dimanche 4 décembre 2011

L'émissaire des Trois Lunes

Une vieille fig...


Vu qu'en ce moment je suis sur des projets de sculpture trop trop secrets (!), je vous ressors une vieille fig de derrière les fagots, que j'aime vraiment beaucoup beaucoup même si techniquement elle commence à accuser son âge.

Elle date d'un peu plus de 5 ans, à l'époque je voulais jouer ma GI en renégats avec le codex Oeil de la Terreur, et il me fallait un seigneur du chaos digne de ce nom. J'avais donc fait cette fig, qui finalement a pas mal inspiré les Plaguebones qui verraient le jour plusieurs années plus tard.


C'est une de mes premières grosses conversions, avec beaucoup de sculpture. J'avais fait un petit gribouillage histoire de bien visualiser les détails que je voulais intégrer:



Je voulais qu'il ai un petit côté True Scale, pour dominer même les quelques marines qui commanderaient mes renégats. J'ai donc utilisé une vieille paire de jambe de motards comme base, que j'ai rallongée. Je les ai habillées de papier enduit de super glue, pour avoir une base rigide qui recevrai la GS.


Le backpack est une des pièces qui a le plus un côté Plaguebone, avec l'asymétrie que je ré-exploiterai quelques années plus tard, les cheminées etc...



La tête avec le masque à gaz fait aussi pas mal penser à mes pesteux! Il faut croire que j'ai toujours aimé ce genre d'équipement! Les optiques de jumelles cadiennes font vraiment de super lentilles!
Et vive la corde de guitare!


La peinture est elle aussi bien oldschool! A base d'encres non diluée (c'est pour ça que c'est méga-brillant!) et de dégradés étapes par étapes en petits traits. Des techniques simples mais qui ont fait leurs preuves.



J'avais évidemment repris les couleurs de ma garde, gris et rouge, et l'affiliation à Nurgle était juste suggérée par quelques symboles, car dans le petit historique que j'avais fait les GI délaissés sur leur planète pourrie avaient accueilli cet "émissaire" comme un sauveur, en devenant les victimes d'une machination des Dieux Sombres.

Plus de photos ici:





morbäck-



Aucun commentaire: