samedi 3 mai 2014

FYMT - III : Da Lenton Edition

F*ck Yeah!



Salut à tous!

Les 18, 19 et 20 Avril s'est tenu le Fuck Yeah Mini Tournament, troisième du nom, à Lenton.
L'occasion pour quelques idiots des éditions précédentes de se retrouver pour clozer chéro!



Quoi de mieux qu'une bonne petite vidéo pour bien cerner l'ambiance du weekend? Servez-vous un verre, sortez le bol de chips, et matez ça:


switch to HD 1080p


Bon, pour vous donner un aperçu plus chronologique du weekend, les kikis sont arrivés le vendredi dans l'aprèm, et tout a commencé par la découverte de la désormais mythique hobby room de morbäck. L'occasion de faire un peu de lèche-vitrine...

 

Mais très rapidement, l'envie de faire péter l'apéro est trop forte. Nos 6 Geeks migrent donc vers le salon et les invités sortent les figs peintes pour l'occasion pendant que leur hôte sert les premiers bocks d'une Ale locale.





Comme vous l'aurez certainement remarqué dans la vidéo, l'apéro s'est un peu étiré (trop diront certains). Certains déclarent forfait et vont se coucher, Cagn lui déclare la guerre et organise une première Kill Team à deux heures du matin sur le Spatioport. Histoire que vous cerniez bien qui est le fouteur de merde du weekend!



 


Les Eldars Noirs de Cagn se frittent avec l'équipe Stealth de KaruN. Cette dernière atomise le raider et massacre ses occupants. Morbäck décide alors de prendre les choses en main.
Les Grots montent sur la piste, noient sous une grêle de plombs, bouchons de liège et cacas de squig les combattant du Bien Suprême, et somment tout le monde d'aller se coucher.


Le lendemain, tous se rendent au Warhammer World pour la journée Kill Team prévue de longue date.
Petite pause devant le Space Marine, comme tout bon fanboy qui se respecte.




Arkaal a alors les progénoïdes qui le titillent... Tu y est presque mec, finis ta puberté et ce sera bon.
On migre tous au Bugman's pour un Full English Breakfast des familles, histoire de prendre des forces (ou d’assommer les estomacs faibles).






Et comme on est quand même là pour voir de beaux pitoux, on passe par le Miniatures Hall et sa collection de figurine Citadel. Ou comment voir 5 trentenaires retomber dans l'enfance...



Touff et KaruN respectivement devant les vitrines Tyranides et Tau.


Cagn zieute les Blood, rien de bien surprenant...


Arkaal devant l'Inquisition, et Paps la Garde et les Wolves. A chacun ses couleurs!



On passe ensuite au concours de peinture, petite nouveauté de cette édition. En guise de juge nous avions un invité de choix puisque Simon Adams, talentueux peintre 'Eavy Metal, avait accepté de donner un peu de son temps pour venir juger nos figs et nous montrer certaines de sa collection.











Et sans grande surprise il choisit la Riptide de KaruN, qui ne manquera pas de frimer comme un gros porc pour le reste du weekend. "Pour la Gloire Suprême, ouais!"

Finalement, on se décide quand même à clozer sur cette fantastique table du Hobbit, très adaptée au format Kill Team.














Après une journée bien chargée, tout le monde rentre à la maison pour se reposer et aller au lit tôt. Certains fanatiques se feront même une petite partie ce soir-là... Certainement les premiers à s'être couchés la veille!

Les Tyranides attaquent les Space Wolves dans la jungle, tandis que la Deathwatch tente de déloger les Tau du Spacioport.




La nuée de cafards grouillants/rampants/volants...



Wouf...





Le lendemain, les parties s'organisent entre les différentes tables.

Les Grots de Marcel Moustache décident alors d'aller foutre le merdier au beau milieu de la Cathédrale. Mais garde ! Le frère Arkaal du Librarius de la Deathwatch s’apprête à recevoir et verbaliser les vandales.






La Deathwatch prend position sur ce sol sacré, déployant chacun de ses combattants d'élite comme les pièces d'un noble échiquier...


... alors que les Grot, dans leur style le plus pur, constituent une bande anarchique digne des meilleures illustrations d'Uderzo.







La bataille fait rage, véhicules et pulpe orkoïde volent en tous sens, mais rien ne semble pouvoir arrêter la marrée orange et turquoise.

De l'autre côté, une bataille multi-joueur s'organise: Space-Wolves/Tyranides d'un côté contre Tau/Eldar Noirs de l'autre.



Les Tyranides adoptent une posture agressive, dite du "rush/croque/assimile/sieste digestive", tandis que les Wolves tournent en rond tels des loups en cage, ne comprenant pas quel tour du destin les a amené dans un environnement aussi hostile.


Pendant ce temps, KaruN et Cagn adoptent une stratégie pour déstabiliser leurs adversaires: immobiles et fond de table pour les Eldars Noirs, et rush au cloze pour les Tau. Peu orthodoxe, mais finalement ça semble avoir payé!



Comme le multiplayer c'est toujours un peu long, avec Arkaal on s'en recolle une petite dans la Cathédrale. Cette fois c'est les Blind Necromancers qui viennent faire mumuse avec la Deathwatch, comme si cette dernière avait commandé un assortiment complet des Xenos de l'univers pour le déjeuner.





Centurions et Techmarine mitraillent les nuages de motojets qui slaloment entre les colonnes...



Mais rien n'y fait, la mobilité des Eldars l'emportera sur la dévotion des Frères Astartes.

On enchaîne avec le truc fun du weekend: la partie avec tout le monde sur la table. Dépité, Arkaal remisera sa Deathwatch et empruntera la Garde de Morbäck, histoire de tester le codex Astra Militarum sorti la veille.





Le calme avant la tempête. Les six armées se déploient, et leurs généraux se préparent à l'inévitable affrontement.
Un traître s'est glissé dans la photo ci-dessous, saurez-vous le démasquer?





Touff, imperturbable, est l'esprit de la Ruche incarné.
Paps, en bon Space Wolf pingre sous-pèse sa bourse et vérifie que personne ne lui ait piqué de dé.
KaruN la joue Tau: on observe ce que font les potos. Si ça marche, j'arrive, si ça sent le roussi, je me replie.



Les créatures monstrueuses volantes semblent impossibles à décrocher de la voûte de la cathédrale, et y pullulent comme des chauve-souris malgré la puissance de feu de la Garde, des Eldars Noirs, et heu.. des Grots.








C'est à ce moment là que c'est devenu le merdier: des feux croisés, des clozes dans tous les coins... Ce sol sacré est foulé du pied, pour le plus grand plaisir de dieux de la guerre avides de carnage. 40k, c'est pas pour les petites filles!





Mais comme si ça suffisait pas, il faut que tous les vitraux volent en éclat pour laisser entrer des aéronefs dans toutes les directions, mitraillant et bombardant les fêtards s'en donnant déjà à cœur-joie au sol. Comme un gros pétard dans une fourmilière.



Finalement, KaruN résumera assez bien la partie: "Là on a déboîté vos mamans. La machine Tau en marche, pour le Bien Suprême tout ça, 3ème sphère d'expansion of Uranus dans vos anus."

N'écoute pas, Monsieur Cook, c'est pas de ton âge!


Ça y est, le weekend est fini. Un dernier apéro et on élit les meilleurs FYMTeurs...




Et Boum! Vous ne savez pas comment c'est possible, mais il a fallut que ce soit 3 Kouzes qui se retrouvent sur le podium! Qu'on est forts! :D

... vous croyiez que c'était fini, mais en fait non!
Cagn, Paps et Arkaal sont repartis le dimanche soir, mais comme l'avion des deux derniers loustics est du temps de midi le lundi, on a le temps de s'en caler une petite le matin!


Là, Tau et Tyranides s'allient pour contrer les Plaguebones menés par le Petit Bâtard en personne!




Cette photo résume bien la stratégie pour mettre le Plague Centaurion hors d'état de nuire: laisser un rayon de 24 pas tout autour de lui, et l'arroser au tir. Efficace, il n'arrivera même pas à attraper la Rip malgré ses 12 pas de mouvement!



Pendant ce temps, les Tyranides contournent les événements et prennent la horde pestilentielle de flanc.



Kortharis se lance à l'assaut du Prince ailé. Après avoir essuyé quelques fessées au bio knout, il s’apprête à frapper de sa gigantesque arme démon, et... prout. Il claque son 1, perd un autre point de vie et attend comme un con. Merci. Beaucoup...







Finalement, les deux compères ci-dessus auront bien baladé les Plaguebones, désinfectant la zone en moins de 4 tours complets. Dur!


En tout cas, ce fut un super weekend!
Il y a un bon paquet de photos (plus de 200) à visionner par ici, amusez-vous bien:




En espérant que les photos et la vidéo vous plaise, et à bientôt pour le FYMT-4 !

5 commentaires:

  1. Trop de la balle cet article et cette vidéo!!!

    Je tiens à m'excuser auprès de Morbäck car sous l'effet de la caméra qui m'a bien perturbé, non seulement, je triche sur les dégâts lourds mais en plus j'oublie la moitié des règles en n'utilisant pas la règle fusion et les 2 dés de pénétrations des multi fuseurs.
    Au final ça ne change pas grand chose, vu que les 2 dés des 2 touches auraient craqués la boit ki tu, mais bon, ça se fait pas quand même!
    Et les grots m'ont roulé dessus de toute façon!

    Merci encore à tous pour ce weekend!
    Arkaal

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau tout ça!
    C'est bon pour trouver de la motivation à peindre.

    Un clin d’œil particulier pour la vidéo avec la tête bien connue de Cagn un matin de "gastro" ^^

    Continuez comme ça, vous êtes trop forts!

    RépondreSupprimer
  3. Salut Ezyju, je suis content de te lire à nouveau.
    Oui tu l'as bien connu cette tête, ben tu vois je ne change pas ;-)

    C'était bien cool ce FYMT. Ca m'a fait plaisir de revoir les copains et de pouvoir enfin mettre les pieds dans le lieu saint qui nous fait tous vibrer.

    Merci à Morbäck et sa compagne qui nous ont accueilli comme des roi (alors que nous ne sommes que des bouffons...)
    La barre était haute avec les FYMT précédents ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Gretchins, grots, gobs, nabots : OVERPOWER GREEN DA SKILL GORKA MOTHER !

    RépondreSupprimer
  5. Y'a de la peinture, y'a de la visite d'un lieu Saint pour les joueurs, y'a de l'ambiance, y'a l'apéritif, y'a de la baston par figurines interposées.... Ca donne envie de vous rejoindre pour la prochaine :p
    Je suis prêt à vendre un rein pour ça :p (ou une moitié de foie, ça peut aider certains d'entre vous après les litres de bière :))

    RépondreSupprimer

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)