samedi 2 septembre 2017

Foetid Bloat-Drone

A new deamon-engine joins the Drone Host...

Salut tout le monde!

Je poursuis la peinture de mes figurines Dark Imperium avec cette fois-ci le Bloat Drone que j'étais pressé d'attaquer!
Même constat que pour les Marines: je suis très content de la qualité de cette figurine, c'est plaisant et facile à peindre, plutôt rapide si comme moi on décide de ne pas traiter 100% des détails de manière équivalente. Bref j'en repeindrait sûrement d'autres :-)



Je suis parti sur mon schéma Plaguebone classique, tous les drones de mon armée faisant partie de la même sous-faction appelée le "Drone Host".



Je n'ai rien changé à la figurine hormis le symbole. Je voulais que l’arrangement fasse écho à mes autres drones.


Pour la peinture, pas spécialement de nouvelles recettes non plus. Je suis parti sur un classique base rouille puis maskol avant de repeindre les plaques d'armure en blanc pour les traiter en beige, comme sur ce tuto.


 J'ai traité la peau d'une manière différente de mes autres Drones. Je partais habituellement sur une base de Red Gore (Khorne Red) que j'éclaircissais successivement en ajoutant du Kommando Khaki à la teinte de base. C'était long et fastidieux, alors j'ai fait un truc en utilisant les mêmes techniques à base de Lavis que sur mes portepestes.

Au final je croix que ce rendu me plaît même mieux, on a une impression de transparence de la peau, et c'est plus riche et contrasté.

Voilà le reste des photos finish:







Et quelques gros plans, comme d'hab', a-pas-peur!


J'ai vraiment traité les plague-spitters comme je les imaginais au moment de dessiner cette nouvelle arme. Tout ce qui contient ou permet d'acheminer le liquide acide/purulent est en cuivre, là où le reste de la structure de l'arme est en acier rouillé. Le soufflet qui est comprimé au moment du tir est en caoutchouc un peu brillant (comme un genre de vinyle), et l'embout du canon est en plastique ultra-résistant aux attaques chimiques et à la pression (inspiration buse de Kärcher, vous voyez ce que je veux dire?). Le petit évent qui le surmonte est lui en aluminium, histoire de renforcer cet aspect à mi-chemin entre une arme et un outil de jardinage.


Comme effectuer une découpe ovoïde au bout du canon n'est pas chose aisée, je me suis dit que faire 3 trous de deux tailles différentes aurait aussi un aspect assez utilitaire, en plus de "faire nurgle". Je suis pas mécontent du résultat, et c'est facile à faire!
Je crois que j'ai utilisé du 1mm pour le gros trou et du 0,7 pour les deux petits.





A l'heure qu'il est, Larg' doit être en train de peaufiner le sien. Vous n'avez pas fini de voir ces petits drones survoler les pages du Blog!

15 commentaires:

  1. Tout simplement magnifique !
    J'adore la façon dont tu a percé les trous du plague-spitter (et je pense te repiquer la recette) !
    J'ai peins le mien aussi, ce fût un vrai régal ! La coque à l'avant laisse de belles surfaces pour s'exprimer et le corps est riche en détails ! C'est extrêmement plaisant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Greygauric !
      Je suis content que tu aies apprécié la peinture de cette fig!
      Et oui, n'hésite pas à piquer l'idée pour le perçage des canons, c'est fait pour ça !

      --
      morbäck

      Supprimer
  2. WOW!

    You really have that nurgle look nailed.

    RépondreSupprimer
  3. Super beau. Ca s'intégre tout naturellement (nurglement?) à ton armée =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Yann et merci!
      Oui c'est une recette éprouvée, l'intégration se fait donc tout en douceur !

      --
      morbäck

      Supprimer
  4. Bravo pour ce magnifique ajout à tes Plaguebones !

    J'aime particulièrement ton traitement et tes commentaires sur les crachepestes. J'avoue que j'avais du mal avec le design de ces armes avant de lire ton article. Ce n'est plus le cas désormais ! Je trouve intéressant le fait que la thématique "jardin de Nurgle" enrichisse le design des figurines du dieu de la décrépitude en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Igor!
      Oui je conçois que le look de cette arme puisse dérouter de prime abord. Mais comme tout ce qu'on fait chez GW il y a beaucoup née réflexion derrière chaque élément de détail. Je suis content que mes explications t'aient convaincu !

      --
      morbäck

      Supprimer
  5. Bonjour, super travail comme toujours. Une petite question, quel est l’intérêt de diluer la peinture au vernis mat pour la peau ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut!

      Le vernis mat permet de conserver la consistance épaisse du lavis, de façon à générer des dégradés plus naturels sans trop de risque d'auréoles, avec une certaine transparence qui sied bien aux grandes zones de peau 😉

      --
      morbäck

      Supprimer
  6. Wonderful paint job as usual! Love the way it fits in seamlessly to your Plaguebones army. All that is missing is a family pic of "The Drone Host" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks Zeuso!
      Yes I will take that family picture, but I am adding some new stuff to that sub-force, so when it's all done 😉

      --
      morbäck

      Supprimer
  7. Wow; magnifique! I love these. I like the Nurgke marins rendered this way with less mutations and gore... very nice indeed.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks Kym, I am glad you like it! 😉

      --
      morbäck

      Supprimer