samedi 18 avril 2015

Pandemonium Genesis: Nuées des bas-fonds

Des Tréfonds des entrailles de Pandema surgirent les nuées de rats, prêtes à propager maladies et peurs au sein de la population.


Initialement, les équipes de nettoyeurs, généralement composées de deux à trois ouvriers quadrillaient des secteurs de 500 à 1000 mètres de côté par jour  afin de chasser la vermine des niveaux inférieures de la ruche. Les rapports accumulés montraient un accroissement considérable du nombre de rats et autres rongeurs. Les dégâts engendrés par ces animaux pouvait être important et entraînait de grave dis-fonctionnements dans la gestion de la ruche. Conduits et égouts bouchés, câbles rongés, vêtements et aliments mangés. Le gouverneur de Pandema décida alors de réquisitionner des ouvriers des chantiers des mines de surface pour supporter l'activité des nettoyeurs. Loin d'être suffisante, cette mesure se solda par un premier incident grave. Un groupe de nettoyeur a été littéralement attaqué par plusieurs centaines de rats. Leurs blessures, bénignes en apparence allaient être le vecteur de la transmission de plusieurs maladies parmi les populations d'ouvriers. Cet instant marqua le début d'une pandémie sans précédent et allait conduire à la cinquième émeutes de Pandema.


"Les rats ont la capacité de se reproduire très rapidement, avec 6 à 8 portées par an, comprenant en moyenne 7 à 14 petits chacune. Cela explique l'explosion de la population au sein de la ruche Pandema. Mais l'observation la plus singulière faite à travers la surveillance de ce foyer de rats réside dans l'organisation sociale de ces animaux. Un schéma de structure a ainsi été dégagé mettant en avant une hiérarchisation presque pyramidale, à l'instar des populations humaines. 
Le premier niveau est composé d'individus faisant office d'éclaireurs, s'insinuant partout, mettant à profit toutes les failles architecturales pour remonter dans les étages moyens de la ruche afin de repérer les sources de nourriture et rapporter leur découverte au reste de la population. 
Le second niveau, constitué de la masse sert à la prospérité démographique. Elle rapporte également au foyer la nourriture détectée par les éclaireurs. Une certaine intelligence collective a été observée au travers de constructions vivantes visant à atteindre certains objectifs. 
Le troisième niveau est constitué de rats plus gros, plus développés. Ils semblent faire office de guetteurs et aident parfois les plus petits dans certaines situations, là où la corpulence des autres fait défaut. Fait étonnant et bien qu'inconcevable, une image de mauvaise qualité laisserait pensé que l'un d'eux semblait être équipé d'un dispositif greffé à même le corps. 
Enfin un tel schéma ne saurait existé sans dirigeant, mais aucun indice ne saurait étayer cette hypothèse. Un seul rapport sur une intervention de nettoyeur qui aurait mal finie, fait référence à un rat à posture humaine, mais le témoignage de l'homme serait à remettre en cause, ce dernier ayant été diagnostiqué comme étant atteint de folie après ses soins. " Extrait des travaux du scribe Hâl Ahr H, troisième scribe du liber encyclopedis.


Et voici mes fidèles animaux de compagnies, des nuées de rats, petits et gros, boutonneux et sournois. Quelle idée d'inclure des rats Battle au milieu d'une armée de 40k? La raison est simple est m'a été dictée par le jeu et l'envie de diversité dans les figurines. Sans entrée ici dans les détails, sachez seulement que ces petites nuées seront jouées en count as Nurglings. Je ne vous en dis pas plus pour garder un peu de suspense sur la liste et les figurines qui viendront après . 


Pour le bricolage, j'ai fait simple. Je voulais des nuées assez consistantes, avec des socles biens remplis pour représenter le nombre. Après mes emplettes, j'avais suffisamment de rats pour me faire deux séries de 3 nuées. En observant les nuées de nurglings, je devais aussi faire en sorte que certaines des nuées ne soient pas trop basses, afin de ne pas léser mes adversaires pour les lignes de vues. J'ai donc ré-hausser certains socles avec de l'écorces ou même un space marine. Cela permet aussi de jouer avec les postures variées des rats qui donnent l'impression de bondir par dessus un obstacle.


Pour la peinture, c'est là aussi très simple et assez efficace. Je suis partie de base de couleurs os et sables en aplat bien homogène. Les têtes sont ensuite passé en chair clair Elf Flesh. A partir de là, le travail consiste uniquement à appliquer des jus et lavis. Je commence par du Agrax Earthshade en 2 ou 3 passage, en insistant de moins en moins sur le haut des bêtes et en évitant la tête, les pattes et les queues. J'enchaîne avec un glacis rouge sur le bout du museau et les oreilles, un lavis d'Ogryn flesh sur la queue et les pattes. Des glacis verts et violet enrichissent la palette de couleur sur les pustules et autres blessures. Les yeux sont peint en rouge, puis le pourtour est assombris avec du Nuln oil, également appliqué sous le ventre des bestioles. Le museau est éclairé avec un mélange de chair et de blanc puis fini avec du blanc pur. Enfin les détails sont peints classiquement.


Voilà, en espérant que vous ne serez pas à votre tour contaminés par ces bestioles. 

A suivre...

4 commentaires:

  1. Une bien bonne idée que d'introduire des rats en tant que nurglings. C'est tellement dans le thème. Bravo ;-)

    En plus, c'est bien réalisé. Que demander de plus !?

    RépondreSupprimer
  2. Très sympathique :)
    J'aime beaucoup celui avec le space marine, il renforce l'impression de nuée inarrêtable et la présence de rats qui viennent de héro quest il me semble, montre que ta boite a rabiot a autant d'ancienneté que la mienne ^_^

    RépondreSupprimer
  3. Bientôt des skavens dans le sous monde ? ^^

    RépondreSupprimer
  4. Merci à vous pour vos commentaires.

    @Moostik: Je ne saurais te dire d'ou viennent tous ces rats. Pour la pluspart, ils viennent des grappes GW, mais il se peut que certains viennent d'ailleurs.

    @Litrik: Si par sous monde tu entends Warhammer, non, ce n'est pas prévu. Mes socles sont ronds et le resteront. Et encore plus depuis que le vieux monde a disparu.

    RépondreSupprimer