samedi 16 février 2019

Devoted of Sigmar #2





Les fanatiques de Sigmar sont de retour. Toujours au service du Sequitor prime, ils apportent la lumière du Dieu roi dans les terres dévastées du Palatina.
Nouvel article, cette fois ci pour vous faire découvrir la mise en couleur de cette petite bande.







Tout d'abord, j'ai réalisé un petit listing de la majorité des couleurs utilisées sur cette warband.




On commence par le Sequitor prime et sa masse assoiffée de carnage. J'ai passé beaucoup de temps sur le traitement de la peau. La sculpture de la figurine ayant été altérée par ma conversion, il me fallait redessiner correctement la musculature.


C'est une base de Tallarn Flesh que j'éclaircis successivement avec du Ushabti Bone et du blanc. J'utilise du ReiklanFlesh pour ombrer.


Les cheveux sont réalisés avec la même recette que pour le pelage du Gryph-hound. Une succession de gris violacés éclaircis jusqu'au blanc. Les cicatrices ont reçu un rouge rosé que j'ai aténué par la suite avec un éclaircissement de blanc et un ombrage réalisé avec un jus de violet.


L'intérieur du la robe est peint avec les couleurs du tapis de selle du Gryph-hound. Une couche de orange suivi d'un rouge un peu vif bien dilué et un lavis d'un rouge sombre.






Tout le reste est traité de la même manière que pour tous mes stormcasts. La robe et les sangles sont peintes d'un mélange de rouge gore et de noir très dilué. Puis, dans ce même mélange j'ajoute du Astronomican grey puis du blanc pour éclaircir. L'armure et le doré reçoivent des jus de scally green et red gore deux fois. A chaque fois dégradées dans le frais.




L'écuyer a vu son poncho traité tout comme le tapis de selle du Gryph. Pour le reste de la tenue j'ai choisi un rouge plus froid pour contrasté avec le premier. C'est du red gore avec un peu de violet successivement éclairci avec du blanc. Je l'ai ombré avec un simple lavis violet.



La peau a été traité avec les même couleurs que pour le Sequitor. Les zones étant moins exposées, elles ne nécessitaient pas un travail aussi précis. Petit détail que beaucoup ont appréciés sur cette figurine de Cawdor, l'absence de chaussure droite. La plante du pied a donc reçu un peu de rouge rosé pour préparer les meurtrissure sanguinolentes réalisé avec les produits Tamiya.








On va retrouver les même recettes pour chaque figurine de la warband. Une manière pour moi de créer une filiation entre toutes ces figurines hétéroclites. Seule couleur unique dans tout cela, le genre de cuir dont sont composés le chapeau, la jupe et les bottes. Sur une base noire c'est du Soteck Green éclairci au Astronomican Grey puis au blanc.





Tout comme pour la masse, la boussole astrale dans le dos de notre protagoniste a été traité de manière à représenter un genre d'incandescence. Cela permet également de la lier à mes stormcasts. C'est un travail que je préfère réaliser en partie à l'aérographe. D'abord du blanc puis du orange fluo PA, du Evil Sun Red, du Rhinox Hide et enfin du noir. Je repasse au pinceau 0 pour mettre du blanc dans les creux puis du jaune fluo PA. Avec ce même pinceau fin je réalise des assombrissement intensifs sur les arrêtes à l'opposé de la source d'incandescence.




Même travail sur le porteur de pennon que pour l'écuyer. Le schéma de couleur principal sera un camaïeu de rouge. Les éléments d'armures reprennent les couleurs de mon ost Stormcast.



Le pennon en lui même est traité très simplement avec une base de Dhenneb Stone ombré avec du Seraphim Sepia et éclairci jusqu'au blanc.








J'ai eu plus de boulot sur le dos de la cape du prêtre qui devait reprendre les teintes violacées des capes de mes lords Stormcasts. Mais au pinceau c'est pas le même rendu et j'ai un peu galéré. Au final j'ai opté pour un rendu différent de ce que je souhaitais, beaucoup plus atmosphérique que ce que prévu.





Le marteau de Quixote est rougeoyant et j'ai utilisé pour ce faire la même recette que pour la grande massue du Sequitor prime et la boussole astrale de la Witch Hunter.




Le sympathique Panza à présent. Comme d'habitude en peinture de figurine, je commence par les zones les plus difficiles d'accès. Dans ce cas, la peau de l'animal. 



J'ai essayé de m'inspirer des techniques Eavy Metal pour ce rendu gris violacé. J'entends par là des éclaircissements intensifs pour délimiter chaque muscle tout en aillant des transition de nuances douces. C'est plus long que d'habitude mais pas désagréable comme approche.



Vous pouvez voir que l'épée à changé entre ces deux photos. Je n'arrivais pas à peindre correctement la première. Je l'ai remplacé par une épée plastique Stormcast. On ressent vraiment la différence de sculpture qui sépare ces deux éléments. La deuxième se peint presque toute seule. Le lavis se pose exactement là où il faut (il y a une sorte de creux dans lequel le lavis se loge à la pointe de la lame). Et les arrêtes sont tellement nettes qu'il est très facile de passer le pinceau à plat pour faire les éclaircissements.







"Un cavalier qui surgit hors de la gadoue ! Court vers l'aventure au galop !"

Voici à présents quelques photos de la warband au complet. J'ai eu beaucoup de plaisir à composer cette petite troupe. Un exercice pas facile avec beaucoup de conversions et du coup beaucoup de temps à passer. Mais malgré tout j'ai très envie d'agrandir le contingent de Free People si j'en ai le temps. Je trouve qu'ils donnent un bon rapport d'échelle aux côté des Stormcasts. On prend plus facilement de cette manière la véritable stature d'un guerrier de Sigmar.








Voilà tout pour le moment. J'espère que cette petite série d'articles sur ma warband 2018 vous aura plu ou inspiré. La prochaine fois ce sera du 40k avec le retour de mes Drukharis de la Théo'agonie. Il sera question de Kill-Team et de Wyches dans le prochain article.