samedi 5 mars 2016

Exalting the Madness

Making of Kortharis...


Bon alors... prenez un café et un bon siège, on s'attaque à un gros morceau aujourd'hui!
Retour sur comment j'ai converti et peint la nouvelle incarnation de Kortharis.

J'avais dans l'idée de convertir un Prince Démon de Nurgle à partir du Verminlord depuis de nombreux mois.
Mon choix c'était porté sur cette figurine car je voulais m'orienter vers une esthétique proche des celle de mes Toxic WarpClaws (corps svelte et longiligne, buste armuré), pour commander cette force de Drones au sein de mon armée.
J'avais acheté la fig, et même commencé à la monter, mais je me heurtais à certaines incertitudes.
Premièrement, je ne savais pas quoi utiliser comme armure pour la partie supérieure du corps. Deuxièmement, comment se débarrasser de toute cette fourrure?!!!


Je me suis alors dit que la plupart des mouches sont de toute façon couvertes de poils bien drus, et qu'il serait dommage de gâcher ces zones de la figurine si bien sculptées. Je prévoyais néanmoins d'en retirer une partie...
Une fois le gros de la fig montée, j'ai commencé à découper le buste et le cou à la dremel (photo ci-dessus). Et oui, la vie de ce Prince Démon a tout de suite commencé dans la souffrance!

Je choisissais de traiter la tête séparément, ce qui m'a permis de la réaliser avec plus d'aisance, mais aussi en parallèle de resculpter la zone du buste précédemment découpée à l'aide de procreate pour les volumes généraux puis de green stuff.


Après multiples recherches et dégrappages,  je trouvais enfin les pièces qu'il me fallait pour l'armure:
- plaque pectoral de Chevalier Impérial qu'il me restait du Scarabée Intrépide
- épaulières, plaques dorsales de Maulerfiend
- et une épaulière de Boneripper (oui, je prévois aussi d'en faire un pour mes Skavens! :-)  en guise de protection pour la nuque, histoire de rappeler l'épaulière à l'arrière de la tête des Marines de la peste.


A ce stade, j'ai griffonné par dessus une photo histoire de placer mes éléments et voir si ce que j'avais en tête fonctionnait bien ou non. C'est à peu près bon, on continue!


Après meulage de la fourrure sur les jambes, j'ai trouvés deux bras en rab' qu'il me restait de mon Maggoth Lord / Maulerfiend. En les retaillant et en sculptant la jonction, je me suis rendu compte qu'ils faisaient des serres plutôt convaincantes!
La ceinture quant à elle est réalisée en carte plastique.


 ( Sur la photo ci-dessus, le plus intéressant n'est pas tellement la figurine mais plutôt le bordel en arrière plan. Quand je fait de grosses conversion comme ça, mon bureau [ainsi que le reste de la pièce au bout d'un moment] est tapissé de grappes, de piles de bits, d'outils et de copeaux de plastique.
C'est souvent dans ce foutoir que germent les bonnes idée, je pense que le cerveau analyse tous ces bits les uns après les autre et génère des connexions entre eux. Je sais ce que vous vous dites: "arrête de nous baratiner, t'es un gros bordélique et puis c'est tout!")

Petit montage rapide à la patafix des divers éléments histoire de se faire une idée. Ces petit moments où l'on s'arrête pour prendre un peu de recul son capitaux. Il permettent de déceler certains trucs qui ne fonctionne pas, mais aussi de faire germer de nouvelles idées.
De plus, ils permettent de se rendre compte du rendu et du travail accompli jusque là, et apportent un peu de satisfaction qui fait du bien à la motivation!


Les principaux éléments sont en place, tout s'accélère!
Je lisse par endroit la texture martelée sur les turbines de Blight Drone, et je rajoute une texture similaire sur les autres plaques d'armure, histoire de les lier un eu plus.

Je commence à sculpter la faux dans du LAB / Uriel (résine polyuréthane expansée) et le manche de celle-ci dans une grosse tige de plastique.


Je découpe le symbole Plaguebone dans de la carte plastique. Je voulais quelque chose d'un peu plus élaboré que ce que je mets sur mes véhicules, il me vient alors l'idée de faire une icône avec des facettes, qui serait en plus beaucoup plus intéressante à peindre!



Les plaques d'armure des cuisses de Maulerfiend étant trop courtes, je les ai rallongées pour qu'elles s'adaptent à la morphologie du Verminlord.


Kortharis avait trois bras dans son incarnation mortelle, je voulais conserver ce trait en utilisant un bras d'Horreurs des Cryptes (qui sont dans le même style que mes zombies pour cette armée, étant des Goules des Cryptes!).
Mais je ne voulais pas que ce 3° bras soit passif. J'ai donc pensé qu'il pourrait actionner le moteur des scies circulaires de la faux, en tirant sur un câble-démarreur!





Il fallait que les différents éléments du dos s'articulent correctement, et soient plus intéressant que des successions de plaques d'armures les unes contre les autres. J'ai intégré les connecteurs des turbines aux renforts formant un symbole du chaos sur la plaque dorsal, pour donner l'impression que celle-ci avait été conçue ainsi.
De même, les plaques segmentées formant la protection de la nuque sont montées sur vérins hydrauliques (eux-mêmes montés sur les connecteurs précédemment cités), de manière à ce que cette protection s'articule et s'oriente lorsque Kortharis tourne la tête. 

 





La tête est basée sur celle d'un Chevalier Impérial, un embout de canon d'Hydre de la Garde Impériale (avec tous les gros bills qui font des Wyverns, c'est pas dur à trouver!) un peu de tubes/carte plastique et beaucoup de green stuff!


Les scies circulaires intégrées à la faux proviennent de différents kits orks.


 

Le psy-drone a été marrant à faire. Je voulais faire un familier pour accompagner Kortharis, mais tout en restant dans cette thématique "Drone". Il me restait des tirages résine des turbines que j'avais sculpté pour mes Toxic WarpClaws, j'ai donc articulé le reste du drone autour de ces pièces, en lui donnant un look de Blight Drone tout en le liant aux mouches en lui sculptant un Proboscis à Pus et en le dotant de pattes de mouche.


Il est majoritairement en green stuff. Si la sculpture est bien évidemment un peu approximative par endroit (on va dire que c'est pas mon média de prédilection)  c'est amplement suffisant pour venir déguiser tout ça à la peinture par après ;-)



J'ai sculpté les câbles dans le dos pour qu'ils suivent le même mouvement que la fourrure.



La conversion est terminée, place à la peinture!
En y réfléchissant, je me rend compte que je souhaitais un schéma qui sorte de l'ordinaire tout en fonctionnant avec le reste de l'armée... Pas évident.
Je me suis dit que je pourrais traiter l'armure en noir, étant une couleur que j'applique çà et là, principalement sur les chefs d'escouade. Si c'est une couleur qui témoigne d'une certaine place dans la hiérarchie, alors Kortharis peut en être couvert!
Sous la supervision de son incarnation mortelle, je sous-couche la fig en noir et attaque par la peinture de la peau.


Je me suis vite rendu compte de mon erreur: j'ai collé tous les éléments, il a donc fallu que je le peigne d'un bloc. Pas facile vue la multitude de couches et de détails que j'ai ajouté. Ça m'aura valu quelques entorses des poignets!
Mais j'ai quand même procédé de façon méthodique, peignant la figurine de l'intérieur vers l'extérieur pour éviter de saccager le travail accompli.


Malgré le choix du noir pour l'ensemble de l'armure, j'ai malgré tout décidé de peindre le casque en beige de façon à ce qu'il ressorte bien au milieu de cette masse sombre. J'ai aussi choisi de conserver la logique du schéma Plaguebone, bordure d'épaulière et genouillère gauche en rouge.



Il se trouve qu'une vidéo BDK live montrait déjà Kortharis il y a quelques semaines, visible en bas du Blog ou sur notre chaine Youtube:



J'ai essayé de répertorier les couleurs utilisées et les différentes étapes sur une seule et même image. Dites-moi si c'est suffisamment clair, et n'hésitez pas si vous avez des questions ;-)



Voilà, il me semble que j'ai fait le tour. Cette figurine aura été un projet fastidieux, mais c'est un personnage très important de mon armée alors je suis content et quand même soulagé de ne pas l'avoir expédié en deux sessions hobby. Parfois un dur labeur est une bonne chose!
Je remercie la team du Blog qui m'a bien conseillé en coulisses pendant les différente étapes de création. Les Kouzes vous déchirez!
Merci aux potos du FYMT qui préparent tous des trucs de folie pour notre prochain évènement dans quelques semaines: Arkaal, Cagn, Karun, Touff et Space Viking. Vous avez été d'une grande aide, vos conseils m'ont bien servi, de même que vos "ouaaaah! cé bô" m'ont motivé!
Et merci a Steve qui m'a donné l'idée de peindre l'icône en rouge. That was a good shout, dude!


 






31 commentaires:

  1. il est 9h31 et "PAF" la claque du matin....

    La fig était déjà magnifique mais son élaboration l'est encore plus, magnifique conversion et super article très détaillé. Une mention spéciale pour la photo avec les mélanges de peinture utilisé qui comble la curiosité du petit peintre que je suis.

    Concernant la rouille tu as utilisé des pigments ou de la peinture?

    Bonne continuation et pour finir un petit "ouaaaah! cé bô" pour la motivation ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alambix!

      Pour la rouille c'est de la peinture, il s'agit du set Dust and Rust de LifeColor.

      Merci pour tes encouragements en tout cas ;-)

      --
      morbäck

      Supprimer
  2. Damn that is so cool. Great sculpting and painting dude. Absolutely fantastic!

    RépondreSupprimer
  3. Impressionnant!!!! Ca c'est de la conversion qui déchire!

    RépondreSupprimer
  4. Un post tres intéressant sire morback^^
    "Quand je fait de grosses conversion comme ça, mon bureau [ainsi que le reste de la pièce au bout d'un moment] est tapissé de grappes, de piles de bits, d'outils et de copeaux de plastique"
    C'est marrant perso C comme ça tout le temp^^
    Charogne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde! XD
      Moi je peux pas me permettre de laisser trop de bordel! Sinon la petite se nourrirait de bitz!

      Merci pour ton comm's :-)

      --
      morbäck

      Supprimer
  5. That is magnificent! Beautiful work!

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai déjà dit dans un post sur une des tes précédentes créations : l'excellence ressort des détails ! La seringue faciale (seringue faciale ?!?), la sculpture du plastron, cette 3ème main (qu'on ne voyait pas bien jusque là - magnifique ce fil de démarrage), l'attache de la cuissarde à la ceinture, la sculpture de la faux...

    P'tite question peinture : qu'apporte le Tamiya Smoke pour les plaies ?

    A part ça, j'ai comme l'impression que ton fluff a été inspiré par le désossement en règle que tu as fait subir à ce pauvre maulerfiend qui avait l'air d'être partiellement monté (voir photo avec le corps du verminlord entamé) quand tu as prélevé des pièces dessus ^^
    J'aime beaucoup la réutilisation des pièces que tu as fait avec ce kit de machine démon, et en particulier les piques (que je trouve assez inesthétiques sur le dos de la bête d'origine) qui renforcent le côté agressif de la queue et de la faux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, ouais! Pour cette armée le fluff et ce qui se passe sur l'établi sont étroitement liés! ;-)

      Le Smoke c'est comme un gros lavis noir bien épais, mais brillant. Il permet de conserver la brillance du Clear Red tout en l'ombrant.

      A+ ;-)

      --
      morbäck

      Supprimer
  7. Allez comme d'hab, un job époustouflant et magnifique... Félicitation aussi pour ce temps passé à nous donner tous ces détails. Perso je ne connais pas le LAB et ne sait pas où en trouver... Curieux de voir ta prochaine réalisation et bon FYMT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de t'indiquer où trouver du LAB. Certains magasins de modélisme en ont, sinon je dirais internet.

      Merci pour ton commentaire en tout cas!

      --
      morbäck

      Supprimer
  8. Damn!!!!!

    That is so special on so many levels.

    Jaw dropping!

    RépondreSupprimer
  9. Excellent, merci pour ce making of, j'ai appris pas mal de truc, et je suis toujours aussi admiratif.

    Good job ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je me doutais que la fig regorgeait de détails mais ton pas à pas permet de voir toute la multitude de choses auxquelles tu as pensé. Le must c'est ton 3 ème bras actionnant le câble.
    Bref, un niveau de dingue sur cette pièce.
    vistenholder

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ce genre de post, c'est dans ceux là que l'on prend conscience de tout le travail de recherche du bon kit à convertir et de sculpture qu'il y a autour. Et là je suis pas déçu ! C'est impressionnant de voir comment toutes les pièces, la green stuff et la carte plastique se marient bien, je veux dire par là qu'en regardant la version peinte (ou même juste sous-couchée) on ne peut pas dire "Ha tiens ça se voit que c'est de la green stuff, et là de la carte plastique". Bon on reconnait bien les différents kit utilisés c'est sur mais on a presque l'impression que la fig est disponible dans le catalogue GW ^^.
    Je te tire mon chapeau Morbak !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manouk!
      Moi aussi j'adore quand les différents éléments commencent à se fondre ensemble pour former un tout cohérent, c'est clairement à ce stade que la conversion commence à devenir intéressante!

      --
      morbäck

      Supprimer
  12. Oh. My. Goodness. He is exquisite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cheers Dave :)
      I am glad you like him!

      --
      morbäck

      Supprimer
  13. Ca c'est un article Making Of ! C'est un plaisir à lire :)
    C'est sympa de lire toutes les étapes de la figurine, la conception, les imprévus, les idées de dernière minute...
    Chapeau bas :)

    RépondreSupprimer
  14. C'est génial, je trouve que c'est ta figurine convertie la plus aboutie jusqu'à maintenant. Que ce soit le design, la réflexion au niveau du concept, l'ambiance, la pose, et puis bien sûr la peinture... Vraiment bravo !
    D'ailleurs petite question, seras tu présent lors du Games Day à venir à Birmingham ? :D
    A+ les Kouzes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci David!

      Oui je devrais travailler au prochain Games Day (Warhammer Fest). Je sais pas encore si ce sera le samedi ou le dimanche, peut-être plus le samedi si j'ai le choix, l'atmosphère était plus relax l'an dernier :-)
      Après, je choisirai peut-être pas!
      Si tu viens, envoie-moi un mail avant ;-)

      --
      morbäck

      Supprimer
  15. Bravo et merci pour ces nombreux conseils. Ca claque!

    RépondreSupprimer