samedi 26 janvier 2019

La cabale du Corbeau Noir



Salut à tous les lecteurs de cet article dédié à la conception de ma bande pour le calendrier de l'avent 2018.
C'est une première pour moi dans le monde d'AOS dans la mesure où je joue peu et connais moins l'univers que celui de Warhammer.
À partir du moment où Morback nous a soumis l'idée, j'ai très vite eu la vision de cette bande de Tzeentch. Restait à trouver les membres et figurines qui la composeraient.
J'avais déjà commencé à m'acheter des figurines d'Horreurs que je comptais mettre dans une armée Thousand sons (encore un projet parmi tant d'autres), et je me suis remis à la recherche des différentes figurines dédiées au Dieu de la tromperie.

Quand les Kairic acolytes sont sortis, je les trouvais vraiment réussis en terme de posture et d'anatomie.
À l'aide de Morback j'ai commencé à réunir quelques pièces de Warhammer Quest et de Warhammer Underworld Nighvault.

J'ai vraiment accroché sur la figurine d'acolyte féminine, qui donnerait une certaine variété à ma bande.

J'ai ensuite choisi le lanceur de sort accolyte et un Tzaangor pour ce qui était des hommes de main.
Il me fallait également un Big Guy et mon choix allait naturellement à l'Ogroid Thaumaturge.
Cette pièce est phénoménale de par sa pause et sa carrure.
D'ailleurs quand je l'ai reçue je la pensais plus petite. À côté des hommes de main c'est assez flagrant.

Enfin le rôle de chef de bande irait à un sorcier et j'aimais beaucoup la figurine de Magister.
Pour une meilleur lecture des photos j'ai procédé à un effet de noir et blanc et j'ai laissé la couleur de la green stuff. Les grappes bleues de Night Vault on tendance à altérer la lisibilité des pièces.




Pour ce qui est des transformations, je me rappelais des excellents illustrations qui avaient été faites à l'époque du jeu vidéo "Warhammer online : Age of reckoning".
Les concepts arts étaient juste fabuleux et je me rappelais de certains qui traitaient des zealots de Tzeentch.



Ça y est j'avais les sources nécessaires à la réalisation de mes bandes.
Un thème beaucoup plus sombre avec une dominante peau claire et plumes sombres pour contraster avec l'abondance de peau pour mes hommes de main.



Ma plus grosse difficulté résidait dans la fabrication des plumes.
Je m'étais essayé à la sculpture et le résultat était vite "mou" et plus proche de poils que de plumes.
Vous pouvez voir mon essai de sculpture sur la cheville gauche de cette figurine d'acolyte.




En revoyant les concepts arts du jeu vidéo, je voyais ces plumes très longues et avec des pointes comme des couteaux.
En plus je voulais faire une cape accrochée à la jupe de mon acolyte féminine et la sculpture me prendrait du temps et surtout avec un résultat bof bof.



Alors j'ai eu cette idée de faire une feuille de green stuff dans laquelle je viendrais découper mes plumes.
La seule sculpture serait les tiges ou rachis des plumes.
Je réalisais cela en utilisant une fois mon outil de sculpture en biseau penché à droite et une seconde fois à gauche ceci afin de créer une légère "profondeur" autour des tiges des plumes comme on peut le voir dans la photo du dessus.
Après séchage complet de la green stuff, il me restait à découper les plumes autour de chaque tige et le tour était joué avec en un minimum de temps. C'est dans ce genre de projet où le temps est compté que les idées viennent plus vite que prévu.  


Pour la cape d'Osiris la guerrière acolyte, j'ai coupé une feuille de green stuff sèche sur laquelle j'ai collé les différentes plumes avec une très petite quantité de pâte fraîche.
Cela me permettait de repositionner les plumes comme je le voulais alors qu'avec de la superglue, je ne pouvais pas. En plus j'ai le chic pour en mettre plus sur les doigts, que sur les pièces que je veux coller...



Après avoir sculpté un gilet pour Khaal mon lanceur de sort acolyte, je l'ai affublé de plumes en guise de col.
Avec mes plumes découpées je n'avais plus qu'à faire le tour.
En utilisant des plumes de forme et de tailles différentes, je trouve que cela crée un certain naturel.


Après séchage et collage des plumes, j'ai ajouté de la pâte de green stuff en haut du col que j'ai sculpté afin de réaliser les petites plumes que l'on trouve à la base des plumes et qui constitueraient de la matière pour "enlacer" les plumes entre elles.

Voilà pour ce qui est des plumes et j'espère que cela aidera certains d'entre vous qui aurait ce genre de projet plumystique.


Le plus gros de la sculpture concernait la figurine d'Ogroid que je voulais absolument modifier pour le rendre plus "élémentaire".
Je voulais absolument remplacer sa crête de poils par des flammes de Tzeentch
J'ai d'abord fait une armature en carte plastique que j'ai collé sur le haut du dos et j'ai sculpté les flammes en green stuff. Je me suis inspiré des figurines de la gamme avec flammes en incluant des "trous" qui donneraient de la matière à peindre.


Pour le bâton de l'Ogroid j'ai remplacé l'énorme crâne par un bouclier d'acolyte.
Du coup j'ai simplement donné du volume à ce bouclier sculpté en bas relief.
J'ai réutilisé une des flamme du bâton d'origine pour faire une volute de flamme sortant de la pierre.
Le bout du bâton me semblait trop large, et je l'ai retaillé afin de l'ornementer par quelques ferrures en green stuff. 


Pour le sorcier Ziamak, j'ai revu sa position qui était très basse et recroquevillée.
En conséquence j'ai dû refaire le pagne.
J'ai remplacé son épée un peu trop simple à mon goût par un cimeterre d'acolyte.
J'ai également rajouté l'aile naissante dans le dos que j'ai pris sur le kit du sorcier de Tzeentch de la boîte "Nightvault : eye of the nine".

Pour la figurine de Thonaar j'ai remplacé la tête d'un Tzangor par celle d'un acolyte.


Maintenant on peut en venir à la peinture. Phase que j’appréhendais dans la mesure où mon inspiration était tirée d'illustrations. Le passage à la peinture de figurine reste un autre challenge.
Je ne m'attarderai que sur les parties un peu hors du commun comme les plumes et les parties vertes.

Toutes les figurines de la bande ont étés sous-couchées en blanc et j'ai repeint toutes les parties sombres en noir.



Je me suis concentré sur le contraste peau et plumes sombres.
La difficulté ne venait pas de la peau, mais plutôt de traiter les plumes noires avec des reflets de couleur afin que cela ne vire pas au gris rendant un effet terne.


J'ai essayé plusieurs chose, même du vert et au final j'ai préféré rester dans une alternance de gris et de rouge sombre pour être en opposition avec le vert et bleu que l'on retrouve sur les tissus et peaux.


L'alternance de couleur fonctionne pas trop mal sur des grandes surfaces de plumes comme sur Osiris.
Pour les plumes noires et grises j'ai éclairci mon noir avec du Rhinox Hide et du blanc. On obtient un gris violet dé-saturé.
Pour les plumes rouges sombres, j'ai utilisé du Khorne Red et un peu de blanc pour éclaircir.
Pour éviter un éclaircissement qui vire au rose j'ai rajouté un peu de noir dans mon mélange.


Pour les boucliers et pagnes avec Freehand, j'ai fait un dégradé qui va du Thousand Sons Blue au Xereus Purple.
J’applique ensuite un lavis de noir pour le bas ou les creux. Pour dessiner les plumes j'utilise à nouveau du noir assez dilué et je construis mes formes géométriques comme une cotte en écailles.
J'éclairci ensuite les plumes avec du Slaanesh Grey pour les plumes violettes et du Arhiman Blue éclairci au blanc pour les plumes bleues.



Pour le vert étincelant que l'on retrouve sur les "yeux", volutes et flammes, j'ai utilisé une base de Gauss Blaster green, une couleur Edge bien claire que j'ai assombri par des lavis de Sybarite Green pour les tons intermédiaires et par du Sybarite Green pour les parties les plus sombres.


Enfin pour ce qui est de la peau de l'Ogroid Taumathurge, j'ai appliqué un lavis de Thunderhawk Blue que j'ai assombri avec du noir et éclairci avec du blanc.
Pour les jambes j'ai appliqué d'abord un lavis de noir et de Xereus Purple sur la couche blanche afin d'avoir les nuances de musculature et j'ai travaillé les éclaircissements avec du blanc.
La figurine d'Ogroid a été un véritable défi compte tenu de sa taille, en revanche le plaisir de peindre une telle figurine a été immense. C'est pour ça que je l'avais gardé pour la fin. Un véritable dessert exquis.

Voilà. Cet article est terminé et j'espère que vous avez pris plaisir à le lire.
N'hésitez pas à poser des questions via les commentaires, j'y serai.

Bonne peinture à tous dans vos projets figurinistiques 2019!



3 commentaires:

  1. Super boulot de conversion et de mise en peinture.
    Une bande très classe et pleine de personnalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Badkarma. Content que les Corbeaux Noirs te plaisent.

      Supprimer