vendredi 15 août 2014

Théo'agonie Vs Spaces Wolves








Avec la sortie des Space Wolves de Space Viking le weekend dernier, nous ne pouvions pas manquer l’occasion de nous taper un peu dessus.
Il y a donc eu Kloze entre la Théo’agonie et la meute de loups. C’était l’occasion pour Pierrick de tester son codex et pour moi de poser pour la première fois mon Tantalus sur la table.

Nous avons jouer le Maelstrom of War : Ténébres et tromperie (bon présage pour les zoneilles…) en 2000 points.


Les listes


La Théo’agonie :

QG : 2 Tourmenteur avec dragonet soufflant
Elite : 4 Grotesques qui tâchent avec dragonet cracheur
Troupe : Gorgone avec dragonet fumant ; 10 cabalites ; 10 Céraste grenadifiées ; 3x5 cabalites en venom
Attaque rapide : Le baron
Soutien : Ravageur et Benou


Les loulous :

QG : Njall ; Pretre des Runes
Elite : Dread autocannon
 ; Bjorn en pod
Troupe : 10 Chasseur Gris flamer en Land Raider ; 5 Chasseurs Gris fuseur/ Garde Loup fuseur-moufle en razorback ; BL
10 CG plasma en Rhino
Soutien :
2x 6 Long Crocs lascan 2 missiles 2 Bolter Lourd en Rhino




Les hostilités




C’est moi qui commence pour le déploiement. Je choisi la sécurité (trop peut-être) en me mettant bien à couvert et bien loin des lignes ennemies.





Les loulous choisissent également la sécurité en se planquant comme il faut.




La suite est logique. Le peu de tir que j’ai à porté arrache difficilement quelques points de coques mais sans arriver à faire rendre l’âme à quoi que se soit.




En retour les Wolves asmatent tout ce qu’ils peuvent et parviennent à faire exploser le raider de mon tourmenteur seigneur de guerre et de ses grotesques.





C’est aussi l’occasion au Pod de déposer Bjorn juste à côté du raider céraste (couillu le vieux loup). Malheureusement pour lui, le champ éclipsant du raider à raison de la mauvaise vue de la relique. Il parviendra tout de même à griller 4 cérastes à bord.






Au second tour je voie arriver le Benou et le Baron avec soulagement. Malheureusement pour moi, les fenrisiens sont toujours au chaud dans leurs rhinos… Pas grand chose à se mettre sous le désintégrateur. Il me faudra utiliser tout ce que j’avais d’anti-char pour mettre la truffe des longs crocs dehors.





De leur côté les cérastes chargent Bjorn mais ne parviennent pas à le tuer. Le dread répondra coup pour coup sans parvenir à toucher les cérastes qui esquiveront toutes les blessures.





Sortez à peine les canidés de leur niche et voilà qu’ils arrosent copieusement ce qui est à porté. Il se trouve qu’en anticipant un de mes objectifs, j’avais placé mon raider gorgone juste sous leur nez. Heureusement pour moi le tir divisé sera une erreur fatale qui sauvera  mes gorgones.





Le Wirlwind ne ratera pas son coup. Un tir magistral qui, en venant frapper le ravageur, éliminera 4 cérastes.





C’est également le tour d’arrivée en attaque de flanc du Land raider de Njal. Lui + le razorback parviendront à bien ramollir mes grotesques.





Au troisième tour , j’ai enfin des cibles pour mon razorwing et mon Tantalus. Les longs crocs se prennent 4 missiles monofaux et 12 tirs F5 PA2. J’aime autant vous dire qu’ils n’ont pas fait long feu. Pendant ce temps, mes gorgones se précipitent vers l’objectif.





Un second rhino explose sous le feu conjoint du ravageur et du baron.
 Mes grotesques chargent les passagers du razorback fraichement cassé mais perdent leur combat. Comme si cela ne suffisait pas, ils sont rattrapés et détruits. Je perds du même coup mon seigneur de guerre…





Dans un élan désespéré, j’avais envoyé mon raider céraste barrer la route du land raider. Il aura suffit d’une attaque de char de ce dernier pour le transformer en épave fumante. Dans la foulé le land raider détruit le raider des cabalites et 5 d’entre eux périront dans l’explosion.





Les deux dernières cérastes parviennent à détruire Bjorn et le drop pod à porté de l’objectif mais se font pulvériser par le wirlwind.
 Le second dread réussit sa charge sur le Tantalus et l’immobilise définitivement. Dans cette position, il en est fini de ses tirs dévastateurs.






Le reste de la partie ne sera que pure agonie pour les eldars noirs. Ils finiront au sixième tour par capituler. Les deux chasseurs se faisant la male de justesse avec un dernier point de coque intact.

 La partie s’achève sur un 18 à 9 en faveur des Spaces wolves. Une véritable suprématie des gardiens du Croc qui n’auront même pas eu besoin de se servir de Njall et sa troupe qui ne débarqueront qu’au tour 5. Il y avait donc 350 points inexploités alors que mes 2000 points se sont fait détruire durant cet âpre affrontement.
Il va me falloir déployer un peu plus d’anti-char lors de la revanche pour espérer faire couler le sang des Astartes.




C’était comme toujours un plaisir d’affronter l’ami Space Viking. Le rendez-vous est déjà pris pour la revanche de la rentrée.





Bonne fin de vacances, A+

1 commentaire:

  1. Yahahah ! Un viking qui met un coup de hache dans un elfe, sa laisse forcement des grosses tâches ! Et quand sa se passe au 40k, sa devient
    40 000 fois plus sales !


    ps: c'est dingue, ce post tombe pile poil avec mon initiation récente au Wolf : AAAHOUUUUUUUU !

    RépondreSupprimer