jeudi 11 décembre 2014

Maulerfiend Plaguebone



Salut tout le monde!
Ils sont de retour, prêts à répandre les pires maladies dans la galaxie... les Plaguebones!
Et pour commencer, Warpsmiths et Apôtres noirs ont œuvré de concert pour créer d'horribles machines-démon. Voici donc un Maulerfiend de Nurgle, que je vous invite à découvrir sur cette vidéo BDK360:


 switch to HD 1080p



Cet infâme produit des forges démoniaque est un mixe de Maggoth Lord avec des pièces de Maulerfiend/Forgefiend pour les plaques d'armure et la langue mécanique.


C'est surprenant comme ces plaques d'armure s'adaptent bien au monstre, on dirait presque que ça a été fait pour!



La cellule d'énergie est une pièce de Sentinelle Impériale, la demi-sphère servant normalement d'articulation devenant la source d'énergie. Les câbles sont en green stuff.







La bave a été réalisée de la même manière que le vomi des Squigs Acides. Il s'agit de tiges de plastique transparent chauffées au briquet et étirées pour obtenir des fils plus ou moins fins. De la superglue fixée à l'activateur est venue figurer les gouttes. Quelques couches de vernis brillant légèrement teinté avec un peu de peinture donnent un aspect humide et laiteux (certains diront glaireux). 



Les bras ont des fuseurs intégrés qui viennent représenter les magma-cutters en terme de jeu.


Le socle est réalisé avec de l'ardoise et un gros paquet de green stuff pour faire les vagues et autres éclaboussures. Du green stuff liquide est utilisé pour lisser le tout.
Il est ensuite peint en suivant ma technique habituelle détaillée ici:  Tuto socle.

 
Quelques photos avant qu'il prenne des couleurs:





La technique de peinture pour les parties organiques est la même que pour mes Possédés:

- Sous couche blanche
- Base en Rakarth Flesh
- Éclaircissement de la peau en 2 étapes, Rakarth Flesh + Blanc puis Blanc pur.
Pour obtenir cet effet texturé, ces éclaircissements ont été fait à l'aide de... mousse de blister!
Exactement comme pour des battle damage sur des véhicules, cette technique peut être très efficace pour obtenir des textures sympas, et ce très rapidement.
- Lavis Agrax Earthshade abondamment dilué au vernis mat (cf. Tuto Plaguebone)
- Nuances diverses et variées avec encre violette diluée au Lamhian medium, et Baal Red (sur les articulations)
- ultimes éclaircissements et points de lumière avec du Ceramite White.
- Coulures de sang réalisées avec un mélange d'encres rouges et noires.
- Les tripes, c'est simplement une couche de Clear Red, deux couches de Smoke Tamiya, directement sur la sous-couche restée blanche. 


Voilà! En espérant que ça vous plaise, moi je me suis bien marré à peindre cette figurine, si bien qu'il risque d'avoir des copains!

samedi 6 décembre 2014

Scourges







Une petite unité très sympathique (surtout depuis le nouveau codex), les Scourges !
Ces figurines sont magnifiques. Pleines d'élégance et de dynamisme, elle incarnent parfaitement leur terrifiante description.

Il n'y avait pas vraiment à y toucher. Il suffit de se faire plaisir en posant les pinceaux dessus. La seule coquetterie que je me suis permis fut l'utilisation exclusive d'ailes de plumes. Hé ouai, ch'uis toujours un Blood Angel dans le fond.


















Pour la peinture il n'y a rien d'extraordinaire. Les recettes classiques utilisées sur les Kabalites ont été réutilisées ici.
Seule originalité, le traitement des ailes. Pour ces dernières, je souhaitais donner un côté funeste inspiré du corbeau. Plutôt que de peindre simplement en noir ou de passer 3 jours à traiter les plumes une à une, j'ai opté pour une robe nuancée.
Ma base été un noir suivit d'une sous couche blanche zénithale. Cette base avait reçu quelques voiles de bleu turquoise pendant la peinture de l'armure. J'ai ensuite utilisé un mélange aéro "maison" à base de rouge et de noir très dilué. J'ai appliqué cette peinture et je l'ai dégradé dans le frais. J'ai ensuite fait la même opération mais avec du noir. J'ai ensuite procédé à un brossage à sec de "Medium Metal" Prince August pour donner un côté irisé.


A mon dernier article on m'a demandé d'expliquer ma façon de réaliser la neige. Je profite de cet article pour vous donner le tutoriel.





Pour commencer vous aurez besoin du "Mourn mountain snow" de la gamme Citadel texture. Ce produit est parfait pour créer le volume. Sa couleur grise légèrement bleutée permet de donner un côté givré à la couche inférieur.
Pour travailler cette matière je préfère utiliser un outil de sculpture m'en servant comme une spatule.






Pour poser ce produit je façonne une petite boulette dans le pot avant de la récupérer sur ma spatule. Je pose cette boulette sur le socle à l'emplacement désiré. J'écrase ensuite la boulette pour l'aplatir et former  ainsi une tâche épaisse. pendant cette dernière opération, j'humidifie mon outil pour que la matière ne colle pas à ce dernier.






Voilà ce que j'obtiens. j'essaie de faire en sorte que cela fasse naturel.






Après séchage complet de l'étape précédente, je m'attaque à la couche de neige "fraiche". J'utilise pour ça de la neige Citadel, de la peinture blanche "Ceramite White" et de la colle vinylique.






Je réalise un amalgame de ces trois produits. A la louche, 60% de colle, 30% de neige et 10% de peinture. La peinture permet de blanchir la colle et d'éviter qu'elle ne jaunisse.






J'obtiens ainsi une pâte liquide et "élastique"






Avec un pinceau, je prélève un peu de se mélange que je viens poser sur les tâches de "Mourn mountain snow" sans déborder sur les côtés. J'étale le mélange sur la tâche sans recouvrir les côtés.






Je viens enfin poser mon pinceau sur le bord et j'étire de petites pointes du mélange vers les extérieurs pour former de petites coulées.






Pour l'étape finale il vous faudra du vernis brillant et de la neige artificielle "Snow Effect" de chez Comporésine. C'est tellement simple que je ne vais pas en faire des caisses. Le Snow Effect est un super produit qui donne le côté poudreuse à la neige.
Un coup de vernis brillant sur les tâches de neige, un saupoudrage de "Snow Effect" et terminé !






Une fois sec il vous suffit de souffler dessus pour retirer l'excédent. Un coup de noir sur la bordure du socle et la figurine peut aller en vitrine.

Je vernis mes figurines avant de faire la neige. C'est la toute dernière étape.



J'espère que j'aurai réussi à vous intéresser avec mes 5 petites Scourges. Encore une étape qui me rapproche de la fin de mon projet Théo'agonie. Il me reste encore deux ou trois bestioles et ensuite ça sera du rouge, c'est de saison. ;-)




Je voulais également vous remercier pour vos participations au concours. Vous avez été nombreux à participer. Les photos de vos pitoux chéris sont désormais sous non yeux et il ne sera pas facile de faire un choix.

A+

samedi 29 novembre 2014

Da Gretchin Army

Marcel Moustache et les citoyens de Gretchingrad...



Voici mon armée des Petits Teigneux du Colonel Moustache dans son ensemble, 2000 pts de voix fluettes et de petits biscotos! Et pour égayer un peu ces photos, voici le background de cet armée depuis les prémices de son histoire:

Vers la fin du 41° Millénaire, la croisade du secteur de Mars Eye était le théâtre de terribles affrontements opposant les forces de l'immortel Empereur aux Orks de la Waaagh Galak. La situation semblait sous contrôle, jusqu'à ce que les Dieux Sombres s’immiscent dans le conflit, envoyant les nuées pestiférées de Nurgle du Prince Démon Taxidermistus. Les Crimson Fists commandés par le chapelain Darius formaient la ligne de défense principale, tandis qu'une première compagnie de terminators du chapitre des Dark Tookans, menée par le Commandeur Belloul, formait une force de contre-attaque prête à porter le coup de grâce.

Un conflit apocalyptique semblait inévitable, et les chances de victoire pour l'Imperium étaient minces.

C'est alors qu'un évènement impromptu changea les perspectives de ce conflit. Les Big Meks Death Skulls nommés Too-Looz et Lo-Tek, jusqu'alors à la solde du boss Galak leur ayant promis une éternité de lootage et suffisamment de teknologie pour remplir les ventres de leurs Gargants respectifs, décidèrent certainement que les termes du contrat n'étaient plus remplis.
Au lieu d'aborder le croiseur de Belloul en orbite de Lenton Prime, ces sacrés farceurs balancèrent tout leur matos sur la Waaagh Galak qui prenait position dans l'hémisphère nord de la planète. S'en suivirent des années de carnage fratricides, les peaux-vertes s'affrontant sans qu'aucun camp ne réussisse à prendre l'avantage.


Lenton Prime fut archivée comme "monde orkoïde dévasté", et l'un des principaux acteurs du conflit des mondes de Mars Eye fut détourné de ses objectifs, se qui fit bien l'affaire des forces de l'Imperium qui essuyaient de lourdes pertes face aux implacables fantassins du Seigneur des Épidémies.

Les orks quittèrent Lenton Prime (pour une raison que les Archivistes ignorent toujours), en s'en allèrent continuer la castagne vers d'autres horizons.

Mais il est une partie de l'histoire que beaucoup ignorent. Des légendes de héros non moins glorieux qui ne figurent pas sur les rapports militaires.
Après le départ des orks, toutes ces années de combat ont laissé s'évaporer des milliers de spores qui bientôt donnèrent naissance à des organismes orkoïdes.
On ne sait pour quelle raison, mais dans une région particulière de Lenton Prime, la majeure partie de ces êtres vivants faisaient partie de la classe inférieure d'esclaves appelée les Gretchins.
Désorientées, les petites bandes de Grots erraient sans but dans les désolations rocailleuses, bien souvent pourchassées par des orks en maraude. C'est alors qu'un véritable héros émergea des carcasses de Gargants et de Battlewagons. On ne saura jamais s'il était esclave des forges de Lo-Tek, ou rabatteur de squig dans l'armée du Boss Galak, mais ce gretchin à la moustache torsadée était animé par les idéaux les plus étranges, promettant aux membres de sa sous-espèce ce qu'ils n'ont jamais connu dans leur histoire: la liberté.
Très vite élevé au rang de Prophète-diktateur, Marcel Moustache rassembla un maximum de jeunes grots idéalistes animés par le désir de prendre en main leur destin, et se mirent à pourchasser les Orks isolés et à leur casser la figure.



Au bout de quelques années, la majeure partie des Orks de la région fut exterminée, et la cité de Gretchingrad fondée sur les cendres d'une guerre que seul Marcel avait connu.
La population de cette cité pharaonique dépassa rapidement les 10 millions d'âmes, et le Colonel Moustache prononça le discours qui restera à jamais ancré dans la mémoire des citoyens grots:


" J'ai fait un rêve! Je nous ai vu nous affranchissant de siècles de servitude, cassant des têtes d'Orks et leur piquant toutes leurs dents! Joignez-vous à moi, et ce sera bière de squig et cookies pour tous les petit-dèj' du reste de votre vie! "



S'en suivirent des années de débauche, de cassage de gueules d'ork et de jeux dignes des plus grands cirques de l'univers.
Certains grots, animés par le désire d'écrire leur propre histoire quittèrent Gretchingrad, mais la majeure partie resta fidèle au légendaire Colonel Moustache.

De part sa situation géographique, la planète essuya des attaques de nombreuses races. Les Eldars Noirs de la cabale de la Théo'agonie vinrent prélever leur tribu d'esclaves, et furent chaleureusement reçus par un tapis de Killa Kanz tellement vaste qu'on le disait visible depuis l'orbite.
Les Tyranides des flottes ruches Nidhögg et Cwrw tentèrent d'assimiler la biomasse de la planète, en vain.
Ils reçurent même la visite d'une force d'extermination de la Deathwatch, qu'ils baladèrent dans les ruines d'une ancienne cathédrale avant de l'écraser sous les roues et chenilles de la Crazy Karavan'.


On raconte même que les Mek-grots détectèrent le passage du Groupe d'Escorte d'un Éthéré de l'Empire Tau à plusieurs années lumière de Lenton Prime, et s'envolèrent vers les étoiles pour affronter ces nouveaux adversaires (et peut-être apprendre d'eux, ceux-ci étant animés des forts idéaux). Le résultat de cette rencontre demeure cependant un mystère. Marcel Moustache n'ordonnant la compilation que des victoires éclatantes, ils ont certainement dû vivre un moment pas très glorieux... 




Mais après tant d'années d’insouciance, il semblait inévitable que le destin rattrape Marcel et sa clique, et de sombres nuages se dessinèrent bientôt dans le ciel de Gretchingrad.
Galak, Fléau de Mars Eye, s’apprêtait à fouler le sol de Lenton Prime de nouveau: une planète entièrement habitée par des grots ressemblait pour lui à un gigantesque sac de patates dans lequel il n'avait qu'à se servir.
Mais ce dernier fut plus rusé que la dernière fois. Il se paya les services du Boss Largwisnub, terrible Blood Axe ayant basé sa Waaagh sur le monde montagneux de GreuNoblus, et semant la désolation dans le Maelström Tourangeau depuis plusieurs années. 
Le Colonel Moustache dû alors faire une chose qu'il déteste par dessus tout: revenir sur une de ses décisions en faisant appel à son principal rival, le pire Freebooter Grot de la galaxie: Kaptain Grot'nout, son beau-frère et ennemi de toujours, qui commande un terrifiant Gorkanaut.


Et ce n'est pas le seul renégat à peupler les rangs de l'armée Grot. Le Chevalier Groseille, héros des temps anciens à lui aussi rallié la cause de la Révolution.
Voici son histoire contée par le Capitaine Carotte:

Bien des histoires circulent au sujet de la disparition du Chevalier Groseille... Il était jadis le commandant de la section cavalerie dans l'armée du Colonel Moustache. Dresseur de squig hors du commun, il menait son unité d'élite au devant de chaque attaque contre les Karavanes Orks qui sillonnaient le désert. 

Décoré à maintes reprises, il fit parti de l'état major ayant pris la décision de kicker le Kaptain Grot-nout dans les noisettes, et de l'expédier lui et son équipage de répugnants flibustiers hors du système. Mais malgré sa position privilégiée dans le gouvernement de Marcel Moustache, la colère de ce dernier retentit au crépuscule d'un jour sombre, et Groseille fut déchu de sa citoyenneté de Gretchingrad, dépouillé de ses médailles. 
On raconte qu'il aurait tenté de dresser le squig personnel du Colonel sans son approbation préalable. Ce genre d'entorse au règlement lui aurait normalement valu d'être pendu sur la Place de la Révolution sans autre forme de procès, mais le Chevalier était un héros du peuple, et ce type de représailles aurait tôt fait d'attiser la colère de la population. Marcel aurait donc pris une décision politique, le condamnant à l'exil dans les désolations du grand Est.  

Personne ne l'a revu depuis, mais d'anciennes légendes (vieilles d'au moins 3 ou 4 ans) mentionnent un étrange personnage qui pourrait être le Chevalier Groseille.Il est dit qu'en des temps de malheur, lorsque que les orks reviendront et que la menace sera aux portes de Gretchingrad, l'ombre d'un cavalier à la longue chevelure carotte se dessinera dans les première lueurs du soleil levant, accompagné de sa horde de bêtes assoiffées de carnage. Les rancœurs d'autrefois seront mises de côté, et les grots s'uniront dans l'adversité pour faire face au danger et combattre pour leur liberté.

 D'aucuns diraient qu'il ne s'agit que de fables de Grot'bizars à l'esprit embrouillé, mais cette même légende prophétise le retour d'un pirate aux fesses roses, et tout le monde sait dans les rues de Gretchingrad que le Colonel a fait appel a son ancien ennemi, le Kaptain Grot'nout.La silhouette de bêtes féroces se dessinera-t-elle sur l'horizon? L'avenir nous le dira (si on survit jusque là!)
 

Alors que les tambours de guerre résonnent dans les canyons de Lenton Prime, les infiltrateurs Grot rapportent à Gretchingrad qu'un couple d'alliés de circonstance s'est manifesté pour se joindre à la bagarre et " cassé la goul' " à cette geignarde albinos de Galak. Too-Looz et Lo-Tek, les infâmes traitres d'antan sont de retour! Accompagnés d'une belle bande de grots (surement pour faciliter les pourparlers avec les citoyens de Gretchingrad), leur apport en véhicules rapides et teknologie à la pointe de l'innovante innovation va permettre à cette improbable coalition de renvoyez d'où ils viennent ce fennec de Galak et de chiot de Largwisnub, la queue entre les jambes.

Kikoups' et Pétoires dégainés, une marrée orange et bleue s’apprête à déferler sur les assaillants orks, dans ce qui pourrait bien être l'affrontement qui scellera à jamais l'avenir des petits Teigneux du Colonel Moustache. 



Voilà, une bonne dose de grots a été abattu. Au total plus de 110 gretchins, 23 véhicules ou pièces d'appui, et deux personnages.
Et ça fait presque un an que je ne fais que du grot! Voici une petite photo rétrospective du travail abattu depuis décembre 2013:




Allez, même si j'ai encore des idées plein la tête, on va mettre ça de côté pour passer à autre chose!