vendredi 25 mars 2016

Tutorial: peindre des bannières



Hi Guys,

Cette semaine, je reviens pour un dernier article sur mes Pandemonium Genesis, et plus particulièrement les bannières. Elles sont une bonne occasion pour ajouter du caractère à une armée et se délasser les pinceaux, tester des choses, affiner les notions théoriques et son coup de pinceau. Que vous soyez adeptes de fresques ou de dessins figuratifs, une belle bannière apporte souvent un plus indéniable dans une armée. Bref, les bannières, vous l'aurez compris, il y en a pour tous les goûts.

 
Dans le cas des Pandemonium Genesis, je n'avais pas spécialement d'idées très précises de ce que je voulais faire. Le résultat est un mélange de bannières avec des dessins figuratifs comme le symbole Bio Hazards ou un masque respiratoire d'un côté, et des dessins de l'autre représentant des crânes distordus et des représentations de Nurgle. 


Pour cette armée à dominante beige, verte, marron et noir, il me fallait une teinte colorée pour apporter un peu de pêche à l'ensemble. Le jaune s'est imposé car je voulais une armée assez sobre en terme de couleur, et que le mélange jaune/orange allait bien avec le beige/marron. Pour assurer une cohérence entre toute les bannières jaunes, je me suis naturellement tourné vers les bandes noires. Elles représentaient pour moi les symboles de danger dans les usines d'où sont issus mes cultistes.

Après ces considérations générales, passons au détail avec le cas de la gestion d'un dessin à main levé. Pour cet exemple, je suis parti d'une illustration trouvée sur le net.

Nota: après recherche, cette illustration m'a été signalé comme étant de Wayne England. Ce choix avait été fait avant la disparition de ce grand Artiste. Si je connaissais beaucoup de ses œuvres comme nombre d'entre vous, je ne connaissais pas l'auteur. Cette bannière est donc un hommage fortuit à ce monsieur qui a fait énormément pour notre imaginaire. 

En analysant cette illustration, on peut schématiquement distinguer 3 espaces: Les crânes à dominante "os", les orifices des crânes très sombres et le pourtour de ces crânes, également très sombre. Comme lorsque je peins mes bonhommes, je vais commencer par les teintes les plus claires, permettant plus facilement de les teinter ou de les assombrir.

1-Je pars de la base jaune classique de toutes les bannières de mon armée. Je l'assombrie avec du orange et du vermin brown, puis l'éclaircie avec du blanc. Une fois la base propre, on attaque le free hand. 


2- A partir de l'analyse du dessin d'origine, on a identifier les crânes comme étant les plus claires. C'est aussi eux leur taille qui va dimensionner le dessin sur la bannière. Une astuce peut consister à imprimer votre support à l'échelle de votre bannière pour déterminer la taille que vous aller donner à votre dessin. Pour ma part, j'ai juste jouer sur l'affichage sur mon écran d'ordinateur pour avoir une idée de la taille des crânes. L'important est de remplir correctement la bannière. On reviendra sur ces considérations à la fin de cet article. 
Dans une premier temps, je place les surfaces des crânes avec du Zandri Dust sans chercher à avoir une couleur parfaite. Je positionne ainsi les 3 crânes les uns par rapport aux autres, tout en veillant à rester centré sur la bannière, symbolisé par le menton du crâne du haut.


3- Je m'applique ensuite à mieux définir la surface des têtes avec l'ajout des cornes et des globes oculaires. Je veille à ce niveau à garder une bonne proportion entre chaque crâne, et à avoir une base propre et homogène. 


4- Je place ensuite les surfaces secondaires avec les yeux, les nez et les bouches des 3 crânes avec de l'Adeptus Battlegrey. N'importe quel gris sombre fera l'affaire.


5- J'applique les premiers éclaircissements au Bleached Bone (os) qui vont me permettre de dégager les premiers volumes sur mes surfaces. J'insiste ainsi sur les sourcils, le haut du crâne, les lèvres et les pommettes.


6- Je poursuis les éclaircissements avec du blanc. J'en profite pour faire les yeux, les dents et ajouter quelques détails comme la langue. 


7- A ce stade, les crânes prennent forment mais manquent encore cruellement de relief. Je remédie à ça avec le traçage de toutes les fêlures, ainsi que le surlignage des volumes comme les sourcils avec du gris. Je pourrais ainsi venir appuyer dessus les derniers éclaircissements et assombrissements. 


8- Afin de détourer les crânes du fond de la bannière et les mettre en valeur, je commence par les encadrer avec du Elysian Green.


9- J'accentue le contraste en multipliant les couches avec cette couleur très peu couvrante. D'où l'intérêt de commencer par les teintes claires et d'être soigneux tout au long du processus. Je poursuis l'opération jusqu'au noir pour avoir un contraste maximal.


10- J'ajoute maintenant des nuances colorées avec du Wild Rider Red pour la bouche, du Mot Green mélangé à du Straken Green pour la langue, du Fiery Orange et du Snakebite Leather pour les os, notamment sur les cornes. Du brun est ajouté dans le bas des orbites.


11- J'ajoute enfin du noir dans le fond des yeux et de la bouche et sur les cornes encore une fois pour le contraste. Vous noterez au passage que le vert autour des cornes n'est pas trop sombre, ce qui permet au noir de la corne de mieux se démarquer. 


12- A ce stade, le dessin est finie. Je reprends juste le orange général de la bannière pour que cela soit plus raccord avec les autres bannières. J'en profite pour accentuer les contrastes.


13- Les dernières touches sont l'ajout de la frise jaune et noir sur le côté pour la cohérence avec le reste de l'armée. Je joue ainsi aussi sur un mélange de figuratif (les bandes) et les crânes (réalistes).



Et voilà pour cette bannière. J'espère que je n'aurais pas trop trahis l'illustration d'origine! Avant de vous lâchez sur vos propres bannières, je vais finir ce tuto par d'autres exemples de bannières.




Sur la bannière ci-dessus, faite avant celle du tuto, j'étais parti d'un dessin de Bruno Grelier sur une bannière d'ogre. Sans l'analyse de départ, je suis parti directement sur les détails, comme pour un dessin classique. Outre la difficulté de reproduire le dessin d'origine, je me suis mis immédiatement des contraintes de taille et de lumière.J'ai ensuite ajouté mes couleurs de base, le rouge autour des yeux et le vert pour le reste du visage.



Si je devais refaire un dessin similaire, à partir de l'analyse préliminaire, je distinguerais donc les yeux (couleur la plus claire), la bouche (couleur la plus sombre) et la transition rouge/verte. Avant tout détail, j'aurais réalisé un beau dégradé de vert sur tout le centre de la bannière, puis appliqué la méthode vue plus haut dans cet article, en commençant par le placement des volumes avec les premiers éclaircissements, puis les détails en traits fins. Voilà, en tout cas, cette première bannière m'a apporté suffisamment d'enseignement pour la suivante.


Pour la dernière bannière de mon armée, j'ai trouvé l'inspiration sur un blindé de la Deathguard. Comme la surface globale était réduite, elle offrait d'inclure suffisamment de noir pour le contraste des couleurs autour de la tête de mort. Je pouvais donc m'affranchir des bandes noires traditionnelles. Et on retrouve la bande verte qu'il y a sur mes autres bannières. Fluffiquement, on retrouve ainsi l'attachement à la légion d'origine de mon armée de Nurgle.


Si l'on revient maintenant sur l'ensemble des bannières peintes, essayons de retrouver les points positifs et négatifs évoqués tout au long de cet article. Sur la bannière avec le visage unique, on manque un peu de contraste par rapport aux autres malgré une proportion correcte par rapport à la surface de la bannière. Inversement, le symbole Bio Hazards et le masque respiratoire sont respectivement trop petit et trop grand par rapport à la surface globale. Pour la bannière à l'extrême droite, il manque selon moi des bandes noires qui renforcerait la cohérence avec les autres bannières. Peut être une petite modification à faire. A voir.



J'espère que cet article vous aura apporté quelques pistes pour vos propres bannières. Si des pro (ou non pro) en design ou beaux arts veulent apporter leur grain de sel, qu'ils n'hésitent pas, je lirais les critiques et avis avec grand intérêt. A vous de jouer maintenant. 


samedi 19 mars 2016

Pastoris l'Ancien

Le Berger des Mouches...


Salut tout le monde!

Voici un nouveau personnage ayant fait son apparition dans la nouvelle mouture du background des Plaguebones: Pastoris l'Ancien.
Ce très vieux psyker vit reclus, évitant au maximum tout contact avec d'autres humains, et passe sa vie à invoquer toutes sorts d'espèces de mouches de la peste. Lorsque les circonstances l'exigent, Kortharis fait appel à lui en tant qu'intermédiaire entre les Meutes Virales mortelles et les légions démoniaques.



Je vous invite à le découvrir, lui et son moyen de locomotion, sur cette petite vidéo BDK360° :




Petit retour sur la conversion:


J'avais cette idée d'un vieux sorcier de nurgle se déplaçant sur un demi-encensoir tracté par deux mouches. Cependant, les Plague drones sont de très grosses figurines, elles prenaient trop le pas sur le personnage. J'ai donc dans un premier temps pensé à les fusionner de façon à réduire leur encombrement, de manière à en faire des mouches siamoises.


J'aimais bien ces mouches, j'aimais bien mon mec sur encensoir, mais pas les deux ensembles! Ces mouches prenaient encore trop le pas sur le personnage. J'ai donc décidé de les mettre de côté et de les remplacer par autre chose (je trouverai bien une utilité à ces mouches siamoises plus tard!)



L'encensoir à été réalisé en utilisant l'icône d'un Warshrine du chaos comme base, choisi pour sa taille et les détails qu'il comporte. J'ai fait la demi-sphère en pressant une feuille de procreate aplatie à l'intérieur d'une forme sphérique de taille adaptée (dans mon cas une salière que j'ai dans ma cuisine). J'ai ensuite percé des trous dedans, fait des renforts en carte plastique, avant d'y coller la fumée d'un Plague Furnace Skaven que j'ai retaillé. Pour finir, j'ai sculpté la jonction en green stuff.



J'ai beaucoup tâtonné pour le perso, ne sachant pas trop quelle base prendre pour la conversion. Au final, ce cadavre de terminator de space hulk m'a paru tout indiqué pour un mec incapable de se déplacer. J'ai donc limé l'intégralité des symboles impériaux ou Blood Angels, l'ai affublé d'une tête de sorcier de Tzeentch à laquelle j'ai retiré une corne, ainsi que quelques attributs de Festus qu'un collègue m'a offert (thanks Daz, you rock mate!)


Retour sur les mouches, j'ai donc commencé à bricoler quelque chose sur base d'araignées des gobelins des forêts, en utilisant de la carapace tyranide sur le dos... ça le fait!
Quelques collègues m'ont suggéré que je devrais avoir non pas deux mouches mais trois pour former un symbole de nurgle. Je me demande pourquoi je n'y ai pas pensé moi-même.



Je fais des petits "montages à blanc" pour m'assurer que le composition fonctionne...









C'est tout bon, on peut passer à la peinture, en avant pour la sous-couche!


J'apprends de mes erreurs, je ne réitère pas la boulette de Kortharis et je fais des sous-assemblage pour me faciliter la peinture. Ainsi, j'ai peint l'encensoir, chaque mouche et le perso séparément.




Pour l'armure de Pastoris, vu qu'il ne s'agit plus d'un personnage combattant depuis des décennies, je voulais représenter une armure usée mais sans véritable battle damage. J'ai donc fait des éraflures très fines en blanc un peu dans tous les sens pour figurer une surface "patinée", et j'ai insisté un peu plus sur les ombrages à l'encre Fesh Wash et Brown ink.


Le motif de mouches est tracé au Flesh Wash à l'aide d'un pinceau de détails fin. Le reste c'est des recettes traditionnelles que j'applique au reste de l'armée.

Le voilà fini:









Je souhaitais aussi qu'il y ai pas mal de couleurs autour du perso, pour symboliser son côté un peu fou / déjanté. Au final, le perso, son entourage proche comme l'ensemble du chariot sont très colorés, ça me plaît bien.  :-)







Et le voici au milieu de son essaim de ses spécimens préférés! Bien déjanté tout ça, ce petit groupe va apporter un contraste certains au sein de l'armée.



Voilà, j'espère que ce personnage un peu décalé vous aura plu. A vous les studios!


Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)