samedi 12 octobre 2019

Iron Golems






Après les Untamed Beasts je me suis attaqué aux Iron Golems. Encore une fois ça n'était pas un coup de coeur. Mais étonnamment ces petits guerriers ont su me séduire au fil de leur peinture.




Pour ce projet j'ai cherché à être dans un style plutôt atmosphérique tout en essayant de réaliser une peinture rapide. Pour cela je devais planifier chaque étape et la technique employée qui se devait d'être très efficace.






Pour l'acier rouillé j'ai utilisé la technique du fameux Xav' que vous avez déjà pu lire dans l'article "The Lost City" il y a peu de temps. J'y ai apporté quelque petites modifications. J'ai remplacé le Gore-Grunta Fur (que je n'ai pas) par un mélange de Contrast Iyanden Yellow/Contrast Blood Angels Red/Contrast Wyldwood. J'ai ensuite tapoté la surface avec du Troll Slayer Orange à l'aide d'un Medium Drybruch usé. Sur cette base j'ai appliqué un généreux brossage à sec de Leadbelcher. Enfin j'ai fais quelques éclaircissements intensifs avec du Chrome Métallique Prince August Air.






Les laitons ont été réalisés sur une base de Retributor Gold. J'ai ensuite appliqué un lavis de Contrast Black Templar avec un peu de Vert Carapace Prince August Games. Je suis revenu par endroit avec du Sotek Green puis du Sotek Green avec du blanc.






La peau quant à elle est traitée avec du Contrast Guilliman Flesh sur une sous-couche zénithale de Grey Seer. Enfin, j'ai passé une fine couche de Glaze Waywatcher Green. Je voulais que cette peau semble pâle et sale. Souillée par le travail de la forge et l'oxydation de l'armure.






J'ai réalisé le sang avec ma technique habituelle. C'est de la Tamiya Clear Red X-27 mélangée avec de la Tamiya Smoke X-19 appliquées avec de la mousse de blister en deux couches. C'est à appliquer après le vernissage de la figurine pour conserver la brillance naturelle du produit.






Mon soclage est le même que pour mes Stormcasts. Je réalise la texture à l'aide d'une pâte acrylique dans laquelle est mélangé du sable. Ce produit se trouve en magasin de loisir créatif. J'applique cette pâte avec une petite spatule. Lorsque le produit est encore frais je pose ma figurine dessus. La pâte remonte sur les côtés des pieds comme s'il s'agissait de terre boueuse. J'aménage ensuite avec de petits cailloux, des crânes ou des feuilles. Je passe enfin un pinceau taille 2 avec un peu d'eau pour lisser la surface de la pâte et faire aller le produit le long des éléments rajoutés. Je laisse ma figurine de côté le temps que cela sèche bien.






Je peins tout à la fin le socle de mes figurines. J'applique d'abord une couche de Foundation Adeptus Battlegrey que je brosse à sec avec du Foundation Astronomican Grey. J'applique ensuite un jus de Rhinox Hide avec lequel je recouvre tout, ainsi que les jambes de la figurine jusqu'à mi-mollet. Je passe rapidement en essuyant et en dégradant dans le frais les dessus des pierres, crânes, feuilles et jambes pour simuler des traces d'eau souillée par la boue.
Après avoir vernis la figurine je passe une couche de Tamiya Smoke X-19 de la même manière que le  Rhinox Hide pour renforcer le côté boueux.






J'utilise des touffes d'herbes sèches de Games Workshop. Je trouve qu'elles ont une taille idéale pour cette échelle de figurine. Elles sont autocollantes mais je les fixe tout de même avec une goutte de super glue. Ces touffes sont souvent un peu grandes. Il est assez simple de couper un morceau à la taille désirée.





Je rajoute quelques brins d'herbes hautes. J'utilise pour cela des poils de pinceau de bricolage usagé. Pourquoi usagé ? Parce que je les trouve plus esthétiques. Il sont souvent plus raides et un peu plus épais. De plus, l'extrémité est souvent usée et légèrement tortillée. Bref, plus réaliste.
Je coupe un ou plusieurs de ces poiles à la longueur voulue et je les colle (généralement dans une touffe d'herbe courte ou entre des cailloux) en déposant une petite goutte de super glue à leur base.




Pour cette bande j'ai voulu aller plus vite que d'habitude. J'ai réussi à boucler la peinture en 7 heures. Ce que je trouve très honorable pour ce résultat. Il faut dire également que la sculpture est encore une fois époustouflante. Tous les éléments sont extrêmement bien définis, ce qui facilite grandement la peinture. Ça fonctionne très bien avec de la Contrast ou des techniques de jus de peinture. J'ai été bluffé par la sculpture de l'anatomie. C'est fabuleux, ils ont presque tous des petits plis ou bourrelets qui suggèrent un mec costaud mais un poil gras. Ça ajoute au côté "malsain". Tous ces petits reliefs sont bien mis en valeur avec un simple Contrast Guilliman ou tout autre produit de ce type.

Je vous recommande de passer ces lascars sous le pinceau. Je pense que vous ne serez pas déçus.





samedi 5 octobre 2019

Mortarion, Daemon Primarch


Bonjour à tous!

Aujourd'hui est un grand jour! Je vous présente ENFIN ma version peinte de Mortarion, plus de deux ans après sa sortie et plus de trois ans après l'avoir sculpté!
Dans cet article de showcase, principalement composé de photos et d'une vidéo, je vais vous relater les événements qui ont conduit Kortharis et les Plaguebones à rencontrer ce sinistre personnage. Je reviendrai sur la peinture dans un article "making of" à paraître dans les semaines à venir.

Sans plus attendre, voilà la bête!


Et en vidéo, où les couleurs paraissent différentes mais où on comprend mieux les volumes:


Pour un résumé des épisodes précédents, je vous renvoie vers le Livre de Contagion: https://www.flipsnack.com/morback/livre-de-contagion-fdn3yjnhw.html
Et pour le dernier épisode, l'article sur Electus l'Héritier: http://leskouzes.blogspot.com/2017/06/electus-lheritier.html


Kortharis avait désobéit.
Ignorant l'ordre de Mortarion qui le sommait de se présenter seul devant lui, le Seigneur des Plaguebones avait fait embarquer l'intégralité du Chapitre et ses auxiliaires dans des barges de transport en direction de la Planète de la Peste.
Le voyage avait duré plusieurs mois, et finalement la flotte Plaguebone se posa sur le sol impie de la célèbre planète.


Ayant détecté leur approche, la Death Guard les attendait de pied ferme, ses guerriers rangés en ordre de bataille comme lors des grandes heures de l'Hérésie, armes au poing.
Kortharis débarqua, flanqué d'Electus et des autres membres du Conclave des Os de Poussière.
Il firent halte à quelques dizaines de mètres de la ligne d'amures grises et vertes, le reste du chapitre poursuivant le débarquement dans un flot incessant de combattants.


Soudain, la réalité commença à fluctuer, à ce distordre... les flaques de fluides jonchant le sol se mirent à couler vers le ciel, alors que les rochers vibraient et commençaient à léviter.
Avant même qu'ils puissent le voir, une voix s'insinua dans les têtes de tous les Astartes présents sur le site de débarquement, claire mais irréelle:

" TU DÉSOBÉIS AU TOUT PREMIER ORDRE QUE JE TE DONNE?!"

Kortharis tomba à genoux, une force considérable le clouant au sol, l'échine courbée.
Le reste du Chapitre s'empressa de faire de même, de peur des représailles.


Kortharis releva la tête, légèrement, et vit voleter autour de lui d'étranges chérubins outrageusement corrompus. Ils ricanaient en le regardant avec dédain, inconscient du danger que représentait le Prince Démon Exalté. 


"RELÈVE-TOI, CHIEN !"


Kortharis commença à se relever, lentement pour ne pas froisser son interlocuteur. Il posa les yeux sur une antique armure vieille de plus de 10000 ans, enveloppée d'un linceul qui n'avait rien de naturel. Silence, la légendaire faux du Primarque pendait nonchalamment au bout de son bras, dans une attitude d'une décontraction qui contredisait complètement le ton de la voix que Kortharis entendait résonner, par le biais d'impulsion psychique, jusqu'aux tréfonds de son esprit.


Il releva doucement la tête, pour finalement contempler le visage corrompu de son maître, celui qui causa la perte de son Chapitre, mais aussi sa renaissance et sa libération du joug du faux Empereur.
Il le regarda, droit dans les yeux.



"Il n'est pas question de vous désobéir, Seigneur Mortarion, mais je mène mon Chapitre comme je l'entend, et reste son seul donneur d'ordre."

S'il n'en montra rien, le Primarque démon fût d'abord surpris du zèle avec lequel Kortharis lui avait répondu. Par le passé, il avait démembré de puissants seigneurs du Chaos pour moins que ça.
Il devait cependant reconnaître que le Prince Démon des Plaguebones faisait preuve de courage, et d'un sens de la dévotion envers ses troupes que Mortarion partageait.
Après tout, c'est ce sens du devoir et cet instinct de protection qui avait mené sa légion dans l'abîme...




" Vous ne pouvez nous utiliser à notre juste valeur sans apprécier l'ampleur de notre force. Voyez! Voyez aujourd'hui le Chapitre des Plaguebones dans son intégralité! "
Un grondement retentit dans les rangs à la livrée os et rouge, comme pour mieux affirmer leur présence et leur force.

Mais Mortarion ne l'entendait pas ainsi. D'un revers de sa faux démesurée, il frappa Kortharis à l'épaule et l'envoya s'étaler sur le flanc. Les Plaguebones retombèrent à genoux, fixant le sol.



"Vous n'êtes plus un Chapitre désormais. Vous êtes le Vectorium Plaguebone, la Peste de la Death Guard coule dans vos veines depuis les premiers instants de votre damnation. Depuis Subiaco Diablo, vous m'appartenez!"

Kortharis ne pouvait le nier. Cependant, les Plaguebones ont accompli tellement de choses depuis qu'ils ont abandonné le nom chapitrale de Snakebones. Même si son allégeance allait au Primarque Démon, se faire humilier de la sorte était insupportable.



Mortarion reprit:
" J'ai déjà absorbé The Purge, les Sons of Decay, les Apostles of Contagion... Et les Plaguebones, dans leur arrogance, pense nous apporter plus que n'importe quelle force au service du Père des Épidémies?! "

Il marqua une pause... le silence dans cette plaine désolée et putride était pesant.

" Vous êtes du nombre, et vous apporterez votre soutien à la Légion en... "


Kortharis fit soudain vrombir les turbines greffées dans son dos, interrompant le Primarque et projetant une impulsion psychique qui secoua les Marines de la Death Guard et ceux du Vectorium Plaguebone par la même occasion.

A quelques dizaines de mètres en arrière, Subsidius reconnu le signal et s'empressa d'amorcer l'ouverture de la seule barge de débarquement qui était restée close jusqu'ici. Une brume couleur moutarde s'en échappa, illuminée par les flashs des signaux de sécurité internes de ce transport colossal.







Avant que Mortarion ne puisse réagir, le son d'un gigantesque moteur retentit depuis la barge de débarquement, stoppant littéralement le Primarque qui s'était saisit de Silence à deux mains, et poussant la Death Guard à se mettre en position de combat, bolters levés.

Le sol se mit à trembler, la fumée se dissipa lentement alors qu'une immense masse de métal corrodé émergeait de la panse du transport Plaguebone.
Kortharis vit les yeux de Mortarion s'écarquiller sous sa capuche. 
S'il possédait encore une bouche, cette réaction l'aurait fait sourire de satisfaction.




Tous les Marines de la Peste furent subjugués par la vision de ce gigantesque bâtiment monté sur chenilles, véritable monstre de fer rouillé, de suie et de contagion que Kortharis avait gardé secret pendant des décennies.


La machine sans âge s'arrêta quelques mètres derrière les lignes Plaguebone. Elle n'avait pas parcouru une énorme distance, mais ce faible déplacement avait suffit à impressionner l'assemblée, ce que Kortharis avait planifié.


"Seigneur Kortharis, vous partirez à la tête de votre Vectorium dans le but d'intercepter une flotte Black Templar envoyée en mission par mon avorton de frère, Guilliman.
La Guerre de la Peste en Ultramar n'est pas terminée, aussi vos hordes se joindront aux miennes pour mettre à terre les forces impériales dans ce secteur."

Mortarion devait le reconnaître, il était stupéfait par cette démonstration de force pour le moins inattendue. Cela faisait bien longtemps qu'il n'en avait pas vu une...

" ...Et votre machine vient avec nous."



J'espère que cette figurine, ainsi que le petit bout de fluff qui l'accompagne, vous auront plu!
N'hésitez pas à me donner votre ressenti sur l'un ou l'autre (ou les deux!)

A+