dimanche 30 juin 2013

Sunshark : la conversion



Bonjour à tous !


Enfin un peu de vraie news pour mes Tau : mon sunshark !
Dur dur de passer après les deux autres malades de service, mais j'assume. ^^

Cet article concernera uniquement la conversion (légère) et l'aimantation (lourde) qui l'a accompagnée pour rendre le bestiau entièrement modulable. Y a déjà pas mal à raconter. A l'heure où j'écris ceci, la peinture est déjà bien entamée, donc l'article suivant détaillera ça très bientôt.

Vous pouvez voir le montage terminé sur la première photo ci-dessus.
Le cockpit étant une pièce à part sur la grappe, l'idée m'a frappée de plein fouet de ne pas le mettre, pour en faire une sorte de gros drone.
Des antennes sur la "tête", et au bout des ailes, lui donnent un petit look animal. Un peu comme un gros hibou avec ses aigrettes.
Pour ne pas casser la silhouette de gros piaf, j'ai décidé de ne pas mettre les barres latérales, et de reboucher leurs emplacements.


Notez aussi les lance-missiles à l'arrière, qui ont été mis à plat.




Je n'ai pas collé les petits phares sur le dessus, mais ai ajouté des optiques dans ce creux, assez esthétique par son asymétrie.



Tout a été fait pour rendre les armes modulables, afin de pouvoir passer du Sunshark (bombardier) au Razorshark (chasseur). Vous pouvez voir ci-dessous un aperçu en configuration Razorshark (quand les finitions n'étaient pas encore faites)
Le lance-missile est passé sous le nez, et à l'arrière se trouve la tourelle quadritube à ion, et la petite plaque sur le dessus. Les drones sont aussi transformés en réacteurs d'appoint.





Les drones et la tourelle quadritube :

Les drones ont été modifiés pour améliorer leur allure, et permettre d'interchanger l'arme et le réacteur. Les ailerons ont été mis à plat, et les deux fusils jumelés resserrés à l'écartement exact leur permettant de se loger dans la tourelle quadritube.



Pour cela la plaque séparant deux canons dans le logement de la tourelle a été coupée, et collée directement entre les canons. Un aimant néodyme de 3x1mm a été inséré, pour se coller sous le drone, ou sous un aimant logé dans une armature de green stuff sur la tourelle.


La tourelle se clipse en pivotant grâce à des ergots, mais pas la plaque au dessus du fuselage. Je lui ai donc mis un aimant sur un petit support, en vis-à-vis d'un autre sur une barre collée dans la tourelle. Une fois la tourelle clipsée, il ne reste plus qu'à aimanter la plaque à travers le fuselage.

(Ici en position avant la confection du système en green stuff pour les canons)

Sous les drones un aimant sert pour les canons ou le réacteur. L'autre sert pour se coller à celui d'une tige du socle quand les drones se détachent.


Les ailerons ont du être un peu coupés pour laisser la place nécessaire au réacteur pour s'insérer.
L'aile a du être un peu rabotée pour que le drone puisse se mettre dans son logement.




L'ensemble d'optiques à l'avant : 

Il a été aimanté sur une barre de grappe plastique dans la tourelle avant, pour pouvoir interchanger avec un éventuel canon à induction du razorshark.




Le générateur de bombes à plasma :

J'ai ajouté une bille de pistolet à bille dans le petit arceau (qu'il a fallu élargir un peu en limant), pour simuler une bombe de plasma. Ceci me servira en outre de source de lumière pour placer un osl (effet d'éclairage) : plus pratique d'avoir un élément physique où ancrer cette lumière plutôt que dans le vide.




Ce générateur est sensé se coller à la place de la tourelle quadritube. J'ai donc utilisé le même procédé pour l'aimanter sur le lance-missile placé au dessus, à travers la carlingue.





Les missiles à guidage :

Ils ont également reçu un aimant pour pouvoir être retirés quand ils sont utilisés en cours de jeu.




Le socle :

C'est un modèle en résine de chez Warforge. J'ai réutilisé celui que j'avais peint pour les photos "studio" du site, comme ça il est déjà peint ! ^^
Je l'ai percé avec une mèche de 7mm pour y insérer une tige de PMMA de 7mm. Ca bougeait un peu donc j'ai consolidé avec un peu de green stuff.
Le haut de la tige a reçu un aimant de 5x2mm. Un autre est bourré dans du green stuff dans le fuselage.


Ce système n'est pas parfait car la tige peut pivoter, et donc l'avion sur son socle également. Il faut que je trouve une parade, mais si vous avez des idées je suis preneur.


Et voilà l'ensemble prêt pour la sous-couche !




A bientôt pour la peinture ! ;)

3 commentaires:

  1. Salut Karun,
    C'est une belle conversion, en version bien plus légère que GW en tout cas ! ;) J'aime beaucoup, les deux tiges du modèle de base n'apportait rien je trouve... Du coup tu peux t'en servir pour autre chose ?

    J'ai vu le début de peinture sur le Warfo, ça comment bien, merci d'avoir mit ta manière de procéder pour les marquages usés :)

    A+

    RépondreSupprimer
  2. Salut David ! Et merci :)

    Je tiens quand même à préciser que j'aime bien quand même le modèle brut GW sans trop de modifs, mais disons que je suis parti sur autre chose.^^
    Les barres latérales peuvent être sympa je trouve, mais handicapent ridiculement les lignes de vue de la tourelle quadritube pour le razorshark. C'est un peu un non-sens.
    Sinon je ne sais pas trop à quoi elle pourront me servir, non. On verra si un jour j'en trouve l'utilité !

    De rien pour les marquages, c'est vraiment un gros classique mais tellement efficace. Je le redirais ici dans l'article peinture.

    A+
    Karun

    RépondreSupprimer
  3. Clément/Moutton7 juillet 2013 à 11:45

    Salut,
    pour éviter que l'avion ne tourne sur sa tige, essaye de faire une clavette. 1mm devrait suffire. Ainsi tu bloques le mouvement en rotation.
    Une encoche dans l'avion, une surépaisseur sur la tige, et le tour est joué. Ca devrait être enfantin pour toi.

    Superbe résultat sinon.

    RépondreSupprimer

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)