mercredi 17 février 2016

Les 3 derniers jours...






Pastoris l’Ancien était fier de sa dernière création. Il s’était détourné de la lumière il y a des décennies pour s’adonner à l’élevage de Drones de la Peste et autres créatures issues du jardin de Nurgle. Son aversion pour la race humaine était immense, c’est pour cette raison qu’il évitait les membres de son Chapitre renégat depuis longtemps, trouvant le réconfort auprès des bêtes de Dieux Sombres. Mais les temps avaient changé, et bien que ça lui déplaise, les circonstances exigeaient sa présence.


Incontestablement, il s’agissait de son spécimen le plus impressionnant. Une dizaine de mètres de chairs cancéreuses tuméfiées et de carapace obsidienne dure comme du cristal. Quelques essaims de mouches volaient autour de Pastoris, fidèles compagnons faisant partie de son troupeau. La bête autour de laquelle l’assemblée était réunie était grasse et purulente, la réalité même peinant à contenir tant de pourriture au sein d’un seul et unique corps, aussi immatériel soit-il. Des ailes atrophiées qui ne seraient jamais capables de la porter oscillaient mollement derrière elle. Mais c’était avant tout cette carapace qui les intéressait. Une multitude de couches fibreuses de verre démoniaque où la lumière semblait s’égarer.


Pastoris sourit, puis donna son ordre d’un hochement de tête à l’équipe de sculpteurs qui avança comme un seul homme vers la créature, marteau-piqueurs et scies énergétiques à la main. Et ils commencèrent à taillader son dos sous ses cris indéfinissables, des échardes comme des aiguilles d’oursins volant en tous sens.







3 commentaires:

Conseil:

En fonction de la qualité de votre connexion, n'hésitez pas à mettre la vidéo en mémoire tampon pendant une à deux minutes pour un visionnage plus fluide ;-)