samedi 13 octobre 2018

Renegade Demon Knight of Slaanesh - part 2



Salut et bienvenue à tous.

Dans cet article, je continue de vous parler et de vous montrer l'évolution de mon travail de conversion du kit chevalier pour en faire un dévot Slaaneshi.

Pour ceux qui n'ont pas encore lu le premier article de cette série, c'est par ici .

Dans cette seconde partie, il sera surtout question du bras droit qui sera un canon sonique.
Une pièce somme toute importante qui m'a pris bien plus de temps que je ne pensais afin d'arriver à ce que je voulais.


J'ai commencé par faire des croquis préparatoires afin de me fixer des objectifs de sculpture.


Le croquis du haut est le premier sur lequel j'avais travaillé et après un essai à la green stuff,
il s'avérait être trop laborieux à réaliser et pas satisfaisant en terme de rendu.

Du coup en ayant jeté un coup d'oeil à ma figurine de Xanthos sur laquelle j'avais déjà eu l'occasion de confectionner l'arme avec une base de pièce elfe noir, je me suis dit que cette même pièce pourrait correspondre à la longueur du canon.


J'ai commencé par couper le multifuseur pour y coller un tube rectangulaire en carte plastique.
En fait il s'agit de deux tubes collés l'un sur l'autre afin d'obtenir la bonne taille.
J'ai ensuite rajouté une tête de canon de Ferrocentaurus dont j'ai coupé la mâchoire supérieure.
Le demi-tube en dessous provient du canon de ce kit de chevalier.


Voilà la fameuse pièce qui vient du kit de chaudron elfe noir et que j'avais utilisé dans l'autre sens pour Xanthos.


L'inconvénient est que j'avais besoin de cette pièce pour la plaquer sur les côtés du tube.
alors que celle-ci a deux côtés.


Du coup, j'ai utilisé deux fois la même pièce, que j'ai raboté du côté gauche pour l'un et du côté droit pour l'autre. Ceci en utilisant une pince pour enlever le plus gros.


Et à l'aide du plat de la lame de mon couteau de modélisme, j'ai raclé le plastique de façon
à obtenir des faces bien planes que je pouvais enfin encoller sur les deux côtés de mon canon.


J'ai ensuite commencé par sculpter les raccords entre les pièces de l'avant du canon.
J'avais besoin de savoir comment monter la structure de la grille de devant avant de continuer.


Comme vous pouvez le voir, j'ai collé un bout de carte plastique sur lequel j'ai collé
une grille réalisée à l'aide du fameux kit roller.


Sur les conseils de Mooz (Muzo la lime) que je vois lors de sessions de peinture, j'ai ajouté
cette ligne de carte plastique sur le dessus afin de "casser" l'effet de trop grande largeur.


La lame du dessus a été ajoutée pour amoindrir l'effet rectiligne de la longueur du tube
et accompagner les pièces de côtés. 


Afin de pouvoir sculpter les lames sur le bouclier du canon, j'ai collé des bouts de carte plastique
qui ont pratiquement la forme définitive. C'est une base bien solide sur laquelle s'appuyer lorsque
j'ai sculpté mes ornementations.
La partie haute du bouclier a été coupée et j'ai ajouté une nouvelle pièce du chaudron elfe noir.
Merci à Sylvain pour toutes ces pièces qui m'ont étés primordiales à l'achèvement de mes figurines.


Ci-dessus le schéma de départ et le bouclier de mon canon terminé.
Vous pouvez y voir certaines différences, mais comme je l'expliquais dans mon article précédent
lorsque j'arrive à mon étape de sculpture, je peux y voir une meilleur imbrication des éléments
si je sculpte certaines parties différemment.


Voilà un jeu des différences qui vous donne un aperçu de ce que l'on obtient en passant du croquis à la sculpture. 


Pour le dessous du canon, j'ai utilisé une nouvelle pièce elfe noir qui va du milieu et enchaîne avec le tuyau courbé.


Par rapport au croquis, j'ai ajouté quelques pointes sur certaines surfaces que je trouvais trop lisses.


J'ai travaillé la partie arrière du canon en m'inspirant du destructeur sonique.
Sur la gauche j'ai ajouté des crânes du canon du kit Ferrocerberus, sur lesquels j'ai collé des pièces Eldar noir pour simuler des injecteurs de drogues de combat.
Pour la partie droite, j'ai enlevé la partie supérieure de la cuve pour la remplacer par un réseau de tubes. 


Le plus laborieux a été de refaire la sculpture du côté gauche identique au côté droit.



J'avais peur des proportions, mais finalement cela fonctionne plutôt bien et correspond à l'idée d'un destructeur sonique adapté à la taille d'un chevalier.

En ce qui concerne les autres pièces, j'ai eu l'occasion de terminer les épaulettes en leur rajoutant des pointes. Celles-ci proviennent des colliers Bloodcrushers de Khorne.



Je n'ai pas sous-estimé l'arrière des épaulettes en leur rajoutant des rivets. Ces parties seront relativement visibles et la peinture serait trop lisse sans ce genre de détails.


L'épaulière sur votre gauche se verra affublée d'un Freehand comme à mon habitude.
Je vais essayer de faire un pas à pas dans un futur article. Je sais je radote, mais promis...


Il manquait juste un signe de Slaanesh pour finir d'ornementer cette jambière


Ce sont les parties d'armures qui viennent sur le haut des articulations de jambe.
un simple visage hurlant pour remplacer le lys d'origine.


J'ai également retravaillé les tuyères pour les "chaotiser".J'avais déjà fait ce genre de chose sur mon Land Raider. Les parties hautes viennent du kit Ferrocentaurus / Cerberus. Le plus gros inconvénient est qu'il n'y a pas de symétrie entre les parties droites et gauches. J'ai préféré garder une certaine symétrie pour éviter d'avoir un déséquilibre au rendu final. Il a fallut sculpter certains crânes.


Pour finir, voilà la lame du bras gauche finie. 
Les guerriers de Slaanesh ont tendances à utiliser des lames acérées plutôt que des lames tronçonneuses et c'est ce que j'ai voulu adapter à mon chevalier. Reste à ornementer la jonction entre la lame et le bloc moteur et ce sera OK.


Cette lame est faite d'une double épaisseur de carte plastique que j'ai entièrement travaillé à la lame de scalpel.


Qui sait quelles seront les victimes du tranchant de cette lame ?

Voilà c'est terminé pour cet article et j'espère vous retrouver au plus vite pour l'achèvement de cette expérience de conversion ardue mais si plaisante.










samedi 6 octobre 2018

Maggoth Staâr Lord



Bonjour à tous,

Cela fait un petit moment que je n'ai pas posté de billet, la faute à un gros projet destiné entre autre à me faire une belle hobby-room. En attendant, cette semaine je vous poste enfin les photos de mon Maggoth Lord terminé. Mais si, rappellez-vous!!! Il y a presque 3 ans, je vous avais présenté une petite série d'astuces sur le montage de fig plastique. 




La peinture a été longue et mériterait encore quelques améliorations, notamment sur les contrastes, mais il est des moments où il faut savoir dire stop et passer à autre chose, qui à revenir dessus plus tard quand la motivation sera revenue. D'un point de vue sculpture, la figurine présente des volumes bien marqué, permettant presque une peinture par sous ensemble. De fait, elle se prêtait bien à la peinture à l'aéro pour les bases. 


Pour la base à l'aéro, je suis parti sur un éclairage zhénital à la bombe, noir puis blanc à la verticale et à 45°. J'ai ensuite appliqué une couche de vert assez saturé en étant le plus léger possible lorsque je me rapproche de la verticale. J'ai ensuite repris  chaque relief supérieur à l'aéro au blanc. Une fois sec, j'ai attaqué par quelques couche légère de rose chair et de beige/os pour enrichir un peu la peau, à l'image de mes portepestes. Des glacis de vert désaturées genre Catachan green sont ensuite appliqués pour nuancer le vert. Les mêmes teintes de verts sont appliqués successivement en ajoutant progressivement du noir  pour ombrer les volumes jusqu'au noir. 


A ce stade je traite ensuite toutes les parties spécifiques comme les dents (marron, assombrissement en noir et éclaircissement en beige puis ré haut de blanc), les cornes et les griffes, la bidoche (rose et rouge successivement avec éclaircissement de beige et blanc) et les pustules (base ocre, glacis jaune, éclaircissement avec blanc et assombrissement avec du noir, points blanc pour texturer et veines rouge très fines). 


Viens enfin le moment d'enrichir cette peau et de surligner certains détails. Des jus de orange, de rouge et de violet sont appliqués un peu aléatoirement en fonction des envies et humeurs. Vous pouvez tout à fait affecté une teinte à une texture. On trouve des trous/bubons, éclatés ou non, qui peuvent être rouge et délimités par un rouge orangé pour simuler une plaie ou la proximité des vaisseaux sanguins. Les petits boutons seront juste orangé ou violacé. Les petits trous sont d'anciennes cicatrices et seront plus violacés ou marron. A vous de vous faire plaisir en jouant sur les nuances. 


Je finis ensuite par la langue, peinte à part avec une succession de glacis de Wazzdaka Red réhaussé de blanc et vernis en brillant. Le vert des gouttes qui pendent est un applat vert saturé assombri au wash green et éclaircis au beige avec une pointe de blanc puis vernis. 



Le socle a été traité très classiquement avec des couleurs ocres et sables, assombris avec différents jus de marron et éclaircis avec des brossages à sec d'ocre, de sable, de beige et enfin de blanc.  Des touffes d'herbes viendront enrichir le tout quand j'aurais retrouvé mon satané pot d'herbes statiques séchées. 



Voilà j'espère que ce petit article et que la bestiole vous auront plus. Elle a été testé ce week-end pour ma toute première partie d'AoS. Mais elle sera bien entendu jouable à 40k!!! A bientôt pour un nouvel article. 




mercredi 3 octobre 2018

Honni soit le psyker!


Salut à vous!

Voici un petit cloze 40k à 1250pts contre les Black Templar de mon pote Maxime.
Pour le scénario, on a fait de l'annihilation classique: 1 point marqué par unité détruite.

Voilà les armées:




Et c'est parti pour le déploiement!





Et la partie commence! J'obtiens le premier tour, évidemment les Eldars rush dans les lignes Astartes.







Un valeureux scout tentera de ralentir l'Avatar, tandis que l'escouade de Croisés se fait l'Archonte au corps à corps: "Meurs! Sorcier!"





L'Avatar de Khaine s'avance vers sa cible: le Champion de l'Empereur, pendant que les avions font du dog fight!




Le Champion parviendra à tuer l'Avatar, mais celui-ci se relèvera tel le dieu qu'il est et portera le coup de grâce au valeureux héros Black Templar.


Il se tourna alors vers le Lieutenant, mais l'Inquisiteur Eisenhorn s'interposera et bannit ce démon impie.



Les Wraith Constructs traquent les survivants impériaux dans tous les recoins de la zone industrielle, mais ceux-ci se défendent comme des lions, et en mettent plusieurs au tapis!





Au final, victoire sur-le-fil des Eldars. Une super partie, bien dynamique.
Les Eldars ont vraiment du punch, d'autant plus que je jouais des unités relativement soft. Mais je vous rassure, je ne m'aventurerai pas sur la voie sombre du Dark Reaper !

Merci Max pour cette super partie!