samedi 7 février 2015

Plague is coming...

...and it won't come alone!



Bonjour à tous, un malheur n'arrivant jamais seul, la peste débarque avec moi sur le blog des Kouzes. Je vous expliquerais surement un jour le pourquoi de cette association impromptue, mais vous vous doutez bien que les mains des Puissances de la Ruine n'y sont pas étrangère... Mais sans plus attendre, taillons dans le vif du plastique.

Vous avez déjà sûrement été confrontés à la figurine en doublon voire triplon? Lorsque l'on accumule par exemple deux boîtes de Dark Vengeance, on peut se retrouver avec 4 bonhommes avec la même pose. Ca risque d'être monotone pendant la peinture comme sur la table. Et là, les conversions nous sauvent! 

Un thème que j'affectionne particulièrement est la réalisation de conversions simples et rapides. Je vous expose donc ici quelques idées et considérations auxquelles je pense lors du montage de mes bonhommes. Pour moi, une bonne conversion est une conversion simple, discrète, respectant certains critères de réalisme comme l'anatomie ou la gravité. De manière générale, de vraisemblance. Et c'est un point d'autant plus vrai avec des humains comme ces pauvres cultistes. 

Pour la lecture des photos, la figurine à gauche est non modifiée et plus l'on va vers la droite, et plus la conversion est délicate.


On commence en douceur avec la conversion d'un champion cultiste. Un des accessoires récurrents de mon armée sera les cloches, comme celle qui annonce l'arrivée des porte-pestes. En farfouillant dans la boîte à bitz d'un copain, je suis tombé sur un bras de skaven avec ces 3 cloches. L'avantage est que la taille du bras et de la main conviennent bien à la taille des cultistes. J'ai supprimé les symboles skavens. De plus, la position des cloches vers l'arrière correspondait bien au mouvement du champion. Bref le bitz parfait. Du coup, pas de travail particulier sur ce bonhomme: découpe de l'arme de corps à corps à la jonction du poignet/bracelet, remplacement avec un pistolet issu d'un autre cultiste, et collage du bras avec cloches.



Pour les conversions suivantes, on élève à peine le niveau. Le premier cultiste modifié (au centre) reçoit les mains d'autres cultistes déjà modifiés. Pour la main au poignard, un petit rabotage du poignet sur le corps permet un meilleur ajustement et un bon collage. Pour le bras gauche, un rabotage possible à la lime de la forme de l'épaule permet un ajustement parfait avec un simple collage. Le second cultiste nécessite de supprimer la main gauche du fusil et de la remplacer par une crosse de pistolet. C'est là que d'être conservateur sert, notamment lorsque c'était l'époque des bolters dont on devait ôter la crosse. La main restante tenant le fusil est alors simplement collée. Facile! Ça se corse avec le bras gauche provenant d'un rabiot de guerrier elfe noir. Les proportions sont compatibles. Les formes elfes sont rabotée au scalpel.




Pour ces 2 nouveaux cultistes, des compétences de sculptures sont requises, mais pas indispensables. Le premier reçoit un bras droit avec pistolet comme dans le cas des précédentes conversions,avec juste un petit coup de lime sur l'épaule. Le bras gauche provient d'un mort vivant de la charrette macabre. Cette fois, le volume est plus fin mais convient encore. En tout cas, l'épée "fait bien nurgle". La où la conversion se complique, c'est dans le bouchage du ventre, là ou le fusil d'origine s'encastre. Cela implique de tout re-sculpter en Greenstuff. Il faut penser aussi à remettre la petite étoile pendentif qui est mouler avec le fusil en la coupant soigneusement. Une alternative à tout ça peut être une plaque de blindage légère dans le style des orks pour cacher le trou, et n'importe quel objet pour le pendentif: une main ennemie (encore dans la charrette macabre, ou une gemme eldar/elfe... 
La conversion suivante implique de découper proprement la tête, de percer légèrement avec une mèche de 2-3 mm l'embase du coup et d'y insérer une tête de GI. Si la découpe a été faite proprement, cela suffit. Dans mon cas, je voulais garder cet aspect encagoulé. J'ai donc sculpter une capuche rabattue en arrière.



Dans la continuité de la précédente conversion, ici, j'ai simplement enlevé les têtes d'origine et je les ai remplacées par une tête de pouilleux bretoniens et une tête garde impériale. La main avec épée vient d'un homme de l'empire Battle. Elle nécessite un léger amincissement au niveau du poignet pour correspondre à la taille du bras. Le second cultiste reçoit une épée provenant de la charrette macabre encore une fois. A noter que cette conversion simple et très efficace est tirée du Codex Space Marines du Chaos. Le bras gauche lui est découpé au niveau du coude et reçoit un pistolet d'un bras coupé lui en dessous du bracelet.


Là aussi, c'est simplement une main de flagellant Battle qui vient remplacer la main avec masse. De façon générale, tachez de toujours couper à l'intersection d'un accessoire, cela permet d'éviter des jointures disgracieuses, améliore la tenue du collage par une surface généralement plus importante, et évite de laborieuses séances de sculpture. Pour aller plus loin sur ce bonhomme, j'ai supprimer sa tignasse et son oeil trop caractéristique. Il est parfois de bon ton de supprimer certains détails pour fondre un personnage dans la masse.


Encore une fois, on découpe les têtes et on remplace les bras, ici par deux de gardes impériales, l'un avec pistolet laser, l'autre avec pistolet bolter. Pour illustrer le concept de vraisemblance abordé plus haut, j'ai sélectionné ces bras pour des personnages qui possédaient déjà une épaulière. Ce genre de détail peut ainsi laisser penser que ce cultiste est probablement un renégat issu d'un régiment de la garde. Qui sait?! Pour le second, j'ai supprimer son arme contondante et après un perçage soigneux, j'ai placé une tige de 1mm de diamètre de profilé. La bannière space marine est complété par une icône du chaos. Ce montage convient bien ici car la bannière est suffisamment petite.


Les conversions suivantes reprennent les mêmes idées: un poignet avec une serpette issue de la charrette macabre, un pistolet laser de gaucher, une tête de garde de Catachan, une bannière de la garde impériale surmontée d'une bannière de Portepestes et bien sûr différents bouts prélevés à d'autres cultistes. Quand vous effectuez une découpe, essayer d'être le plus propre et nette possible afin de préserver le morceau enlevé. Il peut toujours revenir sur une autre figurine, à l'instar de la tête de corbeau du porte bannière.  


On prend les mêmes recette et on recommencent...Allez, cette fois je vous laisse deviner d'où viennent les bitz.


Une petite tête coupée plus tard et une autre de maraudeur du chaos (je crois) et mon lance flamme était converti. Pour la troisième, ça c'est un clin d'oeil à gars qui avait fait une conversion de ce type tellement efficace que je n'attendais que ça de poser mes doigts boudinés dessus.


Encore une tête coupée, et une fig employé à contre emploi. Là ou la fig d'origine regarde dans la direction, bien campé sur ses gambettes, la deuxième donne l'impression d'effectuer une rotation pour aligner son lance-flamme sur des voisins indésirables. C'est un bon exemple de modification qui donne un tout autre sens à votre bonhomme. Pour l'illustrer la conversion, la photo ci-dessous montre l'idée de départ: une main et un lance-flamme impérial. Après avoir repéré les éléments du bras gauche qui conviendrait, à savoir un bras coudé et la main du garde qui tient le lance-flamme, je positionne en une fois les 3 éléments en veillant à ce que tout soit bien aligné, qu'il n'y ait pas de poignet "cassé", désaxé ou une épaule bizarre. En général, la nature est bien faite, et si les proportions des différents éléments sont bonnes, ça se passe bien. Je colle le tout et fait les ajustements dans le "frais". Une fois la colle sèche, je gratte au scalpel, à la lime et au papier de verre pour parfaire les finitions. Puis je bouche les trous au green stuff. C'est la conversion la plus poussée de cet article. Pas vraiment de quoi fouetter un chat, mais elle a quand même de la gueule!


Voilà pour ce petit article, je vous laisse avec des photos de groupes des deux bandes ainsi réalisées. Bon, j'ai quand même trois bannières, des fois que je veuille scinder la grosse bande avec armes de corps à corps en 2...



Toujours pour respecter la réalité, je fais toujours extrêmement attention à la position de mes bannières par rapport au mouvement du personnage. La bannière Space Marine porte à gauche l'inclinaison aussi. Le porteur qui courre à l’étendard qui flotte au vent tandis que les têtes qui pendouillent suivent l'axe vertical contrairement au manche. C'est ces petits détails qui, je trouve, apporte du caractère à une conversion, en apportant une touche de vraisemblance, à défaut de respecter la réalité!




Le vivier d'adorateur est là, la pandémie peut commencer...

6 commentaires:

  1. Très bel article. De belles fig', de bonne idées et un des commentaires enrichissants. What else?
    Vivement la mise en couleur maintenant !
    BK

    RépondreSupprimer
  2. Bravo fils, félicitations pour ce premier article clair et didactique.
    Une belle entrée en matière dans ces lieux illustres.
    La mise en couleurs est attendue !

    RépondreSupprimer
  3. Un article tout simplement excellent! Je vais le conseiller a tout les débutants.
    A quand un article du même acabis sur la sculpture?
    Je me souviens de vieux articles très instructif sur le vieux site GW (celui ou il y avait le black gobo! mais nan je suis pas un grand père, j'ai juste 20 ans ><), qui expliquait très bien les base (bien mélangé, utiliser de l'eau, les outils et technique de base...).
    Car je n'ai jamais retrouvé d'article semblable sur la toile, ou même dans ravage ou WD, et cela aiderait nombre de débutant. Et puis venant des membres de ce blog, je suis sur que vous arriverez à apprendre deux trois trucs aux habitué aussi!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces commentaires et ravis de savoir que des petits articles relativement simples trouvent des échos aussi positifs.

    @BarKKamaR: N'hésite pas à faire circuler, c'est là pour ça. Et si d'aventures il y a des émules, mettre un lien vers des réalisations inspirées de cet article serait top! Pour les tutos sculptures, il y a surement des choses à faire.
    A méditer!

    Peinture à venir!

    RépondreSupprimer
  5. @BarKKamaR : il y a l'excellent Ravage Hors serie 11 sur la sculpture. Une bible du débutant sculpteur.

    Bravo les kouzes pour cet article instructif.

    RépondreSupprimer
  6. Eheh je me suis retrouvé face au même soucis. Surtout qu'il y a des paires de corps identiques + des paires en mode miroir... ça fait beaucoup trop de similarités.

    Pour ma part, j'ai carrément tout cuté : les torses, les bras, les têtes.
    Comme ça je peux vraiment bien varier et ajouter des éléments venant d'autres kits assez facilement.

    Mais déjà ta méthode ajoute pas mal.
    Et comme dit précédemment, de très bons conseils pour ceux-celles qui se lancent dans l'aventure de la figouze.

    (par contre : paNdemonium et bonShommes, plutôt, nan ? ^^)

    RépondreSupprimer