samedi 24 août 2019

Genestealers #3



Bonjour à tous,

Ce week-end, je vous présente une nouvelle petite unité de genestealer pour mon Culte. Je n'avais pas prévu qu'elle passe à la peinture aussi vite, d'autant plus que les 20 derniers stealers m'étaient restés sur l'estomac tant la peinture m'avait semblé laborieuse, mais la sortie de la gamme Contrast a précipité son passage sous les pinceaux.






Avant de revenir sur la peinture en détail, passons en revu les quelques modifications et idées que j'ai pu avoir. D'abord, il faut savoir que 8 figurines sur 10 viennent de la boite Space Hulk et que j'en avais déjà au moins un exemplaire dans mon armée actuelle. Fidèle à mon habitude, il fallait les modifier pour éviter les répétitions. 


Sur cette figurine, je voulais d'abord réduire sa hauteur. J'ai donc commencé par supprimer le bout de décors sous les pieds. Je devais également supprimer la tête dans la main droite. L'aspect très compact de la posture m'a ensuite donner l'idée d'un genestealer sortant d'un tuyau. J'ai donc ôté les jambes sur l'un d'eux.


A noter qu'à ce stade, je voulais une équipe qui soit complètement sur des socles représentant un milieu aqueux. Sur la première figurine, j'ai conservé un bout du support pour permettre un collage plus solide sur le socle. Sa posture assez statique donnait un petit air sadique/sournois qui allait bien avec son rôle de prédateur. Je lui ai donc ajouté une structure adéquate pour l'intégrer et j'ai coupé la pointe du pied plus bas en imaginant que le stealer se laisse glisser dans l'eau lentement pour ne pas se faire repérer. J'ai ensuite ajouté une main pour remplacer celle avec la tête et j'ai également raccourci sa langue pour changer un peu de l'originale.



On ne le voit pas sur ces images mais j'ai sculpté des petites vaguelettes concentriques au niveau du pied gauche pour suggérer qu'il pénétrait dans l'eau.




Le second devait pouvoir entrer dans un tuyau. N'ayant pas ce qu'il fallait sous la main, j'ai confectionné un bout de tuyau à l'aide d'une quinzaine de socle de 25 mm après m'être assuré que le corps passait dans le diamètre. J'ai biseauté les socles à la ponceuse pour réduire l'épaisseur d'un côté puis j'ai collé les socles deux à deux pour faire les soufflets. Un peu de carte plastique a été ajouté pour faire des rivets et boucher l'extrémité qui serait sur le socle.


Pour pouvoir peindre la fig séparément du socle sans galérer au collage, j'ai coller un grosse boulette de greenstuff dans le tuyau et placer le stealer en écrasant la boulette. Une fois la boulette sèche, j'ai décollé facilement le stealer. J'ai récupéré des bras en rab pour donner l'impression qu'il se tenait sur les bords du tuyau pour se précipiter.


Une fois en place, je trouvais que ça fonctionnait bien, le tuyau ne dépassant pas trop en arrière et le corps du stealer étant assez centré sur le socle de 32 mm.




Celui-ci devait aussi voir une réduction de sa hauteur. J'ai simplement coupé la structure métallique légèrement en biais pour casser un peu l'allure rigide et redresser un peu la tête par rapport à son axe.





Cette version m'avait déjà donné du fil a retordre en terme de conversion. Cette fois, comme il manquait un bras, j'ai déjà fait en sorte de trouver quelques chose qui irait. L'idée de le poser sur une poutrelle est venu de l'impression qu'il est sur le point de se jeter en avant, toutes griffes dehors. J'ai ensuite légèrement sculpté le poignet de la main pour l'ajuster sur la poutrelle. La seule vraie difficulté a été de déterminer la longueur adéquate de la poutrelle et le positionnement de l'ensemble pour qu'il soit équilibré en terme de composition et de poids.





Ce stealer est peut être le plus emblématique de la boîte Space Hulk. L'un des problèmes est de pouvoir varier sa pose. Une première version jaillissant d'un sol ayant été faite, j'ai imaginé celui-ci sortant d'un mur fait avec 3 bouts de grappes plastique et de 2 morceaux de carte plastique. La difficulté a résidé dans la jonction entre la figurine et le mur. J'ai du poncer le support d'origine jusqu'à ce que les bords soient bien fin (transparent en fait)  avant de le coller et de poncer encore généreusement la jonction après séchage.



Le défit suivant était de trouver un 3eme détournement à cette fig. Cette fois, elle surgirait... de l'eau.
J'ai donc limer toutes les aspérités pouvant rappeler une structure métallique. L'effet d'eau viendrait après la peinture avec des bouts de plastique transparent.




Pour ce nouveau stealer, j'ai repris l'idée utilisée pour mes cultistes qui consistait à immergé partiellement le stealer dans l'eau. Cela me permettait l'économie de la peinture des pieds 😄.


Pour aller avec l'impression de mouvement de la bête, j'ai sculpté en greenstuff des boudins pour simuler des vaguelettes dans l'eau. La notion de vitesse est données par la fait qu'elles sont proches de ses cuisses et resserrées, avec une zone plate à l'avant. 




Les figurines suivantes ont été l'occasion de recycler les idées de postures trouvées sur mes acolytes, soit en appuis sur des caisses, soit carrément pour donner l'impression que les stealers bondissent de débris en débris pour venir vous atteindre.



Voilà une vue d'ensemble de la bande. L'ensemble est bien dynamique.


Pour la peinture, comme je le disais, c'est la sortie de la gamme contraste qui a motivé la réalisation de cette unité. J'ai commencé par les deux figurines ci-dessous. Sur une base blanche, j'ai commencé par un passage de Contrast Talassar Blue. La fig de gauche avait reçu au préalable un voile humide fin avant l'application de la Contrast. Les pigments se sont alors étalés uniformément sur les bras, tandis que celle de droite a été recouverte de la teinte seule et les pigments sont restés concentrés. J'ai également fait un test sur avec du médium à 50/50 mais qui ne m'a pas convaincu. Au final, la méthode retenue à été l'utilisation pure sur une surface sèche et blanche uniforme. J'ai affiné la méthode et essuyant les reliefs pas encore sec avec le doigts pour amplifier le contraste et révélé les zones les plus exposées.


Une fois ma base de Contrast  Talassar blue posée, je reprends les reliefs en Lothern Blue puis en ajoutant un peu de blanc. Je passe un mélange de médium et de Dark Tone Army Painter dans les creux les plus marqués (le dos et les jonction de bras) et sur sur les parties inférieures comme le ventre. Un dernier éclaircissement en blanc pur achève la mise en lumière. Au final, j'ai gagné une étape d'éclaircissement et une étape d'assombrissement ce qui me fait bien gagner une heure par bonhomme. Après, les transitions sont un peu moins fines, mais le ratio gain de temps/rendu est plus qu'appréciable. Pour la tête, j'ai utilisé la même méthode que dans le tuto vidéo pour mes acolytes du Culte.


Si j'ai un peu galérer pour retrouver certains effets ou teintes comme l'eau ou la tête, la diminution du temps passé a été très apprécié et ne me laisse pas sur une impression de séances interminables de peinture... En revanche je n'utiliserais probablement pas cette méthode sur les acolytes qui comporte beaucoup moins de creux marqués ou de bleu. 


Pour l'effet du stealer sortant de l'eau, j'ai utilisé la technique Morbäck en collant plein de petit bout de grappe plastique étirée transparente après la peinture. J'ai ensuite ajouté des gouttes de colle PVA ( colle à bois) en plusieurs fois pour varier la taille des gouttes. La dernière couche a été mélangée avec un peu de Strong tone pour donner une couleur "marronasse" comme si c'était la vase/dépôt d'immondice qui était remonté. Le stealer a reçu lui deux ou trois voiles légers de médium avec la même teinte puis complètement recouvert de vernis brillant. 


Je vous laisse maintenant avec une série de vue à 360° de toutes les figurines de la bande. Si vous avez des questions ou remarques, n'hésitez pas.























11 commentaires:

  1. Wa. Ow. Le stealer qui traverse le mur, au lieu du sol, c’est génial tellement c’est simple. Et son jumeau qui sort de l’eau, superbement exécuté. Je ne pourrai jamais passer autant de temps sur chaque figurine, mais le résultat est top. Bravo Larg’.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Obone, content qu'ils te plaisent. Pour le temps, c'est pas si long, surtout quand on a une ponceuse. Pour la peinture c'est plus, mais je crois toujours que mes adversaires hésiteront à tirer dessus si c'est joli. En fait...non! :D

      Supprimer
  2. Le coup du tuyau en socle de 25, énorme ! Ça donne une très belle escouade. Vivement la prochaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé merci Wallace, j'ai eu un bon mentor pour ce genre de conversion, Muzo-La-Lime, ça te parle? Pour la prochaine, tu parles de Stealer? Non parce que ce sera pas pour tout de suite, j'en ai déjà 30 et on me harcèle pour faire de l'acolyte... Une sombre histoire de performance. ;)

      Supprimer
  3. Superbe conversions!! Merci pour ton retour sur la contrast ;) Cela me donne envie de terminer cette trentaine de Genestealers :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce Rod, après mon retour est plutôt léger, mais c'est clair que pour faire vite du Stealer, j'ai été assez convaincu. Merci pour ton com.

      Supprimer
  4. Un petit coup de coeur pour celui qui traverse le mur et celui qui remonte du fond avec ses restes de vase sur les bras. Mais aussi, mention pour le casse tête de la construction du tuyau, avec autan de socles :-)

    En tous cas, un exemple de plus qui commence vraiment à me convaincre de tester la contrast. On sent que les peintres commencent à bien la maîtriser, avec de plus en plus de résultats vraiment intéressants. Tu conseilles donc l'utilisation pure avec ombres et lumières posées en plus par derrière ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Guillaume,
      merci pour ton appréciation.
      Pour la Contrast, mon retour n'est pas très complet dans la mesure ou je n'ai testé que deux teintes (j'ai essayé une couleur chair sur les têtes, mais la teinte ne me plaisait pas), mais oui, j'ai vraiment préféré le Thalassar Blue pur.
      Avec le medium, je pensais retarder le sèchage et pouvoir reprendre des zones, mais c'est en faisant le minimum de passe, et en poussant les pigments de l’extérieur vers les creux que j'ai obtenu les meilleurs contrastes.
      L'effet en une couche est sympa, mais pour un rendu plus sympa, elle ne dispense pas d'un assombrissement noir et d'un ou deux éclaircissements.

      En espérant avoir apporté ma petite pierre à l'édifice! :)

      Supprimer
    2. Ok, c'est noté! Hâte de voir si tu en testes d'autres.
      D'ici là, bonne peindouille ;-)

      Supprimer
  5. gros coup de coeur pour celui qui est dans le tuyau, il est vraiment génial (et le rendu du tuyau lui-même aussi) ! Et très bon rendu ces peintures, à force de vous lire sur le blog je me dit que quand je reprendrai la peinture je testerai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Dr Liche, merci pour ton com' et ton appréciation. Content de savoir que le Genestealer du tuyau te plaise. Comme quoi, les préférences sont plutôt réparties entre celui du mur, celui du tuyau et celui de l'eau!

      Supprimer