samedi 12 octobre 2019

Iron Golems






Après les Untamed Beasts je me suis attaqué aux Iron Golems. Encore une fois ça n'était pas un coup de coeur. Mais étonnamment ces petits guerriers ont su me séduire au fil de leur peinture.




Pour ce projet j'ai cherché à être dans un style plutôt atmosphérique tout en essayant de réaliser une peinture rapide. Pour cela je devais planifier chaque étape et la technique employée qui se devait d'être très efficace.






Pour l'acier rouillé j'ai utilisé la technique du fameux Xav' que vous avez déjà pu lire dans l'article "The Lost City" il y a peu de temps. J'y ai apporté quelque petites modifications. J'ai remplacé le Gore-Grunta Fur (que je n'ai pas) par un mélange de Contrast Iyanden Yellow/Contrast Blood Angels Red/Contrast Wyldwood. J'ai ensuite tapoté la surface avec du Troll Slayer Orange à l'aide d'un Medium Drybruch usé. Sur cette base j'ai appliqué un généreux brossage à sec de Leadbelcher. Enfin j'ai fais quelques éclaircissements intensifs avec du Chrome Métallique Prince August Air.






Les laitons ont été réalisés sur une base de Retributor Gold. J'ai ensuite appliqué un lavis de Contrast Black Templar avec un peu de Vert Carapace Prince August Games. Je suis revenu par endroit avec du Sotek Green puis du Sotek Green avec du blanc.






La peau quant à elle est traitée avec du Contrast Guilliman Flesh sur une sous-couche zénithale de Grey Seer. Enfin, j'ai passé une fine couche de Glaze Waywatcher Green. Je voulais que cette peau semble pâle et sale. Souillée par le travail de la forge et l'oxydation de l'armure.






J'ai réalisé le sang avec ma technique habituelle. C'est de la Tamiya Clear Red X-27 mélangée avec de la Tamiya Smoke X-19 appliquées avec de la mousse de blister en deux couches. C'est à appliquer après le vernissage de la figurine pour conserver la brillance naturelle du produit.






Mon soclage est le même que pour mes Stormcasts. Je réalise la texture à l'aide d'une pâte acrylique dans laquelle est mélangé du sable. Ce produit se trouve en magasin de loisir créatif. J'applique cette pâte avec une petite spatule. Lorsque le produit est encore frais je pose ma figurine dessus. La pâte remonte sur les côtés des pieds comme s'il s'agissait de terre boueuse. J'aménage ensuite avec de petits cailloux, des crânes ou des feuilles. Je passe enfin un pinceau taille 2 avec un peu d'eau pour lisser la surface de la pâte et faire aller le produit le long des éléments rajoutés. Je laisse ma figurine de côté le temps que cela sèche bien.






Je peins tout à la fin le socle de mes figurines. J'applique d'abord une couche de Foundation Adeptus Battlegrey que je brosse à sec avec du Foundation Astronomican Grey. J'applique ensuite un jus de Rhinox Hide avec lequel je recouvre tout, ainsi que les jambes de la figurine jusqu'à mi-mollet. Je passe rapidement en essuyant et en dégradant dans le frais les dessus des pierres, crânes, feuilles et jambes pour simuler des traces d'eau souillée par la boue.
Après avoir vernis la figurine je passe une couche de Tamiya Smoke X-19 de la même manière que le  Rhinox Hide pour renforcer le côté boueux.






J'utilise des touffes d'herbes sèches de Games Workshop. Je trouve qu'elles ont une taille idéale pour cette échelle de figurine. Elles sont autocollantes mais je les fixe tout de même avec une goutte de super glue. Ces touffes sont souvent un peu grandes. Il est assez simple de couper un morceau à la taille désirée.





Je rajoute quelques brins d'herbes hautes. J'utilise pour cela des poils de pinceau de bricolage usagé. Pourquoi usagé ? Parce que je les trouve plus esthétiques. Il sont souvent plus raides et un peu plus épais. De plus, l'extrémité est souvent usée et légèrement tortillée. Bref, plus réaliste.
Je coupe un ou plusieurs de ces poiles à la longueur voulue et je les colle (généralement dans une touffe d'herbe courte ou entre des cailloux) en déposant une petite goutte de super glue à leur base.




Pour cette bande j'ai voulu aller plus vite que d'habitude. J'ai réussi à boucler la peinture en 7 heures. Ce que je trouve très honorable pour ce résultat. Il faut dire également que la sculpture est encore une fois époustouflante. Tous les éléments sont extrêmement bien définis, ce qui facilite grandement la peinture. Ça fonctionne très bien avec de la Contrast ou des techniques de jus de peinture. J'ai été bluffé par la sculpture de l'anatomie. C'est fabuleux, ils ont presque tous des petits plis ou bourrelets qui suggèrent un mec costaud mais un poil gras. Ça ajoute au côté "malsain". Tous ces petits reliefs sont bien mis en valeur avec un simple Contrast Guilliman ou tout autre produit de ce type.

Je vous recommande de passer ces lascars sous le pinceau. Je pense que vous ne serez pas déçus.





4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup cette dernière production ! Le parti pris atmosphérique et la palette de couleur leur va très bien, mention spéciale pour la peau.
    Et le temps de peinture...archi bluffé là !
    Une photo comparative avec ta précédente bande serait intéressante, pour comparer les deux approches. A priori je préfère celle-ci, dû essentiellement à l'approche atmosphérique, particulièrement adaptée à des petites bandes je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gab. Il y aura des occasions de voir ces deux bandes face à face. Les deux approches étaient complètement différentes mais avec la volonté d’être efficace d’un point de vue temps/qualité.
      Après c’est une affaire de goût de chacun ;-)

      Supprimer
  2. Wow super! Petite question quel vernis est utilisé? J'ai toujours peur de gaché la peinture avec du vernis :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Warax ! J’utilise un mélange de vernis mate et brillant acrylique (parce que je n’ai pas de satiné) Pebeo que je dilue avec de l’eau avant de l’appliquer à l’aérographe.

      Supprimer