samedi 4 juillet 2015

Gros Plan sur...

Lord Scatterdice, Translateur Terrible et Girouette du Hobby.



 Salut à tous!
Cette semaine nous vous demandons un tonnerre d'applaudissements pour faire honneur à un invité de taille!
Notre hobby nous amène parfois à rencontrer des personnages saugrenus, Muzo la Lime est un de ceux-là, avec son tempérament des plus... heu... (ceux qui le connaissent savent ce que je veux dire!).
Gamer invétéré adepte du bon gros 40k, il s'exprime aussi un peu sur socles carrés (enfin... ronds), et pond parfois de petits bijoux digne du Golden Demon. Voici son portrait:

 
Image d'archive issue du site officiel de la communauté dont il est issu: 

 Je lui laisse le micro pour qu'il parle un peu de ses bonshommes, n'hésitez pas à lui donner votre avis sur ceux-ci!

Le Gn'i:

 

Au départ j'avais en projet de monter une armée d'oks Bad Moonz ayant pour thème les mille et une nuits.
Cette figurine était censée y jouer le rôle de fouettard pour une bande de gretch. Oui en fait à l'époque on pouvait équiper le fouettard d'une pince énergétique énergétique, l'idée était assez bête (qui irait investir dans une pince à force 6?) donc entre ça et la possibilité de recycler la figurine du chaman gobelin Oddgit, que j'aimais beaucoup.
Donc j'étais parti d'un orc plastique pour faire le G'ni en question, histoire de respecter la taille supposée du fouettard, mais avec le recul, il eut été bien plus drôle de faire un génie démesurément plus gros.





J'ai ainsi modifié le chapeau (une des pointes de la "traînée" de l'étoile filante s'est très vite cassée) et remplacé la serpe (que j'ai recyclée sur un nob dans le même thème mais qui attends encore d'être peint depuis) par un pistolet et le bâton par une, euh..



C'est à dire que comme c'était un génie, il fallait une lampe, mais la lampe à l'huile, ça manquait un peu de 40k (déjà qu'un G'ni) donc je me suis dit, pourquoi pas une lampe à souder (j'avais la pièce sous la main aussi) ce qui m'a conduit par ricochet à mettre une tête de soudeur au G'ni. Je lui ai également collé une mâchoire, mais c'était un peu pour simuler une sorte de barbe.



Pour la peinture, elle n'a pas bougé en 10 ans, c'est à dire que j'ai terminé le bazar sans dormir la veille du départ au GD (2005) et qu'il y avait pas mal de choses à finir.


L'Emperor's Children:




Avec cette figurine, je voulais illustrer comment un marine de l'hérésie, équipée d'un bolter, d'un pistolet bolter et de sa lame de combat, s'accommodait de tout ce bazar pour passer d'une configuration de tir (avec le bolter) à une autre plus axée sur le corps à corps (pistolet et lame au poing), en sachant qu'il faut garder l'option de placer sa lame de combat sur le bolter, comme une baïonnette.
C'est depuis que je colle mes holsters non plus à droite mais à gauche, et dont avec la poignée du pistolet devant.
 


Au départ, le maroune tient son bolter dans la main droite, soutenu par la gauche (cf photo d'un autre EC):
Pour saisir sa lame de combat, facile, il utilise sa main gauche pour la saisir, ce qui libère au passage la hanche droite. Il peut ensuite l'enclencher sur le bolter comme baïonnette, ou la garder en main. On va dire qu'il garde la lame en main.
À présent que la place est libre aux niveau des fixations magnétiques de sa hanche droite, notre maroune n'a plus qu'à cliper son bolter à cet endroit pour libérer sa main droite.



Il peut maintenant dégainer son pistolet bolter aisément accessible et se ruer au close. "Pour l'Empereur!"... euh "Peut-être pas!"
Je suis sûr que vous saisissez l'idée.
Le Terminatorre:



Je vous parle d'un temps ou les terninators Chevaliers Gris n'existaient pas encore, mais il y avait déjà de quoi faire en conversion.
Je voulais réaliser un terminator Dark Angel pré-hérésie, en m'inspirant du recueil vijione ove hérézi de l'époque et en déclinant ce que j'avais fait sur un marine tactique Dark Angels censé dater de cette époque.





J'avais très envie de réaliser une sorte de chevalier, avec un enorme bouclier et une épée tout aussi imposante.
Pour conférer un aspect un peu médiéval au totor plastique, j'ai modifié les pieds en les segmentant et en les taillant en pointe. J'ai repris ce motif en pointe sur les tassettes et les épaulières, ha et le casque en a pris un coup aussi, j'adorait ceux des totors chevaliers gris en métal de l'époque.



Les épaulières étaient un peu ce qui caractérisait une armure Terminator parfum Hérésie d'Horus, et les dessins montraient surtout des ptéruges pendant des spallières. Franchement, j'avais pas envie d'en faire. Je me suis donc orienté vers une solution à base de superposition de plaques, un peu ce qu'on retrouve sur les pieds et les tassettes de la figurine. Les épaulières intermédiaires sont donc celles de la figurine d'origine, taillées pour recevoir celles qui viennent les coiffer, et dont la forme a été altérée pour faire apparaître une pointe faisant écho là encore aux petons et au plaques sur les hanches. Le tabard provient du kit de Black Templar, mais de deux torses différents.





Le sergeant Rambeau (Imperial Fist) :

 

Toujours dans la série de gurines pour l'Hérésie d'Horus avant l'heure, voici Jean Rambeau, dans sa livrée jaune qui rend beau...
J'avais déjà bricobarbouillé un Imperial Fist selon ce qui était montré dans le recueil, à savoir avec une armure plus proche d'une Mk8 Errant qu'autre chose, mais j'aimais bien la segmentation crénelée de l'armure, et les épaulière avaient l'air rigolotes.


 


D'ailleurs on voit que c'était avant de réfléchir au problème du passage du bolter au pistolet et lame de combat, parce que là, il serait bien embêté le petit bonhomme!
Le sergent aurait les même problèmes pour attraper son pistolet bolter (sans parler de son casque).




Le plastron provient ici d'un champion de compagnie, gratté et gravé comme il se doit.
C'est une figurine un peu chargée de petites histoires, mais je baille et je crois que c'est l'heure de faire pipi... le jaune ne rend pas beau sur tout.



Voilà! On espère que ce petit échantillon de son boulot vous aura plu!
Il est pas exclu qu'il refasse une petite apparition par ici, pour un article de conversion plus complet ;)


8 commentaires:

  1. une découverte... et de taille!!! 40k bravosss

    RépondreSupprimer
  2. Very well done all around. Love the 1st legion and fists :)

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens bien de ce terminator Dark Angels du GamesDay 2009 (en Open je crois). J'y avais présenté mon Bélial (en single.

    C'est devenu une source d'inspiration pour les Chevaliers Deathwing de beaucoup de peintres. Une référence en fait.

    Content de pouvoir mettre un visage sur cette œuvre ;)

    RépondreSupprimer
  4. Merci, thanks et merci.
    En effet, le totor m'a valu un pin's en Open (je ne peux que remercier la générosité du jury). J'ignorais que ça avait plu à ce point, ça me fait bien plaisir.
    Muzo

    RépondreSupprimer
  5. Tu es forre mon ami. Et tu n'as pas encore atteint ton seuil d'incompétence, c'est dire...

    RépondreSupprimer
  6. Comment arriver à ce beau violet sur les couleurs des Emperor's children ?

    RépondreSupprimer
  7. (Le Sieur Obone est trop bon avec moi)

    Merci du compliment Monsieur Darmon.
    Pour le violet, ça remonte un peu, j'avais écris ça quelque part mais impossible de remettre la main dessus. Bon, en gros:
    Sous-couche blanche.
    Base d'un mélange de Liche Purple et de Warlock Purple. L'idée était de faire à peine virer la couleur avec une nuance plus magenta.
    Les ombrages ont été exécutés en utilisant la couleur de base et en y ajoutant progressivement du Green Ink (GW) qui tirait pas mal sur le bleu.
    (Sachant que pour les parties censées refléter le sol, il y a eu ajout d'un peu de la couleur du socle (un gris avec un poil de Dark Angel Green) en créant un léger voile - je mentionne le truc, mais je me doute que ce n'est pas tant le sujet.)
    Les volumes ont été éclaircis en ajoutant du Warlock Purple à la couleur de base, et un tout petit peu de blanc aussi pour que ça couvre.
    Les arêtes sont traitées avec le mélange au seuil où il ne contenait guère que du Warlock Purple et du blanc.
    Je me suis inspiré là encore des illustrations du recueil visions of heresy, où la livrée des EC n'est pas vraiment violet sombre.
    Après, ma méthode était des plus expérimentale et il y a forcément moyen de l'optimiser s'il s'agit de faire de la série.
    En espérant n'avoir pas répondu trop à côté, et merci à Morbäck pour sa veille constante.

    Muzo

    RépondreSupprimer
  8. Pas du tout à côté de la plaque c'est exactement ce que je voulais savoir. Je me lance dans de l'E.C. est je trouve également que les illustrations de la Black Library avec ce magenta puissant correspondent plus que la vision Forgeworld et leur violet.

    Merci beaucoup, je m'en vais tester tout ça.

    RépondreSupprimer

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)