samedi 1 septembre 2018

Iron Genesis Dreadnought





Dernier épisode avant un moment pour mes Iron Genesis. Pour clôturer cette belle aventure, un Dreadnought vénérable sur base Contemptor. Depuis le départ j'ai essayé d'intégrer de la diversité dans cette liste full piétons en jouant sur des figurines avec un fort différentiel de taille. Le Dreadnought conclu assez bien ce concept en se détachant nettement des figurines plus petites.





J'ai bien aimé convertir et peindre cette figurine. Après les scouts j'avais l'impression d'avoir beaucoup de surface pour travailler mes couleurs. J'ai pu également exploité mon thème Ad-mech avec de grosses conversions dans un style très utilitaire. Avant d'aller plus loin dans les explications, je vous présente une petite vidéo. Ne m'en voulez pas trop pour la qualité bien inférieure à ce que vous propose Morbäck.





J'avais une idée très précise de ce que je voulais. Notamment en terme de pose. Je voulais obtenir quelque chose de très théâtral comme ce que l'on peut voir sur certaines illustrations. J'ai pour cela utilisé des principes simples. Tel que la jambe avant sur un petit promontoire tandis que la seconde apporte de la tension en s'appuyant sur l'arrière. Les jambes ont été converti. Je fais parti de ceux qui n'aiment pas les "baskets" du contemptor. J'ai retravaillé ces zones en ajoutant des patins de Dread classique sur la pointe, l'arrière et les côtés des pieds. Pour que ça s'intègre au mieux, j'ai réalisé des découpes sur les côtés et les ai fini par un petit rebord.
Le buste orienté à 30° sur la gauche appui aussi le regard et donne l'illusion que le personnage observe quelque chose au loin. Bref un truc qui se veut un peu badass.






Dés le début l'équipement était clairement défini. Un canon laser et un lance missile. Pour ce dernier j'ai tout simplement emprunté celui d'un Onager du culte mechanicus. C'est quelque chose que j'ai toujours fait pour cette armée. Il n'y a pas une seule unité qui n'est pas des éléments Ad-mech. En plus, j'adore ce lance missile.




Pour le canon laser c'est celui du kit Contemptor Forge World auquel j'ai remplacé les fûts et les bouches des canons par ceux en plastique du kit Venerable. La conversion a été un peu plus lourde sur cet élément. Je souhaitais remplacer l'épaule de Contemptor par celle d'un Dread classique pour qu'il fasse moins "contemptor". J'ai utilisé le bras de hallebarde de force du Furisio Blood Angel. Le mécanisme permettait la jonction avec le canon laser. Comme l'intérieur de l'épaule est beaucoup plus visible sur un corps de Contemptor que sur un Dread classique, je devait agrémenter cette partie. Je l'ai percé de séries de trous, une ornementation déjà utilisée sur les Inceptors.










La partie la plus travaillée reste le tronc. Surtout avec l'intégration d'un sarcophage de Dread classique. Ceci toujours dans un souci de casser l'esthétisme du Contemptor et apporter une touche toujours plus "utilitaire". Pour renforcer cet aspect et crédibiliser la chose, j'ai créé une cage de protection tubulaire. La tête provient du kit Sicarian Ruststakers. J'aime beaucoup cette tête un peu mystérieuse avec tous ces tuyaux qui dégueulent de la bouche. J'ai renforcé cette effet avec de la corde de guitare qui part du sarcophage.




Dernière partie essentielle à mes yeux, histoire d'enfoncer le clou pour l'aspect utilitaire du bazar, un sytème autonome de réapprovisionnement de l'armement. Le tout piloté par un servo-crâne, on y trouve deux servo-bras avec pour l'un d'eux, des batteries pour canon laser. Pour l'autre, quatre missiles. Tous ces éléments issus du kit Canon Thunderfire.




J'ai choisi de ne pas assembler certaines des pièces de cette figurine pour me faciliter la tâche lors de la peinture. Certains, comme la bannière et le système de réappro sont simplement tigés. Les bras sont aimantés, me laissant la possibilité dans l'avenir de réaliser d'autre systèmes d'armement.






Pour la mise en couleur j'ai utilisé les techniques habituels pour cette armée. J'ai pu faire un peu de masquage. 





J'ai peint le lance missile en orange pour souligner sa filiation avec le Culte Mechanicus. J'ai réalisé des chevrons sur la trape du lance missile. J'ai utilisé du ruban Tamyia découpé à la bonne largeur. Posé sur une base ombrée grise, j'ai simplement pulvérisé du Macharius Orange à l'aérographe.
Le résultat est très net, trop sans doute, mais le weathering adoucira un peu tout ça.




Une fois les couleurs de base posées on se rend déjà compte de l'équilibre des couleurs et de leur application zone par zone. Dans le cas présent nous avons une masse orange et une masse rose. Toutes deux se rejoignent au centre de la figurine et créant une sorte de transition dans le schéma de couleur.






Voici à présent une grande galerie de photos de cette figurine. Je me suis un peu lâché mais comme c'est la dernière avant longtemps je me suis dis que vous aurez le temps de les digérer.











Je ne vous ai pas encore parlé de cette bannière. Elle à fait débat et ne fait toujours pas l'unanimité. C'est un élément que j'ai souhaité intégrer. Je trouve que l'élément "bâche" apporte beaucoup de caractère dans le concept de cette armée. Deplus la bannière renforce le côté "vénérable" du Dreadnought. A l'origine c'est une bannière Blood Angel du kit Terminator. J'ai remplacé les gemmes en forme de goutes par de petits engrenages d'horlogerie.



















Le socle de 60 millimètres m'a permis d'utiliser de plus gros bitz d'engrenages. Malgres tout, il est à peine assez grand pour supporter la pose de la figurine. La jambe arrière est à la limite de sortir du socle. C'est de mon point de vu un défaut que j'ai transformer en qualité. En plaçant tout un tas d'éléments écrasés sous ce pied, j'ai renforcé la tension et donc l'énergie que génère la pose.








Voilà tout pour la plus grosse pièce de mon armée de Iron Genesis. J'en suis plutôt satisfait et je trouve qu'il s'intègre à merveille au milieu de ses petits camarades.

Et justement, quelques photos des 1700 points que compte cette armée à ce jour.










 Je suis très heureux d'avoir mené ce projet sur presque un an dans le but de participer à l'Inter Région 2018. Au final une nouvelle collection très typée de space marines. Ca m'a un peu changé de mes Blood Angels. J'y reviendrai surement dans quelques mois mais désormais, c'est Age of Sigmar qui m'appelle. Vous verrez sous peu fleurir de tous nouveaux Stormcast sur le BDK.







12 commentaires:

  1. Très jolie pièce et merci pour les explications/wip concernant les modifications, c'est instructifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julien. Je suis heureux si mes explications peuvent servir.

      Supprimer
  2. Je ne sais pas ce qu'est l'Inter Région 2018, mais ça fera une bien jolie armée sur la table :)

    Et félicitations pour avoir mené ce projet sur une année ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’inter régions c’est un peu un le championnat de France amateur en équipe du hobby qui comprend une 40% de la note finale donnée par la peinture.
      C’était rès motivant d’avoir une équipe de potes pour se motiver.

      Supprimer
    2. 40% de la note finale vient de la peinture.....J'aime beaucoup ce concept :)

      Supprimer
  3. Figurine encore une fois très intéressante au niveau de la conversion! La suite, la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jugie Yanis. La suite sera de l’AoS 😉

      Supprimer
    2. Oh un teaser! Mes sens de fans en sont tout émoustillés..
      Juste une question par rapport à la bannière, comment avez vous fait pour la limer aussi proprement ? Je cherche à faire pareil avec une bannière de garde sanguinienne!

      Supprimer
    3. Pour la bannière j’ai commencé par grater avec un couteau de modélime les reliefs les plus important. J’ai ensuite raclé avec une lame de scalpel arrondie ce qui dépassait encore. Après c’est du ponçage avec du papier abrasif très fin qui permet de retirer les rayures causées par les outils. Moi je roule le papier pour qu’il corresponde aux arrondis de la bannière. Et enfin, le vrai secret, j’utilise du Tamiya colle à plastique extra fluide (pot avec bouchon vert). Avec le pinceau du bouchon, je prends une goutte que je dépose sur la surface à lisser. Avec le pinceau je recouvre la surface à traiter et je frotte légèrement. La colle fluide va un tout petit peu faire fondre le plastique, rebouchant les creux restants et faisant disparaître en même temps les aspérités. Si la surface n’est pas encore parfaite après une application, il est possible de réitérer l’opération deux ou trois fois.

      Supprimer