mardi 26 avril 2011

le F**k Yeah Mini Tournament


Les 16-17 et 18 Avril a eu lieu le F.Y.M.T. (F**k Yeah Mini Tournament) dans la douce commune de Feuquières (ou F**k Yeah!), au coeur de la Picardie. 8 larrons, pour la plupart rencontrés par le biais du Warfo, ont croisé le fer sur des tables joliment floquées, mangé des saucisses et descendu des litres de cervoise... Débriefing!

Les personnes présentes sont visibles en portrait sur le mur de mémé ci-dessus, passons donc à l'organisation du week end:

- Arrivée depuis la Belgique chez Karun à Beauvais vers 11h le samedi. Peinture de décor et d'un petit trophée (nous avions prévu une série de prix idiots... expliqués plus loin)
- 13h, après avoir chopé Richard à la gare, arrivée au palais de Touff. Apéro, déballage ostentatoire de résine, l'ambiance geek commence à s'installer...

Très fidèle imitation du Hierodule Forge World (dure cette photo, dure!...)

- Après un repas rapide, première partie 2 VS 2 à 1000pts par joueur. Aidé par Richard et ses Blood, j'affronte les Tyranides de notre hôte et les orks de Minus, dans une catastrophe ludique qui constituera ma première défaite.

Non loin, Cagn et Arkaal tentent désespérément de survivre contre Karun et Vimaire... tentative qui leur vaudra quand même une petite victoire!

Une fois la soirée arrivée, notre amour pour la bière finement brassée et les repas gastronomiques nous rattrape, et nous fait oublier les dures lois du Livre de Règles.

Après le repas c'est le drame. Richard nous sort de derrière les fagots sa tristement célèbre Goutte à Tonton, qui assomme l'auditoire. Les effets sont partagés: un grand nombre de guerriers fini au plumard, mais les plus valeureux se retrouvent à tenter de jouer à Heresy Arena (en vain) à 4h du matin, dans ce qui constitue le plus grand déballage de pitoux True Scale jamais observé.

Malheureusement, les règles de ce jeu (bien que simplistes) échappent à nos compères trop alcoolisés, qui préfèrent se poser pour discuter de la peinture d'armées. A 4h35, j'échappe mon Baneblade de toute ma relative hauteur sur ma mallette contenant 5000pts de garde impériale. Mallette qui était ouverte, évidemment...

- Samedi matin, réveil musclé par Cagn à 9h, petite douche bien méritée, et c'est parti pour les closes 1VS1 en 2000pts. Je me cogne le Karun et ces Tau gris-bleutés. Non, je me cogne contre Karun, dans une succession de "mal-moule" qui m'amènera à faire autant de points d'annihilation que mon adversaire, mais dans mon propre camp. Une bien belle partie quand même:

J'essaye quand même d'aller le chercher au close, comme le vieux Greg me l'a appris, mais rien à faire. Les préceptes de Mars Eye ne me sont d'aucune utilité. L'Empereur m'a définitivement abandonné.

- Après ces échauffourées, tous au four,.. heu... au barbuk'!

Petite table ronde, repas tranquilou entre gens de bon goût. Le bonheur quoi.

- Début d'aprèm le dimanche, on passe à la remise des F**kyard's, les différents prix alloués à diverses actions, figurines, styles de jeu...

Les débats sont houleux, mais conduisent aux résultat suivant:

- Minus: F**kard's de la fig la plus moche!
- Vimaire: F**kard's de l'unité la plus pourrie (son Prince démon)
- Touff: F**kard's de l'accueil le plus cool qui existe!
- Cagn: F**kard's de l'unité la plus bourrine (15 Marines de la Cie de la Mort, en Land Rander Redeemer)
- Karun: F**kard's de la plus belle armée (à égalité)
- Richard: F**kard's de la plus belle armée (à égalité)
- Morbäck: F**kard's de la pire malchance!
- Arkaal: F**kard's du dernier F**kard's

Voici le F**kard's de la fig la plus moche, remporté par la fig la plus moche (à côté). Ce trophée, peint par mes soins, a fait la joie de Minus!

Et un autre F**kard's, un poil mieux cette fois: une fig que j'ai peinte pour l'occasion, décernée à Touff pour son accueil tip top:


Bon, c'est pas le tout, mais il faut clozer!

- On repart pour une partie 3 VS 3 à 1000pts par joueurs: Cagn-Richard-Morbäck VS Touff-Karun-Arkaal:

Richard est le seul Gentleman à clozer en chemise...

Et encore une fois, l'Imperium en prend plein la gueule!

- Lundi matin, après une veillée beaucoup plus soft que la précédente, j'affronte les Tyranides de Touff en mano à mano, 3000pts en format classique sur un seul schéma de structure d'armée, "le Format des Seigneurs", comme disent certains...

Une bien belle bataille. Nous sommes contrains d'arrêter au tour 3, l'heure de mon départ approchant à grands pas. 2 objos pour moi, un pour Touff, mais un 4° tour aurait suffi à renverser intégralement la balance. Encore une défaite de canard, donc...

Allez, pour le plaisir des yeux, quelques photos de belles armées présentes ce week end:

L'Inquisition d'Arkaal

Les Blood Angels de Richard (mon coup de coeur du week end)

Avec son Sanguinor et son Tycho quasiment full sculptés, basé sur des marines True Scale en résine.

Les Tau de KaruN

Les Blood Angels de Cagn

Et plus de 200 photos ici:


- F Y M T -

Un grand merci à tous les potos d'être venus à ce week end de folie, et merce à Touff pour cet accueil d'anthologie!



morbäck-


Edit: Comme vous l'aurez certainement vu, une légère censure a été appliquée aux quelques grossièretés qui peuplaient cet article. Ce qui peut apparaître comme drôle pour nous peut également avoir un caractère injurieux pour nos visiteurs anglophones. Je n'avais pas songé à cela, et je prie toute personne ayant pu être choquée de m'excuser.

As you can see it, I've just edited this article to censor several words that could have shocked some of our readers. I just want all of you to know I didn't want to be offensive. This was just a joke with the gamers of the tournament, about the name of the village where we played.
I sincerely apoligize for any inconvenience.

mercredi 20 avril 2011

Hannibork'

Un Kommando Ork qui aime les bastons se déroulant sans encombre...


Je n'avais jamais peint de buste auparavant. Quelques figs d'expo, mais je dois avouer que ce genre de truc n'est pas ma passion première. Malgré tout, se dégourdir le pinceau sur ce genre de truc, même pour un peintre d'armée, ça fait du bien!


C'est d'autant plus plaisant que ce buste est l'oeuvre de l'ami Cagn, un irréductible joueur Blood Angels, relativement doué de ses 10 doigts, il faut l'admettre, mais qui ne s'était jamais lancé dans de la sculpture intégrale. C'est chose faite, et on peut dire que c'est une réussite!
Et comme monsieur sait aussi faire un peu de moulage, j'ai pu faire main basse sur un exemplaire!


Je l'ai peint en grosso-modo 10-12h. J'ai eu un peu peur en commençant, car ça me faisait une impression bizarre! J'étais pas sûr d'accrocher, mais au fur et à mesure, j'ai commencé à m'habituer à l'échelle, à prendre deux trois repères... et là... WAOU! Amazing! Je me suis régalé.

Niveau peinture, la peau est traitée sur une base de Knarloc Green, éclairci avec du blanc, et assombri avec du Dark Flesh et du noir. J'ai ensuite rajouté quelques nuances: du Tallarn Flesh et du Red Gore autour de la bouche, du Red Gore et du Warlock Purple autour de la cicatrice, un peu de Dark Flesh et puis soyons fou (!), quelques touches de Scaly Green ça et là.

La plaque d'armure rouge est peinte avec un mélange 50/50 de Red Gore et Dark Flesh. J'ai ensuite éclairci cette zone en ajoutant du Blazing Orange au mélange, puis une petite touche d'Astronomican Grey. Et toutes les ombres sont traitées en noir dilué.

Le cuir du veston est en Dark Flesh, éclairci au Desert Yellow, et encore une fois avec une pointe d'Astro dans le mélange. Les ombres sont traitées au Scaly Green, puis au noir.


La cartouchière est peinte en Charadon Granite. J'ai ensuite éclairci progressivement cette teinte avec du Graveyard Earth, jusqu'à l'utiliser pur, puis j'ai surligné les arêtes avec un mélange 50/50 de Graveyard/Dheneb Stone.
Les balles sont peintes avec une couche de base constituée d'un mélange 30/70 de Khemri Brouwn/Dwarf Bronze (il faut mettre plus de métallique, car celle-ci est moins pigmentée que la Foundation!). L'éclaircissement se fait en ajoutant du Mithril Silver au mélange, et l'assombrissement en y mettant du noir. Enfin, les arêtes ont été surlignée au Mithril Silver, légèrement atténué en y ajoutant une pointe du mélange initial.

Pour vous faire une idée de l'échelle, mais aussi du rendu du "green":

Il est donc assez volumineux (pour un buste).



Plus de photos, ici:

- Hannibork le Kommando -

Et d'autres gay-lurons en train de peindre le leur: sur Warfo!



Bon allez, on retourne à la peinture d'armée maintenant! ;-)





morbäck


mardi 12 avril 2011

La chasse aux sorcières...

Cet article vient un peu en réaction à tout ce qu’on peut lire sur le net au sujet de la compagnie qui, d'une certaine manière, « drive » notre temps libre et nous vend notre loisir : Games Workshop.

Pas de figurine cette semaine, de wip ou de conseils de peinture, désolé, mais des fois il peut être bon de mettre certaines choses à plat. Je préviens à l’avance : bon nombre de personnes vont être en désaccord avec les lignes qui suivent, et ne vont pas aimer cet article.

Beaucoup le savent, d’autres non, mais j’ai fait mon devoir de citoyen de Terra en accomplissant mon service militaire chez Games Workshop, en temps que vendeur dans le centre hobby de Strasbourg, pendant un peu moins d’un an. Je le dis tout de suite, de but en blanc, mais il s’agit jusqu’à présent d’une de mes meilleures expériences professionnelles. « Quoi ? mais il est fou, qu’est-ce qu’il raconte ? C’est la tyrannie GW ! Les vendeurs sont tous des malhonnêtes qui veulent nous refouler du plastique par tous les moyens ! »

Et c’est vrai. Mais il y a une manière de le faire, et cette approche du travail en boutique, cette « vente de force » comme l’appellent certains, ne concerne pas tous les centres hobby. Ceux qui ont visité plusieurs boutiques, dans des villes de tailles différentes et « d’implantation hobby » différente le savent. Pour être clair : oui, le vendeur acharné et irréfléchi existe bel et bien, mais il n’est pas le seul spécimen à peupler les boutiques rouges, loin de là. Il faut bien vous dire qu’avant d’être un infâme dealer de boîtes par dizaines, un staff Games Workshop, c’est ça :

Un geek, un passionné, un fou de figs, un fou de jeu… Mais avant tout un mec comme vous et moi!

Je vais passer sous silence les fais tragiques survenus il y a quelques années maintenant, la légende de l’équipe évènementielle, la trahison que l’on qualifierait d’Hérésie de l’Actionnaire. Cette histoire a été suffisamment débattue, et évidemment, je ne cautionne absolument pas ce triste évènement (qui le pourrait en fait ?). Un lien utile:



Ce que je conteste, c’est cette « chasse aux sorcières », cette attitude qui consiste à cracher (oui, mesdames, messieurs, à cracher !) sur le staff, et plus particulièrement celui des boutiques, en lui reprochant rien d’autre que de faire son travail. Il ne faut pas croire, mais les vendeurs ne sont pas dupes. Ils savent tous qu’ils n’arriveront pas à vous refiler la news du mois, et ce 12 fois par ans, ad vitam aeternam. Lorsqu’ils vous abordent en boutique en vous demandant quelle armée vous jouez, c’est bien sûr pour vous proposer un produit qui correspond à vos attentes, mais aussi pour éviter de vous montrer pendant 20 min les nouveautés Roi des Tombes, sachant que vous ne jouez qu’à 40k ! Ouvrir le dialogue avec le personnel de votre boutique locale ne vous fera pas perdre votre portefeuille, et vous fera gagner du temps, à vous comme au vendeur.

Il ne faut aussi pas perdre de vue que le staff GW est là pour assurer la relève de notre cher hobby. Alors oui, les newbies c’est chiant, les newbies ça n’y connait rien, les newbies ça peint des Ultramarines, et en brossage en plus ! Mais il est parfois important de ne pas oublier d’où on vient… Lorsque vous passez chez GW pour acheter votre pinceau et votre pot de Devlan mud, distribuez un ou deux conseils de peinture, de modélisme, de jeu, de liste d’armée. C’est un peu grâce à ces gamins que les boutiques restent ouvertes, et je vous l’assure, nous avons aucun intérêt à les voir fermer.

Il est assez facile pour le hobbyiste aguerri de se procurer des figurines moins chères que le tarif annoncé, par le biais de revendeurs, de boutiques web, ou même quelques réseaux plus ou moins douteux… Pour ma part, j’achète mes figurines en centre hobby. Certains diront que je suis un pigeon, que je n’ai rien compris. Je ne les contredirai pas, comme je ne les exhorterai pas à faire de même. Chacun est libre d’acheter ses figurines comme bon lui semble. Je choisi simplement de faire perdurer quelque chose que je trouve essentiel pour notre hobby. Je n’ai découvert les boutiques rouges que sur le tard (6-7 ans après avoir commencé en fait), n’en ayant pas (ou plus, enfin pas, heu plus… enfin GW et St-Etienne c’est un éternel « je-t’aime-moi-non-plus » !) et j’ai toujours trouvé le concept intéressant, si tant est qu’on perçoive bien la boutique comme ce qu’elle est : un centre-hobby, un endroit où l’on peut, si ce n’est pratique, au moins discuter de son hobby.

Il est clair que dans certaines boutiques, cela ne fonctionnera pas (du moins avec les « vétérans » que nous sommes) mais dans de multiples que j’ai fréquentés, la majeure partie du temps une entente a été possible.

Donc, bordel, arrêtez de stigmatiser le staff en polo, qu’ils soient rouges, noirs, violets ou autre peu importe ! (le vert est fort heureusement réservé aux plus beaux de tous les hobbyistes…) La plupart sont des mecs cools, qui font leur boulot qui est de vendre des figs, mais si pendant ma période en tant que staff, j’ai vendu de force une boîte à quelqu’un qui lit ces lignes, qu’il se manifeste immédiatement !

Nombre de staffs (ou ex-staffs), de boutiques comme du siège, sont de très bon copains. Et je pense que ça fait plaisir aux staffs de voir un peu des vétérans en boutique (s’ils se tiennent correctement, cela va sans dire !) : ça change des plus jeunes qu’ils côtoient habituellement, ça permet de tailler la bavette avec des mecs du même « niveau », qui ont la même ancienneté. Et ça permet aussi aux jeunes qui peignent leur première armée de voir de quoi ils seront capables dans quelques mois/années. Et ça, c’est cool quand même.

Petite parenthèse, je me rend compte que ce phénomène de chasse aux sorcières à l’air d’être naturel (du moins pour une certaine catégorie de personnes). Sur Warhammer Forum, nous (les modérateurs) sommes fréquemment pris à parti par des utilisateurs qui veulent nous pousser à la faute, qui cherchent la petite bête, qui réfutent et contestent ce qu’ils voient comme une autorité, mais qui n’en est pas une en fait. Ce qu’il ne faut pas oublier dans ce cas (à la différence des staffs GW), c’est que nous, nous sommes bénévoles. Le temps qu’on passe à gérer/organiser/régler les problèmes, il est cadeau, gracieusement offert à toute la communauté, et aurait pu être exploité plus judicieusement (en peinture pour certains, en vie de famille pour d’autre…). Ces « fouilles-merde » s’ennuient dans le fond, car il ne faut vraiment rien avoir d’autre à faire… Je n’ai qu’une chose à leur dire : allez peindre vos figs.

Sans vouloir faire trop « peace and love » ou « free hugs ! » comme discours, je ponctuerais ces quelques lignes ainsi :


Le polo est ton ami.


Wahou! La meilleure boutique du monde, avec le meilleur staff du monde!



-morbäck-

Ps : si une personne se reconnait sur une des photos ci-dessus, et qu’il ne souhaite pas apparaître ici, merci de m’envoyer un mail : leskouzes@gmail.com

lundi 4 avril 2011

Titan Warhound Gothique

Enfin un article décent!


Cela fait presque 3 ans que l'Imperium est assailli par la vague warp "Blog dé Kouzes", et rappelez-vous, le premier article concernait mon titan! Mais notre faible expérience en matière de blogage ont donné un article insipide à peine étoffé par une pauvre dizaine de photo. Il est temps de réparer cet affront!

Petite remise en contexte: novembre 2007, Apocalypse vient juste de sortir, et mon Baneblade fraîchement peint n'a pas étanché ma soif de points de structure. Je commence donc à construire un titan, selon l'image que je me faisait de ces machines. Pas un Warhound, pas une Reaver, mais ce que j'appellerai plus tard un "warhound gothique". Tout commença par quelques croquis:

Ça n'a rien d'étonnant, mais j'ai commencé par les pieds! Ben oui, tout édifice a besoin de bonnes fondations!

Je suis ensuite remonté progressivement. J'ai utilisé différentes cartes plastiques: forex, polystryrène choc, de la tige PVC aussi.

J'ai commencé le corps après avoir fini les deux jambières. Tout d'abord, un montage "patafix" qui est une valeur sûre pour se faire une bonne idée du rendu futur. Dans ce cas, cela m'a aussi permis de voir où j'allais utiliser les grappes de bâtiments 40k, et où il faudrait combler avec de la carte plastique.

Petit test aussi en plaçant de la patafix là où je ferai la partie du crâne en bionique, qui serai en milliput.

Les ennuis commencent: Je ne suis pas convaincu par ce crâne. Je ne sais pas ce qui cloche, mais il a un look trop comique. Résultat, je repense complètement l'avant et j'envisage même de lui faire un sarcophage, comme un gros Dreadnought.

Il y a de l'idée, mais c'est pas encore ça. Heureusement, j'ai reçu quelques conseils avisés de membres du Warfo, qui me permettent de résoudre le problème du crâne. En resculptant l'arcade sourcilière plus droite, et en ne mettant qu'un seul oeil bionique, on accède enfin à quelque chose de crédible (comme vous pouvez le voir sur cette petite vidéo):

De Titan Warhoun gothique
Content le morbäck...

Je me repenche alors sur les paires de jambes, avec le scratch du bassin, avec des articulations façon jambes de Dread, toujours dans un style très gothique:

J'attaque alors les bras. D'un côté le turbo-laser: je trouve un tube de cuivre du diamètre exact que je voulais chez Leroy-Merlin! Ce sont des tubes destinés normalement à des travaux de plomberie. Et après rebelotte: habillage de carte plastique, câblage etc... Sur la photo ci-dessous, les canons sont trop courts et ont été rallongés par la suite.

A gauche, il me faut de la cadence pour ratiboiser de la troupe! Alors je choisis un méga-bolter vulcain! Ses tuyères sont faites avec les petites cheminées sur les murets de Manufactorum.

Eat this!

Après quelques détails supplémentaires, on arrive enfin à la fin de la conversion:

Bien satisfait de l'allure général, je passe illico à la peinture...
Au menu, l'aéro du pauvre: la bombe! Je sous-couche le tout en noir et je masque tout sauf les zones de carénage.

Et je bombe ça généreusement à la Montana Hardcore. C'est une peinture pour graffiti très épaisse (du moins un peu trop pour de la fig), mais sur de grande surfaces globalement lisses, pas de problème. J'ai utilisé 2 rouges: d'abord du Rojo Burdero, puis du Rojo Vivo.

Et le résultat de ces étapes rend pas mal:

Ou encore ici en vidéo:

De Titan Warhoun gothique

Pour les parties grises, j'applique la même technique que sur ma GI: brossages codex grey puis fortress grey. Les arêtes sont ensuite reprises au blanc quasiment pur.

Et je m'attaque enfin aux détails (comme l'optique ci-dessous), la partie la plus longue sur ce genre de pièce.

Et après quelques coups de pinceau, 4 tubes de super glue, un set de lame de cutter et un mois de travail acharné, le voilà enfin fini!

[ zoom compo 360° ]

Avec quelques petits détails qui vont bien, comme les bras ajustables en hauteur:


Au final, avec pas mal de matos récupéré à droite à gauche, du rab etc. je fais le compte final... Ben merde, il ne me coûte que 60€. Le scratchbuild ça prend du temps, mais ça a du bon!

Plus de photos ici:




Depuis, il en a écumé des parties Apocalypse! Du Spacioport chez Urlok aux désolations arides de Mars Eye, en passant par des steppes gelée de Strassburg Prime (où il fit son baptême du feu), ce petit filou n'a pas fini de clozer!


morbäck