vendredi 23 août 2013

Gorgones



Après le raider, voici ses occupants. Comme beaucoup de figurines de mon armée d'eldars noirs, c'est dans mes vieilles figurines Rackham que j'ai pioché mes nouvelles recrues. J'ai choisi pour celles-ci les hallebardiers Dirz qui collent assez bien à l'esthétisme que nous nous faisons des gorgones je trouve.




La conversion

Le problème avec ces figurines c'est qu'elles sont en métal... La merdouille quoi... J'ai donc essayé de les modifier le moins possible et d'utiliser des bitzs de Talos pour "eldarnoiriser" tout ça.
J'ai masqué les visages à la green stuff. Je les ai ensuite percés, toujours dans l'idée de coller à l'esthétisme coterie.
Petite extravagance de ma part, j'ai utilisé un vorace volant en guise de dragonet. C'est un count-as liquéfacteur.





La peinture

Je ne présente plus ma technique de peinture. Vous commencez à connaître à force. Je vous laisse donc regarder par vous même.







Je peux enfin vous présenter mon nouveau petit ensemble. Le raider gorgone avec ses occupants.
Vous remarquerez que je peux intégrer une gorgone sur le pont arrière. Cette figurine à un socle custome réalisé avec des chutes de pont de raider. Du coup, elle s'intégre beaucoup mieux que si elle avait un socle "glace".




Vous trouverez plus de photos ici :







Cagn-

2 commentaires:

  1. Salut Cagn,
    C'est marrant parce que j'ai toujours du mal à me dire si j'aime ou je n'aime pas tes figurines, il y a un truc dérangeant qui en ressort et ça fait très bizarre comme sensation ;)
    Niveau peinture j'ai absolument rien à dire, seulement que je suis totalement fan de ta manière de peindre tes free hand, comme fait en filigrane... D'ailleurs d'où t'est venu cette idée de symbole ?
    Sinon les conversion sont très chouettes, les casques sont très sympas (je ne connais pas les "vrais" versions)

    Voilà voilà, a+

    RépondreSupprimer
  2. Merci David pour tes compliments et interrogations.
    Comme l'ensemble de mes techniques, la peinture des symboles en "filigrane" comme tu dis, est une technique de voleur.
    C'est simplement de la peinture blanche qui est posée avant l'ombrage du bleu au pigment bleu marine. Lorsque je reviens dégrader le pigment avec un pinceau humide, l'effet du symbole se fait tout seul.

    Je cherchais un symbole qui évoque la folie, l'étourdissement (par les drogues ou la douleur), l'infini... Je pense que la spirale représente assez bien tout ça.
    Et puisqu'il faut rendre à César ce qui appartient à César, la spirale sur le masque vient du personnage de Tobi dans Naruto Shippuden.

    RépondreSupprimer

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)