samedi 18 janvier 2020

Aberrants



Bonjour à tous, l'heure est venue de reprendre la direction des recoins sombre de la ruche et de retrouver les adeptes du culte de la Guivre de l'Ombre. La reprise se fait par un ajout de muscles sous la forme de 11 aberrants en renfort des 4 déjà existants. 5 sont issus de la boîte Deathwatch Overkill et 5 de la boîte multipart. Le 11eme est un scratch que vous découvrirez plus bas.




Les deux premiers sont de la récup depuis la boîte à bitz d'un copain qui avaient collé deux têtes de possédés du chaos (une vieille grappe de mutation). J'ai simplement comblé les trous au niveau du cou, allongé les crânes et ajouté des plaques frontales pour la cohérence avec les têtes classiques.



Pour la suite, j'ai simplement exploité tous les bits en rab de la boîte multipart pour varier les poses et les armes, ainsi que les têtes.  


Pour ajouter un peu de variété, sur la même base de corps, j'ai enlever la main gauche du manche de la pioche et j'ai remplacé le bras par un issus du rab de la boîte multipart. J'ai également coupé le bas des jambes et donné un angle différent pour que la masse n'ait pas le même angle que l'autre. Il marchera dans de la boue des égouts. Je vous renvoie au reste de l'armée pour les exemples du rendu.  



Le suivant a seulement reçu une tête et un avant bras droit avec pioche en rab. Le look à 2 pioches me plaisait bien.



Pour ce dernier corps en triplon, j'ai ajuster un bras avec marteau en rab avec un minimum de découpe au niveau des épaules.




Vu que le nombre de figurines avec des armes improvisées était limité, j'ai converti celui-ci en modifiant les mains qui tenaient une masse par des mains de genestealer ou d'aberrants et je lui ai mis une poutre IPN (profilé Evergreen) pour représenter un bout de rail.


Le dernier aberrant convertis est un mélange de jambe ork et les restes de la boîte multi-part. Comme le bas du ventre était absent, je lui ai sculpté un tablier. J'aimais bien l'utilisation de jambe avec pantalon pour casser un peu l'allure systématique des pantalons déchirés et donner ainsi un peu plus l'impression  d'un travailleur.



J'ai également dû sculpter un soufflet/cartilage sous le bras qui sera peint en turquoise pour le raccord avec reste de l'unité.


L'unité est d'ores et déjà en cours de peinture. Le planning s'annonce déjà chargé pour la rentrée 2020 qui sera à dominante du Culte Stealer. Sans divulgâcher, ils seront rejoint par des Atalans, des persos et des Brood Brothers, et probablement une pincée de tanks divers. A suivre donc...




mercredi 1 janvier 2020

Happy new year !



Bonne année 2020 à tous les visiteurs du Blog!
2019 a été une année encore bien chargée en production hobbyistique. On espère vous avoir tenu en haleine, et que 2020 sera tout aussi éclatante!

Maintenant, il est temps de revenir sur les articles les plus marquants de l'année passée, et à vous de voter pour votre article préféré (en utilisant le module à la droite de Blog). A vous!


Happy new year 2020 to all our followers!
2019 has been a pretty busy year in terms of hobby. We hope we kept you excited, and that 2020 will be just as wonderful!

Now it is time to look back to the most striking articles of last year, and for you to vote for your favourite article (using the poll on the right side of the Blog). Over to you, then!



Lé Ladz de Gurkrab'


La Cabale du Corbeau Noir


Devoted of Sigmar


Gellerpox Infected


The Searcher's Guild


Les Wyches du Baron


Master Moulder


Lord Strâat Hôkum Ulhüss


Free hand - Slaanesh


Warp-lightning cannon


Haemonculus


We create war!


Genestealer


Spacioport 3.0


Untamed Beasts


Morbäck's Mortarion


Gros plan sur Drew!


Plague Tower of Nurgle


Slaanesh Knight


Larg's Mortarion


WIP Stardrake



Encore une fois, une excellente année à vous tous, et à bientôt!

Once again, have a fantastic year, and see you soon!




mercredi 25 décembre 2019

Merry Christmas !


Toute l'équipe du Blog vous souhaite un très joyeux noël 2019! On espère que l'année qui s'achève vous a comblé de bonheur (et de figurines!), et on se retrouve dans une semaine pour le traditionnel vote pour l'article de l'année !

Tous en 2020 !

All the Blog team wishes you a merry Christmas! We hope this year was full of hapiness (and models!) for you, and we'll see you next week for the traditional vote for the best article of the year!

Onto 2020 now !





mardi 24 décembre 2019

W.I.P Stardrake





Il était temps pour moi de me lancer dans la réalisation d'un Stardrake pour mes Stormcasts. Quoi de mieux que le calendrier de l'avent et son thème Blockbuster pour franchir le pas.
Comme le nom de cet article l'indique, c'est à l'état de projet en cours que je vous le livre.

L'occasion pour moi de donner quelques explications sur la conversion de la bestiole.

Projet un peu dingo, un dragon oui mais un dragon bicéphale. Pourquoi cela ? 
- Premièrement, les deux têtes du kit sont absolument somptueuses. Impossible de choisir.
- Deuxièmement, ceux qui ont suivi la création de mon host ont pu remarquer que mes personnages s'inspirent des chevaliers d'Asgard de Saint Seiya. Du coup, le Lord Celestant s'appelle Siegfried de Dubhe et le Stardrake bicéphale Fafnir.
- J'ai eu la chance de me voir offrir mon Stardrake par Morbäck il y a maintenant bien longtemps. J'ai eu l'occasion de récupérer un kit de cette figurine où il ne manquait que quelques bitz.
- Enfin, Tout est mieux par deux, je vous laisse trouver les contres exemples...












Pour commencer la conversion j'avais besoin de visualiser les éléments principaux du drake. Cela pour estimer les volumes et les lignes qui dessinent la silhouette de la figurine. De cette manière je déterminais au jugé les possibilités de conversion.



J'attaquais ensuite le massacre du cou en suivant dans un premier temps les plaques d'armure segmentées.  Je suivais ensuite les rides de peau et les écailles.




Pour repositionner les tronçons de cou obtenus, j'ai fabriqué une armature en feuille d'aluminium. La légèreté et la souplesse de ce matériau m'a permis de modifier la courbure du cou.





Une fois chaque élément repositionné, je les ai fixé sur la structure avec de la colle cyanolite. J'ai ensuite comblé en partie les manques avec de la green stuff.




Une fois tous les manques comblés, je les ai lissé au pinceau gomme et à la colle plastique Tamiya. Cette colle très fluide fait fondre le plastique et la green stuff fraiche liant parfaitement les deux.



Avant de m'attaquer à la sculpture des écailles, j'ai positionné les deux cous grossièrement pour réussir à les enchâsser dans la plaque pectorale du dragon.




Cette étape se fait une fois de plus un peu au jugé en multipliant les tentatives et en faisant des petits repères. On coupe, on gratte jusqu'à réussir à faire rentrer les éléments de manière un peu harmonieuse. Dans ce genre de projet, il est important de garder les lignes et courbes de la figurine.  Si le cou se raccorde au corps avec une "cassure" dans la courbe, l'effet n'est pas naturel et risque de ne pas être convaincant.





Ne restait plus qu'à sculpter les écailles manquantes à la green stuff. Pour ça un seul mot, la patience. Je commençais par appliquer une épaisseur de GS correspondant au niveau des écailles plastiques. J'ai ensuite tracé avec un petit outil métallique les écailles en m'inspirant de celles à côté. Enfin j'utilise un pinceau gomme pointe biseautée pour façonner chaque écailles en tapotant et en lissant.



Pour la peinture et le transport j'ai prévu de pouvoir détacher les ailes. J'ai percé les parties corps et ailes pour les remplir de green stuff. J'ai ensuite positionné les aimants avant de presser pour obtenir leur empreinte dans la green stuff fraîche. Une fois la green stuff dure j'ai ajusté l'emplacement des aimants avant de les coller à la cyanolite.




J'ai ajouté une tige pour rigidifier l'assemblage magnétique (absentes sur ces photos).




Je tenais également à réaliser une double queue. Je me suis posé la question pour l’emplacement de l’implantation. À la base comme pour les Griph-chargers ou à l’extrémité comme pour les Griph-hounds. J’ai préféré la deuxième option qui me semblait plus esthétique.



L’important, comme je le disais avant, c’est de conserver les lignes et courbures de la queue.








Les deux cous ne passaient pas dans la protection pectorale. J’ai dû modifier en élargissant. J’ai souhaité conserver les éléments découpés pour les replacer plus en avant.




J’ai préféré le marteau du Lord Celestant sur Dracoth. Je l’ai légèrement modifié en retirant la petite pointe du dessus et j’ai remplacé la bannière.




J’ai utilisé le marteau du Drakesworn Templar pour montrer une dualité dans cette créature qui peut avoir la brutalité d’un marteau. C’est également le symbole de Sigmar.



J’ai souhaité renforcer l’aspect agressif d’une des deux têtes. J’ai modifié les plaques segmentées de son cou en retirant le symbole de la comète à deux queues et en ajoutant des pointes.







Une petite photo présentant le Stardrake en pièces détachées toutes aimantées.


















J’espère que la conversion de ce Stardrake vous aura plu ou donné des idées. L’article sur la peinture suivra quand... Il sera peint!
En attendant je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année. J’espère que le père Noël vous apportera un max de petits bonhommes.
Rendez-vous en 2020 !