mardi 24 décembre 2019

W.I.P Stardrake





Il était temps pour moi de me lancer dans la réalisation d'un Stardrake pour mes Stormcasts. Quoi de mieux que le calendrier de l'avent et son thème Blockbuster pour franchir le pas.
Comme le nom de cet article l'indique, c'est à l'état de projet en cours que je vous le livre.

L'occasion pour moi de donner quelques explications sur la conversion de la bestiole.

Projet un peu dingo, un dragon oui mais un dragon bicéphale. Pourquoi cela ? 
- Premièrement, les deux têtes du kit sont absolument somptueuses. Impossible de choisir.
- Deuxièmement, ceux qui ont suivi la création de mon host ont pu remarquer que mes personnages s'inspirent des chevaliers d'Asgard de Saint Seiya. Du coup, le Lord Celestant s'appelle Siegfried de Dubhe et le Stardrake bicéphale Fafnir.
- J'ai eu la chance de me voir offrir mon Stardrake par Morbäck il y a maintenant bien longtemps. J'ai eu l'occasion de récupérer un kit de cette figurine où il ne manquait que quelques bitz.
- Enfin, Tout est mieux par deux, je vous laisse trouver les contres exemples...












Pour commencer la conversion j'avais besoin de visualiser les éléments principaux du drake. Cela pour estimer les volumes et les lignes qui dessinent la silhouette de la figurine. De cette manière je déterminais au jugé les possibilités de conversion.



J'attaquais ensuite le massacre du cou en suivant dans un premier temps les plaques d'armure segmentées.  Je suivais ensuite les rides de peau et les écailles.




Pour repositionner les tronçons de cou obtenus, j'ai fabriqué une armature en feuille d'aluminium. La légèreté et la souplesse de ce matériau m'a permis de modifier la courbure du cou.





Une fois chaque élément repositionné, je les ai fixé sur la structure avec de la colle cyanolite. J'ai ensuite comblé en partie les manques avec de la green stuff.




Une fois tous les manques comblés, je les ai lissé au pinceau gomme et à la colle plastique Tamiya. Cette colle très fluide fait fondre le plastique et la green stuff fraiche liant parfaitement les deux.



Avant de m'attaquer à la sculpture des écailles, j'ai positionné les deux cous grossièrement pour réussir à les enchâsser dans la plaque pectorale du dragon.




Cette étape se fait une fois de plus un peu au jugé en multipliant les tentatives et en faisant des petits repères. On coupe, on gratte jusqu'à réussir à faire rentrer les éléments de manière un peu harmonieuse. Dans ce genre de projet, il est important de garder les lignes et courbes de la figurine.  Si le cou se raccorde au corps avec une "cassure" dans la courbe, l'effet n'est pas naturel et risque de ne pas être convaincant.





Ne restait plus qu'à sculpter les écailles manquantes à la green stuff. Pour ça un seul mot, la patience. Je commençais par appliquer une épaisseur de GS correspondant au niveau des écailles plastiques. J'ai ensuite tracé avec un petit outil métallique les écailles en m'inspirant de celles à côté. Enfin j'utilise un pinceau gomme pointe biseautée pour façonner chaque écailles en tapotant et en lissant.



Pour la peinture et le transport j'ai prévu de pouvoir détacher les ailes. J'ai percé les parties corps et ailes pour les remplir de green stuff. J'ai ensuite positionné les aimants avant de presser pour obtenir leur empreinte dans la green stuff fraîche. Une fois la green stuff dure j'ai ajusté l'emplacement des aimants avant de les coller à la cyanolite.




J'ai ajouté une tige pour rigidifier l'assemblage magnétique (absentes sur ces photos).




Je tenais également à réaliser une double queue. Je me suis posé la question pour l’emplacement de l’implantation. À la base comme pour les Griph-chargers ou à l’extrémité comme pour les Griph-hounds. J’ai préféré la deuxième option qui me semblait plus esthétique.



L’important, comme je le disais avant, c’est de conserver les lignes et courbures de la queue.








Les deux cous ne passaient pas dans la protection pectorale. J’ai dû modifier en élargissant. J’ai souhaité conserver les éléments découpés pour les replacer plus en avant.




J’ai préféré le marteau du Lord Celestant sur Dracoth. Je l’ai légèrement modifié en retirant la petite pointe du dessus et j’ai remplacé la bannière.




J’ai utilisé le marteau du Drakesworn Templar pour montrer une dualité dans cette créature qui peut avoir la brutalité d’un marteau. C’est également le symbole de Sigmar.



J’ai souhaité renforcer l’aspect agressif d’une des deux têtes. J’ai modifié les plaques segmentées de son cou en retirant le symbole de la comète à deux queues et en ajoutant des pointes.







Une petite photo présentant le Stardrake en pièces détachées toutes aimantées.


















J’espère que la conversion de ce Stardrake vous aura plu ou donné des idées. L’article sur la peinture suivra quand... Il sera peint!
En attendant je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année. J’espère que le père Noël vous apportera un max de petits bonhommes.
Rendez-vous en 2020 !







8 commentaires:

  1. Une conversion et un boulot juste incroyable. Grande leçon de modélisme bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gorgone. C’était une première pour moi cette sculpture d’écailles. Mais j’ai pris le temps de bien réfléchir à la méthode à adopter et ça s’est plutôt bien passé.

      Supprimer
  2. Même en WIP, ça reste un super bestiau ! Quel travail de conversion O_o
    Reste à te souhaiter un agréable travail de peinture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci BadKarma. La peinture est commencée et s’avère déroutante sur une grosse créature telle que celle ci.

      Supprimer
  3. Eh beh...c'est beau ! A le voir converti ainsi je n'ai qu'une pensée : le strardrake était fait pour avoir deux têtes !
    L'équilibre global de la figurine est bien meilleur ainsi, le monocéphale va me faire l'effet d'un sous stradrake à présent quand j'en verrai ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gab mais je te trouve dur :-D
      Ça peut paraître étrange mais je n’avais jamais eu cette figurine entre les mains. J’avais du mal à apprécier sa sculpture, ses lignes et volumes. J’ai pu constater que cette figurine est vraiment bien pensée. C’est vraiment une belle figurine, même avec une seule tête X-D

      Supprimer
  4. Vivement que j'ai ca sous les yeux c'est encore du super boulot Cagn.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Mais qui es tu pour écrire que tu l’auras bientôt sous les yeux ? Tu m’intrigues

      Supprimer