samedi 22 juin 2019

Back to the future




Bonjour à tous,

Je vous présente cette semaine une petite rétrospective de mes deux premières armées de 40k, à savoir les Orks de Largwisnub et les White Scars de Fraindj Quhen Khan.

---------------------
La Waaagh de Largwisnub



Ma première armée fût donc les orks car cela coïncidait avec l'achat de mon premier White Dwarf, au moment de la sortie du codex Ork pour 40k V3 (rappelez-vous la boite de jeu, c'est celle avec les Black Templars sur la boite).   Mes premières unités avaient été peintes en grande partie à l'enamel, les peintures de maquette à diluer au white spirit (surement un diluant eldar). Mais heureusement, je suis vite passer à l'acrylique.



A l'époque, bien qu'ayant déjà un certain passif en modélisme avec les maquettes d'avion, je débutais complètement dans la conversion. La première bande de pistol boys avait été peinte en suivant plus ou moins un schéma bad moonz de la boîte. Pas beaucoup de conversion donc.


Les unités qui suivirent étaient une bande de Fling Boyz Goff inspirée directement du schéma de l'équipe 'Eavy Metal. En revanche cette fois, quelques conversions ont fait leur apparition, avec une épaulière couverte de pointe pour le nobz, un tireur qui portait la bandelette de mitrailleuse comme Rambo, fig qui existe maintenant dans la boîte de base, comme quoi, j'avais été précurseur! J'avais aussi pompé un porteur de grofling dans les photos du codex Ork de la V3. Ils ont tout de suite été accompagnés par une bande de Blind Boys, complètement en scratchbuild (j'avais pas les moyens pour m'acheter la boîte de 8 boyz avec pièces en métal).


C'est juste après que le Big Boss Largwisnub fit sa première incarnation, marchant sur un tapis d'ultramarines. Une des mes figs préférées des orks, encore à ce jour. Bon faut dire que je suis resté un fan inconditionnel des orks de Brian Nelson. Il fut rapidement accompagné par les superbes Nobz de ce même Brian. Un régal.


Après ce début un peu chamarré en terme de clans, je me suis re-centré sur celui des Blood Axe, tant le concept de véhicule volé m'avait plu. Je me suis inspiré ici de celui de Dédé-La-Piaule (visible dans le White Dwarf francophone 66). Tous les ajouts étaient en carton et papier. Malgré tout, il a pas trop mal vieillis, même si quelques retouches serait de bon aloi.


Pour enfoncer le clou de mon penchant Blood Axe, j'ai vite investi dans une bande de fanatiques Chockboys. Ils sont restés longtemps une sacré épine dans le pied de mes adversaires avec une force de projection assez percutante, surtout à l'époque des kikoups qui réduisaient toutes les sauvegardes à 4+.


Dans la continuité, j'ai ajouté des Bomberboyz et des kommandos. Deux unités que j'affectionne particulièrement mais qui n'ont pas bien évoluées en terme de cohérence visuelle. Je me suis toujours promis de refaire deux bandes bien distinctes et à full effectif un jour. 


Avec tout ça, j'avais besoin d'un peu de renfort. En bon blood axe, je suis allé piquer une machine de pénitence (en métal, l'horreur) et un dread Dark Tookan de Bruno Rizzo (allez voir la série d'article en cherchant dans les libellés Gros plan sur...). C'était mes première vrais conversions, suffisamment ambitieuse pour décroché mon ticket d'invitation au French Waaagh Day, le Graal pour à l'époque... et encore maintenant :P


Après ces monstruosités de métal et de force brute, un petit contre-pied m'a jeté dans la fosse aux Gretchings. Ces figs Gorka-morka sont encore une référence pour moi en matière d'allure et de sculpture, à des kilomètres loin devant les références en plastique ou résine.


Avec la sortie de la terreur d’Armageddon, Largwisnub connu sa deuxième incarnation. Joie, encore du Brian! Comme il fallait que je le convertisse, j'ai repositionner seulement les bras. Vu la masse des armes, cela n'avait pas été une mince affaire.


A tout seigneur tout honneur, il fallait un truck à sa taille (le chariot n'existait pas à l'époque) et rien de mieux qu'un châssis de chimère et un avant en scratch inspiré des half-track de la seconde guerre mondiale.


Manquant de punch en close et surtout de force 10, j'ai d'abord ajouté 3 boitkitus puis 5 méganobz. Avec la peinture rouge, ils allaient plus vite!



Et puis est venu le temps de la première sculpture intégrale (pour le squig) basé sur un dessin de Paul Jeacock. Il mériterait aussi une petite session de restauration, la fimo ayant quelques fissures.



Après une longue période loin des orks à cause des Whites Scars, j'ai repris ma waaagh avec un gros ajout sous la forme d'un gros contingent 100% Blood Axe pour le style. Ce fut d'abord 30 boys en treillis sable sur la base des figs Black Reach.


Avec l'époque des volants, j'ai immédiatement jeté mon dévolu sur un chassa Fighta Forgeworld qui me plaisait plus que le kit plastique en terme de forme, un peu moins Mig 15. J'aimerais un jour mettre la main sur la version Bomba avec la tourelle arrière et les ailes rallongées.


Il me fallait aussi un peu de puissance de feu à longue distance, et avec une meilleur CT. Les canons et Mekgun étaient parfais pour ça.




Ce fut ensuite le retour aux véhicules volés avec Une chimère lance-flamme et un Leman Russ sur base de deux figurines achetés d'occasion.




Je finis cette nouvelle fournée d'orks avec des attaques rapides comme les Kopters de Black Reach et une série de trak gorkamorka dont un seul exemplaire est fini à ce jour. Ils attendent impatiemment sur l'étagère de la honte que je mette les dernières touches à leur livrée. Et ils ne sont pas seuls... Et d'autres attendent plus sagement encore dans des cartons. A suivre.


---------------------

La fraternité de Fraindj Quhen Khan

 

Ma deuxième armée fut débuté sur l'invitation à mon premier French Waaagh Day. Mon parrain jouait alors des motos SM. Comme le thème de cet évènement était l'Hérésie d'Horus, les Whites Scars était le chapitre qui correspondrait le mieux à la coalition avec mon binôme.  J'ai alors accumulé un maximum de pièces d'armures typées pré-hérésie comme les Corvus (épaulière à clou, casque corvus, bolter avec douille apparente,...)  et c'était parti.


Bien naturellement, mes premières unités furent composées de motos. Comme il fallait un look bien reconnaissable, j'ai ajouté plein de détails comme des queues de cheval, des boucliers, de l'équipement laissant penser qu'ils pouvaient opérer plusieurs jours loin de tout.



Fan des vieilles figurines en métal des scouts de Jes Goodwin, j'ai éclusé tous les stocks du frangins pour assembler ces deux escouades avec un peu de sculpture pour ajouter des cheveux ou des moustaches. En plus de ces unités de fond de cours, j'ai monté des land speeder qui devait se charger des véhicules avec leur fuseurs. 





Pour gagner en potentiel de frappe, j'ai investi dans un drop pod et une escouade tactique. Cette dernière  est composée d'un peu tous les marines qui me tombait sous la main. Des vétérans en métal, des SM de la boite Black Reach ou Bataille pour Maccrage. Un Stormlord, chapitre successeur, les a même rejoints un jour pour apporter un peu de diversité. Je dois toujours faire le reste de l'escouade mais là, je ferais une entorse au thème initial de l'hérésie.


Avec la même idée tactique, j'ai ajouté de petite escouade de Légion des Damnés et un Dread avec la même livré car le fluff laissait supposé que les White Scars n'avait pas ou rarement recours au Dread.


Avec la création de mon QG, j'ai ajouté une garde d'honneur intégralement sur Motojets, toujours pour coller au thème de l'hérésie. Je vous invite à vous référer à mon article comparatif pour voir les différents modèles.


Après toutes ces motos j'ai ajouté un Land Raider, pour transporter une deuxième escouade tactique de 6, qui sont également transportable dans un Razorback. Pour plus de variété stratégique, j'ai ajouté 6 Terminators pour pouvoir soit frapper, soit être dans le Land Raider selon les besoins. L'idée était de tout façon que toute l'armée soit mobile, soit en fep, soit en véhicules, soit à motos. 


Pour ajouter un peu de puissance de feu, j'ai ajouté 3 motos d'assaut avec fuseurs. Je ne désespère pas de pouvoir un jour jouer une unité de 3 buggies comme sur cette photo. Une de mes conversions préférées.


Pour encore assurer une certaine puissance de feu, j'ai ajouté 4 canons laser. Ces 6 piétons se sont alors vu affecter le razorback.



A ce jour, le Shadowsword est mon seul Superlourd toute armée confondue. J'avais pris un plaisir infini à faire en sorte de pouvoir monter toutes les variantes sur le même véhicule.


Avec l'avènement des volants, j'ai ajouté ce petit Stormtalon. Au final il ressemble énormément au futur Stormhawk interceptor sorti un peu plus tard.


Les derniers temps de cette armée ont été dédiés aux soutiens car je manquais cruellement de punch en tirs longue distance ou puissant. Le premier ajout avec le predator devait permettre, comme l'escouade Devastator, de pouvoir gérer Le chariot de guerre Maureen de l'infâme Galak et mettre à pied ses satanés Meganobz.


Le suivant devait justement servir à aplatir ces sus-mentionnés Mega-Nobz avec sa force de 10 et sa PA2.


Enfin, les Whirlwinds ont reçu pour objectif de déloger tous les pillards et autres campeurs de la même armée. Une armé, un objectif, celui de planter la tête de Galak sur une pique sur le chemin menant à la Forteresse Monastère de Kogoris. 

Mission remplie!

A suivre...


mercredi 19 juin 2019

AoS 2000 points !


Salut à tous!

Samedi j'ai affronté copain Christian pour ce qui a été la plus violente de mes batailles AoS jusqu'à présent. Voici donc les photos de cet affrontement qui a duré 2 tours!

Les armées:


1990 pts de Skaven de mon côté (un Doombull s'est glissé par là, discrètement), et 1980 pts de Nighthaunt du sien.


Voici la table, suivie du scénario que nous avons tiré avec les cartes Open War:



Pour le déploiement, je me mets contre la ligne médiane pour aller au contact le plus rapidement possible. Mais Christian veut lui aussi aller taper, alors il ne se met pas trop loin, laissant une partie de son armée en réserve pour la faire apparaître en fin de phase de mouvement.



(Les superbes Hexwraiths peints en deux soirée spécialement pour cette bataille, majoritairement à la Contrast)




Et c'est parti! Christian obtient l'initiative au tour 1, et commence une manoeuvre d'encerclement, positionnant ses unités pour pouvoir me charger selon différents angles:


Les Hexwraiths prêts à charger, photo que je qualifierais de kikoo:



Déjà là, je trouvais que ça sentait le pâté, mais c'était sans compter qu'il fasse apparaître le reste de son armée dans mon c.. dos! 

La disposition à la fin de la première phase de mouvement.

Résultat, je me suis retrouvé complètement encerclé au cloze sans avoir fait le moindre mouvement.


Mes mecs ont pas mal encaissé, le Carosse noir blessa grièvement un des Stormfiends, les Spirit Hosts détruisire le Warp Lightning Cannon (syndrome de la dernère fig peinte?!) 2 Rat Ogors et les Jezzails, et une équipe de Ratling gun mordi la poussière sous les coups des Hexwraiths.
A ce stade, je me suis sérieusement dit que la partie était perdue de toute façon.
Mais ayant tout le monde dans le champ d'action de mes persos, et des cibles tout le tour du ventre, j'allais pouvoir riposter!

Déjà, j'ai tout de suite claqué mon Pendulum avec le Greyseer, faisant des ravages chez les Spirit Hosts et le 2e Carosse Noir.


J'ai dopé mes Ratling Guns avec mon Warlock Engineer, et je les ai toutes faites tirer à cadence maximum sur les Hexwraiths. Les sinistres cavaliers fantômes disparurent dans un nuage de Malepierre chauffée à blanc.

Arrivé à la phase de close, les Rat Ogors, étant à moins de 3ps du Carosse Noir, consolidèrent dessus et en firent du petit bois! Bien joué les gros Rats!
L'Abomination a consolidé sur le deuxième régiment de Hexwraiths, en tuant 6 et metant en déroute les "survivants".


Je revenais sérieusement dans la course, il fallait maintenant que je me concentre sur la Mortarch et le deuxième Carosse Noir.


Mais Christian obtient le premier round de nouveau, et balada Lady Olynder, lançant des sors et venant engager mes Stormfiends.
Le carosse noir tenta une manoeuvre périlleuse pour venir engager mes Ratling Guns, mais rata sa charge!



Ce fut l'occasion pour moi de détruire cette dangereuse menace avec mes Ratling Guns, et de bannir Lady Olynder en combinant la force de mes Stormfiends et la magie de mes persos.

Les Rats Ogors, quant à eux, se jetèrent sur le Dreadblade Harrow et le massacrèrent.


Pour la blague, un petit "avant-après":




Ce qui ressemblait initialement à une défaite cuisante fut transformée en une victoire éclatante par table-rase, grâce à la puissance des clans Moulder et Skryre, et mon intellect de stratège sur-développé!
Non, la dernière partie n'est pas tout à fait vraie, c'était avant tout une histoire de poudre et de muscles!


Ne pleure pas petit Christian, tu auras ta revanche!