samedi 23 juin 2018

FYMT - 6

Back to F*ck Yeah !

Déjà la sixième édition de notre mythique rendez-vous annuel du Death Club. Cette année nous avons renoué avec les origines du FYMT en revenant, après une édition à Lenton et deux années consécutives en Alsace, dans le fief natal de l’événement, le charmant village de Feuquières !

Vous connaissez les protagonistes parmi lesquels deux de vos serviteurs du BDK en la personne de Morbäck et Cagn. Mais également notre hôte de cette année, Touff dans un excès d'énergie. Karun, le régional de l’étape. Arkaal, le plus Suédois des fymteurs. Notre guest à vie, Pik, trop timide pour être en photo sur cette galerie.







Maintenant sortez les popcorn et installez vous confortablement pour regarder cette vidéo qui vous mettra bien dans l'ambiance d'un FYMT




Pour cette fois, Touff notre organisateur avait prévu quelques règles maison pour créer un petit tournoi. La veille, nous avons tiré au sort trois équipes de deux. Les bons, les brutes et les truands.



Morbäck et Cagn se retrouvent comme par hasard dans l'équipe des truands... Ils se retrouvent opposés aux bons du tournoi, Arkaal et Karun.
Une première partie qui tourne au massacre. Quelques tours de jeu auront suffi à l'alliance Tau/Deathwing pour capituler et offrir la victoire aux kouzes.



Dans le même temps, Touff et Pik se mettent sur la tronche comme le font deux brutes qui se rencontrent.


Rien qu'à voir nos mines, on se doute bien que le vendredi soir fut long et très chargé en festoiement. Même la règle "tenir la distance" nous imposant de boire un verre d'eau entre chaque verre d'alcool n'aura fait que limiter les dégâts.



Pendant que certains récupère un peu de la veille, sur la table Wolves Vs Tyty, ça se met copieusement sur la tronche.
Seule activité recensé sur la deuxième table abandonné par les joueurs, un petit cours de science naturelle sur la reproduction des Maulerfiend...





Ce sont au final les Space Wolves de Pik qui l'emporteront sur la ruche de Touff avec un score serré à l'image du match, 19 à 17.




Deuxième ronde du weekend avec les kouzes contre les TyranoWolves. Pendant ce temps, que sur l'autre table, l'Empire Tau et les Dark Angels règlent leurs différents au sujet de leur précédente défaite.




Il fait un peu frais à l'ombre de Faminus the Black Knight. Mais très rapidement ça chauffe un peu trop pour les adorateurs du fer et de la belle mécanique. Les tyranides et les fils de Leman Russ ne laisseront que des miettes de points à Morbäck et Cagn.




Fin d'une journée d'affrontements, de rage et de haine. Tout le monde se réconcilie autour d'un verre sous le timide soleil de Feuquières.


L'occasion pour chacun de se parer de ses plus beaux atours afin de séduire ses alliers du lendemain. Hé oui, c'est aussi ça le FYMT. Un espace où chacun peut exprimer pleinement sa personnalité sans être jugé...






Mais bon, ça, c'est pendant un moment mais très rapidement le Dark Angel et le Space Wolf sentent monter en eux une violente envie de se mettre sur la tronche. Et voilà qu'un duel s'organise entre deux morceaux de guitare. Une fois n'est pas coutume, le champion de la Deathwing renverra les toutous dans leur niche.





Au petit matin, la troisième ronde de matchs sera le théâtre d'une guerre totale entre kouzes. Les Iron Genesis se retrouve face à leur pendant hérétique, les Deathbringers. Ca va klozer chéro !




Faminus ayant raté sa charge au tour précédent, les Agressors le chargent furieusement dans le crépitement de leurs gantelet énergétiques.


Sur la deuxième table, Arkaal et Karun s'apprêtent à subir le rouleau compresseur Tyranowolves qui a été jusqu'à présente d'une redoutable efficacité. Les fiers fils du Lion et le bien suprême seront ils à la hauteur du défit ?


Malheureusement, aucune équipe n'aura su tenir tête à la grande dévoreuse et ses alliés fenrissiens. Après de âpres combats et une vaillance sans faille, la nouvelle sphère d'expansion sera stoppée et la Deathwing n'y changera rien.


On pourra dire que pour une première rencontre entre les Deathbringers et les Iron Genesis, elle aura été létale. La table est presque vide à la fin du cinquième tour mais les séides des dieux sombres l'emportent à l'expérience.





La quatrième et dernière partie du weekend tourne à la mascarade. L'alpha strike de la V8 étant d'une brutalité exacerbée, la toute nouvelle alliance Deathbringer/Dark Angel/Space wolf ne survivra pas plus de trois tours. Les genestealers réussirent sans mal à attraper le flanc gauche défendu par une phalange mécanisée du Roc. Sur le flanc opposé, les Iron Genesis ont littéralement oblitéré de bolts et de plasma les fils de Russ. Tendit qu'au centre les Tau de Karun s'attelaient à faire s'écrouler le colosse des Deathbringers.







Pas de FYMT sans un petit concours de peinture. Cette année, pas de vote du public mais une notation objective des participants. Un petit pool de points fut également offert par Emilie notre hôte cinq étoile, Michèle l'aînée et Edgar le cadet des enfants de Touff et Emilie.

On ne présente plus les Deathbringers de Morbäck appuyés, cette année,  par l'impressionnant renfort du Black Knight Faminus.



Les Tau de Karun et leur formidable schéma de couleur.



Les Space Wolves de Pik. Le coup de coeur de Edgar. On le comprend, les loups c'est trop bien.



Les tout nouveaux Iron Genesis de Cagn et coup de coeur d'Emilie. Surement le rose...



Les tyranides de Touff d'une toujours aussi belle efficacité visuelle et coup de coeur de Michèle.



La toute nouvelle, rêve de tout joueur Dark Angel et tellement classe Deathwing de Arkaal.

Et c'est le rose qui l'emporte pour la sixième édition du concours de peinture du FYMT. Les Iron Genesis de Cagn repartent en Alsace avec un magnifique trophée.




C'est également l'heure des résultats et c'est notre formidable organisateur Touff qui remporte le premier prix de poutre du FYMT 6. Il est suivi de très très près par Pik, son allier de l'équipe des brutes. Morbäck monte sur la troisième marche du podium.

Et c'est sur un apéritif au champagne et une nouvelle soirée de bonne humeur et galéjades que se termine cette sixième édition du FYMT, back to FUCK YEAH !




Toutes les photos sont par là: