samedi 27 octobre 2018

The Spaceport Diary #2


Salut à tous les ingénieurs!

Aujourd'hui du gros WIP sur tous les fronts, tout est attaqué sans être vraiment fini, ce qui va à l'encontre du plan initial, mais il fallait que j'avance en attendant de recevoir mes LEDs :-)

Je commence par le boulot sur la piste:


Retrait des renforts en carton, puis je colle les deux parties de piste ensemble, et je maquille la jonction avec un peu de sable.



Cela avait été suggéré par certains d'entre vous, j'ai tracé des fissures dans la piste pour simuler les dommages suite à l'impact de la navette. Je les ai dessiné avec un marqueur fin avant de les tracer avec un outil de sculpture (le même que j'utilise pour sculpter la green stuff).
Après coup, j'ai passé de la peinture noire diluée pour masquer le polystyrène dévoilé par l'opération.



Comme tout bon chantier, je suis bloqué par un retard de livraison d'un de mes fournisseurs!
Prochaine étape, l'intégration des LEDs...

En attendant, je m'atèle à un peu de peinture sur ce gros silo. Je vais y intégrer un symbole du Mechanicus, moulé il y a des éons.


Je le sous-couche de nouveau en Chaos Black, avant d'y appliquer du maskol de ci de là.
Puis je passe une couche d'Averland Sunset en bombe, et fait mes marquages de nouveau au Chaos Black.
Je masque ensuite les zones jaunes, et je bombe les passerelles avec de l'apprêt gris, pour donner un côté béton. Je retire ensuite le maskol avec du scotch-brit.


Le symbole du Mechanicus est peint à part avant d'être collé. Je passe ensuite des voiles de Light Rust (Lifecolors) au pistolet à peinture pour les premiers ombrages. Pour le deuxième ombrage, j'utilise du Rhinox Hide, toujours appliqué au pistolet.
Enfin, je passe un lining d'Agrax Earthshade dans les creux, avant de coller les échelles qui auparavant menaient à la piste.



Au sujet des échelles, j'ai reçu les nouvelles avec leur cage de sécurité. Comme elles sont assez grosses (je voulais donner l'impression qu'un Space Marine puisse monter), j'ai fait des découpes circulaires dans la piste pour les intégrer.
J'ai monté les 6 échelles.



Montage d'un des nouveaux arc-boutants. Beaucoup plus convainquant, vous en conviendrez!

En regardant la grappe de ce bâtiment, je suis tombé sur ces petites lampes qui iront parfaitement au dessus de mes portes de monte-charge. Ici (flèche du haut):



Comme je veux qu'il y ai une LED derrière, je l'ai évidée en usinant de la matière avec une dremel, en prenant soin de ne pas passer à travers. Pour ce faire, j'ai vérifié régulièrement en mettant la pièce devant une lampe, et j'ai arrêté dès que je voyais la lumière au travers du plastique.
J'ai retiré la fine couche de matière restante avec un scalpel.


Et j'ai enfin reçu mes LEDs!!!
J'ai commandé chez Light in the box, qui est un gros fournisseur de matériel d'éclairage. Ce que je n'avais pas vu, c'est qu'ils sont basés en Chine. Le délai de livraison a été assez long (15 jours), et j'ai eu en plus une taxe à l'import de £12.
J'en avait pour £30 de matos frais de port compris, ce qui était bien moins cher que tous les revendeurs européens, mais en ajoutant cette taxe à l'import, ça doit revenir à peu près au même. J'aurais donc préféré acheter plus local, pour le même prix.
A méditer si vous comptez faire ce genre d'achat.


En tout cas, ça rend super bien! Les LEDs sont trop rapprochées pour le rendu que je souhaite, mais j'en couvrirai une sur deux ce qui me ramènera à l'espacement que je souhaite avoir.



Et bien sûr, la télécommande permet tout un tas de programmes et couleurs, des plus basiques jusqu'à des orange, turquoise, violet... Bref, plein d'ambiances possibles! Je suis bien content de mon achat!


Ni une ni deux, j'attaque le boulot sur la piste. Je commence par retirer l'Aquila pour ne pas risquer de l'abîmer, puis je découpe deux sillons de part et d'autre de la piste pour recevoir les rangées de LEDs.


Ensuite, j'utilise les LEDs allumées pour positionner ma carte plastique et tracer mes formes, en fonction de leurs positions. J'espère que la peinture suffira à empêcher l'effet de transparence de la carte plastique!



Une fois les "créneaux" découpés, je m'occupe de faire un capotage sur la partie verticale, puis j'ajoute des renforts d'angle et les barrières. Restera à coller les rivets, puis à peindre!
Voilà ce que ça donne. C'est déjà super immersif, je suis ravi!!!


L'idée c'est qu'une fois les renforts collés, il y aura les dômes éclairés, ainsi qu'une fine ligne de lumière entre chaque dôme (visible sur ces photos):


Elle sera cependant plus étroite que sur ces photos, car la carte plastique "baille"sans le collage adéquat.

Mais avant ça, il y a l'autre moitié de piste à habiller de carte plastique.

Au boulot!


8 commentaires:

  1. Pétard, ce boulot.
    Au début du projet, je le percevait comme une opération cosmétique avancée et globale.
    Mais au vu du cet article, c'est plutôt une seconde vie, une renaissance, que tu offres à ta déjà très belle table.
    Je vais pas faire une liste de ce qui me plaît, puisque c'est tout :-)
    Je vais me contenter de dire que le taf sur les bordures de piste valait carrément le coup. Au delà des leds, les échelles tubulaires, et surtout le treillage metallique apporte un gros "up" de détails.
    Encore bravo et bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut BK!
      Et oui pour certaines zones, notamment la piste, je ne conserve finalement que la structure. Je pensais ne repeindre le centre de la piste que localement, mais finalement c'est plus simple de toute la repeindre.
      Merci pour tes encouragements en tout cas!

      --
      morbäck

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Thanks Kym, I'm glad you like the work so far!

      --
      morbäck

      Supprimer
  3. Ouie, ça envoie !! J'adore le rendu avec les LEDs, et la barrière est vraiment classe !

    Je ne m'attendais pas à ce que tu retires autant de chose pour l'améliorer, ce n'a pas été galère de retirer tout ça (rien que l'Aquila par exemple) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait c'est pas si galère, dans le sens où tout était collé à la colle PVA.
      L'Aquila est venu tout seul, en tirant un peu. Les renforts de ma piste, encore plus simple parce que c'était du carton fin.
      Bref, c'est quand même un peu de boulot, mais j'ai les pattes dedans maintenant, ce serait dommage de ne pas y aller à fond!

      --
      morbäck

      Supprimer
  4. I am thankful for the article post.Really looking forward to read more. Great.

    www.office.com/setup

    RépondreSupprimer