couleurs très proches sur la tunique et le tissus des épaules, et j'inverse sur la suivante. L'unité finale sera obtenue...à la fin.



Je passe ensuite de l'Adeptus Battlegrey sur les armes les épaulières et les guêtres ou les bottes, toujours pour diversifier l'allure finale. Mais il faut bien garder les mêmes teintes sur toutes les figurines pour éviter d'avoir une figurine dépareillée.



On attaque ensuite le métaux, juste en aplat pour l'instant.



Et on finit la longue et fastidieuse étape des aplats par les verts, un kaki pour le côté "j'ai piqué du matos" aux gars des défenses planétaires et un autre plus acides pour apporter la pointe de couleurs vives qui donnera du "peps" aux piétons. La peaux est peintes rapidement avec une couche de Elfe Flesh (rose pâle) en lavis pour que le blanc de l'aéro en zénithal ressorte encore, puis un autre lavis de Griphone Sepia GW ou Soft Tone de chez Army Painter. A ce stade, on a déjà une figurine qui commence à avoir de la gueule (enfin je trouve) mais ce n'est pas fini et il ne manque pas grand chose.



La suite, c'est la technique de la Glace à l'Italienne et ça se passe en vidéo, en français et sous titré en anglais (merci Max)!

switch to HD 1080p

Pour ceux qui ne comprendrait rien à la vidéo ;), voici les explications en images. J'utilise du médium mat, un lavis Army Painter Strong Tone (ou du Devlan Mud pour ceux qui en aurait encore) et de l'eau. Bien mélangé avec un ratio de 1/1/1, on l'applique sur la figurine préalablement légèrement humidifiée à l'eau. On n'hésite pas à faire un gros amas sur le bas de la figurine, puis on fait tourner la figurine et on la descend par rapport au pinceau pour tirer le mélange vers le haut. Comme la Glace Italienne quoi!


Voici un exemple recto-verso de figurine avant le mélange (à gauche) et juste après l'application du mélange eau/médium/lavis pas encore sec (à droite).




Voici ce qu'on obtient après un lavis noir appliqué de façon localisé sur les métaux et les parties noires ou sombres comme les creux très marqués. A ce stade, c'est déjà très sympa.

 
Si vous êtes encore motivé, quelques pointes d'éclaircissement avec du blanc pour les chaires, le vert acide et les arrêtes très marquées apporteront encore plus de contraste. En gros, avec un enchaînement comme celui-ci, pour 20 piétons, je dirais qu'il faut compter 1h par figurine. Je suis encore loin des 30' de Bruno, mais on s'en approche. La prochaine fois sera la bonne. Voilà, je m'arrête là pour le tuto et je vous laisse profiter de cette escouade de bras cassés!


















Et pour réellement savoir pourquoi ces hommes sont tombés dans le culte de Nurgle, surveillez le blog des Kouzes, car le foyer de la Pandémie n'en est encore qu'à ses prémices.

A suivre...

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)